OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Lens 1-1 OM
La Note Tac-O-Tactique: L'OM ne perd pas le nord...

Le Lundi 16 Octobre 2006 par

Olympique de Marseille
Lensés à la poursuite de l'Ogre Lyonnais, nos amis Provençaux se rendent dans le nord pour ce qui se trouve être "Le Grand Match" du week-end de Canal +, comme quoi, il en faut peu pour faire d'un match à froid, un chaud de match sur lequel on s'en prend à se tendre le slip jusqu'à la moelle.

Tandis que les Lyonnais se sont imposés sur le fil du String de la Sainte Etienne lors du 90e derby du match éponyme, les Marseillais partent avec la frite se glacer les miches au contact de Kinder Pingoui et ses à mie molette, et autres S'haut S'Hisse et Mat dans le lot. Pour comprendre ce passage, je vous conseille une boussole et un bon épisode de Lost histoire de vous sentir vraiment perdu.

Bébert pour The Great Match Of Canal Plus, doit se passer de Pagis, ès master of the game, et Civelli, ès Minster of the Game, tous d'eux blessés dans la semaine, et sûrement préservés pour les futures échéances, ce qui donne une composition somme toute retouchée pour le Grand soir.

Carrasso - Beye(Cap.), Zubar, Cesar, Taiwo - Cana, M'bami, Ribery - Nasri, Maoulida, Niang

De son côté Gillot (en)Pétré dans ses idées, recompose un classique en l'absence de Cousin, Fan de l'OM.

Itandje - Barul, Coulibaly, Hilton, Vignal - Se.Keita(Cap.), Kovacevic, Demont, Thomert - Jussiê, Dindane

Les Fées du match:

Une première mi-temps fermée, hachée, qui ne laisse place à aucun plaisir, si ce n'est charnel entre les joueurs, à croire que certains se trouvent des connivences pendant les matchs. Forcément, on se réchauffe comme on peut le dimanche soir à Bollaert, heureusement qu'un bon Canapé c'est pas de refus pour voir ça.

53eme minute: Coulibaly voulant se dribbler tout seul se fait reprendre par Mamadou Niang, qui file seul droit au but, et ouvre son pied mais Itandje réalise un magnifique arrêt qui préserve le score.

63eme minute (0-1): Niang profite des erreurs défensives lensoises et récupère le ballon devant Hilton et passe Itandje. Vignal revient en vitesse mais prend le loisir de retenir Niang en tant que dernier Défenseur. Penalty et carton rouge pour le défenseur lensois. Mamadou Niang transforme le penalty en prenant Itandje à contre pied.

65eme minute: Coup Franc tiré dans la surface marseillaise, Coulibaly s'élève plus haut que tout le monde et frappe le ballon de la tête. Carrasso sort un arrêt miraculeux en deux temps, et sauve ainsi sa défense.

68eme minute: Contre Marseillais, Maoulida par sur le côté droit et passe en retrait pour Mamadou Niang seul dans la surface. Celui-ci contrôle et se fait ainsi reprendre par Demont... Niang blême pensait-il avoir le temps de manger un Mister Freeze?

80eme minute (1-1): Coup Franc Lensois sur le côté droit en forme de petit corner ouvert. Hilton abuse tout son monde et simule une faute de Cana, Mr Fautrel siffle un penalty. Aruna Dindane ne se fait pas prier et prend à contre pied Carrasso...

Regardons désormais la flèche de la boussole:

Carrasso 6.5 Un arrêt miraculeux sur la tête de Coulibaly mais est pris à contre pied par le penalty d'Aruna. A du se manger beaucoup de Kinder sinon...

Beye 5.5 Tantôt malmené par Thomert sur son côté gauche, tantôt sniffant tel Koke sur le long de la ligne en venant presser Vignal, il est à créditer d'un match sans plus.

Zubar 7 Un match plein, a su voguer sur le fil de string comme une diva sur le lac des cygnes.

Cesar 5 Quelle prise de Judo sur Aruna le long de la ligne des six mètres. Chasser le naturel, il revient au galop. A part ça, rien à redire, je ne l'ai pas vu.

Taiwo 5.5 Demont n'a pas pu trop se faufiler sur ce côté bien muselé par Nasri et Taiwo. Ceci dit, il faudrait revoir les tactiques sur coup franc, et arrêter de tirer des 30 mètres parce que ça a marché avec Sennaoui.

