OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-0 Mlada Boleslav
Marseille Je t'aime...

Le Jeudi 14 Septembre 2006 par

Olympique de Marseille
C'est en ces termes que chacun de nous parle de cette ville, de ce club. Ce soir, à plus forte raison, on aurait tendance à se le répéter pour se forger dans le crâne que Marseille va bien, que l'OM va bien. Cela faisait longtemps que les cimes du classement n'avaient pas été foulé par ce club et les joueurs qui le composent, alors forcément l'on se réjouit, et les sourires se voient chaque matin au réveil, et sur la route en allant bosser.

Ce soir, le sourire est encore de mise, et pourtant, on est pas à l'aune d'une nouvelle victoire en championnat. Ce soir, Après avoir eu le Zidane du pauvre, le Roberto Carlos du pauvre, un club de pauvre, pourquoi pas une coupe du pauvre... et c'est là qu'intervient la coupe UEFA. Une coupe à l'image de ce que l'on est, c'est tout bonnement fantastique, et l'on se contente si souvent peu de ce que l'on possède, il en faut toujours plus. Dans ce cas, cherchons à la gagner...

Ce soir contre le Mlada Boleslav (ce nom on croirait un nom de voiture sorti de chez skoda), l'OM affiche une équipe remaniée, toujours dans la même configuration de 4-3-3 modulable en 4-5-1 lors d'actions groupées, et défensives. Carrasso toujours dernier rempart, une charnière inédite composée de Civelli au point au Parc, et de Cesar la brute, Beye bien que blessé toujours sur son côté droit (dommage pour Bocaly non pris) et Cantareil remplaçant Goldorak sur le côté gauche. Au milieu Nasri est à nouveau titularisé aux côtés de Lamouchi tout frais remis de sa blessure remplaçant Cana, et Oruma prenant la place de Ribéry. Sur les ailes, Bamogo remplace Niang, sur le banc ce soir, et Maoulida récupère l'aile droite, tandis que Pagis retrouve la pointe de l'attaque.

Du Côté Tchèque, on retrouve une équipe type en 4-4-2 très défensif, composée d'hommes virils (ça plairait à Ptitony ça) près pour manger du Marseillais. Me demandez pas leurs noms, je n'en ai fichtrement pas d'idées, et il est vrai que ça m'importe peu.

Place à la note action:

Carrasso 6 : Pas trop de travail pour lui ce soir, mais décisif dans ses prises de balles. La taille des défenseurs tchèques auraient pourtant pu lui permettrent de se faire la main (Ptitony arrête).

Beye 6: Remonté contre les différents tacles tchèques, il su se reprendre et tenir son côté droit, sans pour autant se montrer sur le pont offensif.

Civelli 5.5: Souvent ceinturé lors des coups francs marseillais, il se montra à son avantage dans sa propre surface, lors des différents corners adverses, et su garder intacte les cages de son gardien. Simple mais sans plus.

Cesar 5: Toujours aussi lent dans sa gestuelle, et parfois assez nerveux, il fit quelques fautes qui passèrent inaperçues. Présent mais du déchet.

Cantareil 6: Auteur du frappe lourde à ras de terre qui passa tout près des cages tchèques. Assez présent défensivement et sur le pont de l'attaque. A revoir.

Lamouchi 6: Pourtant remis de sa bléssure, il eu du mal à se mettre en jambes. Assez présent à la récupération, il est l'auteur de la passe décisive pour Bamogo.

Nasri 5.5: Toujours aussi technique et présent au milieu bien qu'essouflé par le match de Paris. Il sortit en seconde mi-temps.

Oruma 4: Il joue à l'envers, ça se comprend le match belge c'était l'année passée...

Maoulida 5: Moins en verve que lors des premiers matchs, il semble essouflé et en mal de confiance.

Bamogo 7: On ne l'avait pas vu à pareille fête depuis des lustres. Sur son côté gauche, il apporta vitesse et percussion, et se paya le luxe de marquer sur une reprise sans contrôle après un long ballon de Lamouchi. L'Homme du match.

Pagis 5.5: Auteur de belles passes en profondeur pour ses coéquipiers, il ne lui manqua qu'un but pour retrouver le sourire comme dimanche dernier. On ne peut pas tout avoir.

L'arbitre Norvégien, je ne me souviens plus de son nom, assez mauvais... Il eu du mal à montrer son autorité, et laissa trop souvent les joueurs tchèques commettre des fautes sans les réprimander. A contrario, il mit un carton rouge à un défenseur pour avoir fait une simple obstruction, semblerait-il en position de dernier défenseur, mais vallait-elle vraiment une expulsion...?

Marseille Je t'aime, ce sont les mots que semble prononcer Bamogo lors de son but, la main accrochée au coeur bougeant au rythme de boum boum de son corps. Il nous a fait plaisir dans un match terne, qui n'aura vu qu'une petite victoire de Marseille en coupe d'Europe pour sa rentrée de Septembre. Bien trop peu pour se sentir à l'aise au match retour mais essentielle pour espérer avancer encore et encore à l'image du début de saison.

Les joueurs sont essouflés après l'enchainement de matchs importants, mais il faut se reconcentrer car dimanche, Bordeaux vient au Vélodrome pour le compte de la 6e journée, et on n'a pas le temps de se sevrer de ballons.

Vivent le jaune et l'OM.

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Mlada Boleslav
Coupe de l'UEFA - 1t A.
Jeu 14/09 à 20H00/2006
Feuille de match