Cana 6 Dans le jeu, une vrai formule 1, il en a dans le capot et ça se voit, il gesticule, court, tacle, saute sur tout ce qui bouge, à l'envie, et ça se voit... Il aurait pu se voir affubler d'un rouge mais ce soir, le jaune sera de retour pour Monsieur.

M'bami 6 Sobre, il sait se placer annihiler les attaques adverses. Il relance proprement quite à passer en arrière. Une p'tite louche sur son adversaire à la fin du match.

Ribery 5.5 Les piles duracell devaient encore être à la maison... A du mal à se situer parfois, même si en deuxième mi-temps il a par à coups essayer d'accélérer au milieu de terrain.

Nasri 5 Quand apprendra-t-il à faire simple? Parfois, il tente l'impossible et se met dans des situations profitables à l'adversaire. Sinon, une reprise dans les nuages.

Maoulida 4 Un tir aléatoire en première période, une passe pour Niang en seconde période, sinon... Un mister Freeze, arrêt sur images.

Niang 7.5 Il a du Ribéry dans les jambes actuellement, il survole le jeu, tout lui réussit ou presque. Comment peut-il se laisser reprendre par Demont quelques minutes après son penalty victorieux...

Le seul et unique remplaçant: Bamogo n'a pas trop touché le ballon et quand il l'a eu, il s'est fait sévèrement arraché la moitié du tibia par Mounir Diane, milieu lensois...

Bébert: Toujours le sourire aux lèvres l'entraîneur, forcément l'OM n'a pas perdu... Mais que dire? Peut-être n'a-t-il pas su reconcentrer ses joueurs après l'égalisation... Dommage, et frustrant vu le but... Pourtant il sourit toujours et n'en veut pas à M'sieur Fautrel.

Mr Fautrel: N'a pas su tenir le match comme il le devait. Les joueurs s'en sont donnés à coeur joie, il ne manquait juste qu'une jambe cassée pour couronner une prestation lamentable... Bamogo assassiné, un penalty imaginaire sorti de ses rêves les plus fous (il en faut parfois peu), des mots qui fusaient entre les joueurs, des simulations, des coups, et encore des coups. Il aura su cependant faire tenir l'adage qui veut qu'il y ait beaucoup plus de penaltys sifflés lors des matchs diffusés sur Canal plus en prime...

Un match à froid, à décongeler:

Deux points de perdus, un point de gagné, les avis divergeront forcément. Ceci dit, il est à noter que le slip était quelque peu trop tendu ce soir pour nous sortir une note de La non crispée, faute à l'arbitrage qui en a refroidi plus d'un. Quand les uns ferment les yeux, les autres les ouvrent pour voir leur jambe à moitié arrachée par les crampons d'une chaussure 44 de l'adversaire. Mr Fautrel devra revoir sa copie pour son prochain match et qui sait, passer chez Aflelou se prendre des verres incassables avant que quelqu'un ne lui reproche sa mauvaise vue ardemment.

Le match parlons en. Bien que la première mi-temps n'ait apportée aucune réponse sur l'OM actuel, elle aura permis de voir que l'OM tient la baraque pour le moment. Appuyant sur le champignon en seconde, elle aura vite décéléré après le but et l'occasion de Break de Mamadou Niang à la 68e... Le bloc équipe s'est rendu coupable de trop descendre et de faire des fautes inutiles en voulant contrôler un match qu'elle aurait pu assommer rapidement.

En l'absence de Pagis devant, seul Niang tient son rang, Maoulida ayant perdu de sa superbe. Malgré une passe précise pour son compère d'un soir, il se sera fait remarquer pour sa transparence sur le front de l'attaque. Seul Beye pourrait attester de sa présence à ses côtés.

A quoi donc se raccrocher? Une première mi-temps fermée à double tour? Une deuxième mi-temps commencée sur les chapeaux de roues avec un but? Ou la suite que les joueurs marseillais n'ont plus du tout maîtrisés bien qu'en supériorité numérique face à leur adversaire d'un soir.

Effet Kisscool de dernière minute: J'apprends que Bébert est arrivé agacé en conférence de presse. Son sourire pour Canal était il du à son profil de charmeur? Ou ne voulait-il pas rajouter des rides à la mocheté de Denis Balbir?

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Lens - Marseille
Championnat - Journée 9
Dim 15/10 à 21H00/2006
Feuille de match - Historique