OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Lyon
Pique et pique et Olympique

Le Samedi 21 Octobre 2006 par

Olympique de Marseille
Ca vanne de Brossard

Rien de plus classique après le goûter, un p'tit Mythos et ça repart. Certains en ont l'habitude, d'autres la bite rude en le sentant fondre dans le gosier. Sentir le mensonge, le menteur, la roublardise et le roublard, le rire et sa Hyène, soit on s'en (ô) lasse, soit on adhère et on prend la pose comme lui avec sa cravate bleu à pois roses il y a 19 ans avec ses amis Domenech et Lacombe...

Un match comme celui-ci, ça soulève forcément des questions sur l'actualité, et d'actualité, cela relève de la critique mais aussi de l'information. Laissons place à la suite.

L'arbitre ne fait pas le moine

Les voilà de retour pour notre plus grand plaisir visuel, et notre plus grand acharnement. Vêtus de Noir et accessoirement de jaune ou de rouge pour se rendre plus Flash et fashions sur Canal, les arbitres au four et au moulin reviennent pour leur plus grande comédie. Une comédie qui vire souvent au drame par les temps qui courent... Pour rappel successivement les erreurs de Mr Fautrel lors de Lens-OM dimanche dernier avec une simulation de Hilton nommée Chat-bite (cf. Cahiers du foot), de Mr Coue lors de PSG-Sedan (Pénalty pour une faute en dehors de la surface) ,de Mr Duhamel avec le pénalty pour Lyon en dehors de la surface pour une faute plus que légère de Diatta sur un Malouda hors-jeu... Sans parler du reste pour l'OM et autres clubs de L1, il semble que le vase soit déjà à ras bord.

Alors comment réagir face à ces erreurs de plus en plus fréquentes, sans se mettre martel en tête? Allez savoir, en tout cas, Mr Layec, arbitre désigné sur l'autel de la souffrance pour le 1000e match de l'ère Canal, ne voit pondre aucun stress et clame haut et fort, de but en blanc, qu'il aurait sûrement sifflé dans le même sens...:"C'est une décision que M. Fautrel a pris en son âme et conscience. Pour moi ce n'est pas un scandale. Je suis désolé, mais compte tenu de son placement, j'aurais peut-être pris la même décision"... De quoi s'attirer les foudres de certains, et rendre encore plus bancal un match qui n'avait peut être pas besoin de ça pour sentir le souffre à plein nez...

Cependant, plus que l'arbitre, c'est l'arbitrage en lui même et tout un système qui est montré du doigt, surtout depuis la volonté prise par les commissions de la LFP, de vouloir assainir la surface de réparation...

Aulas, grand Manit(r)ou

Et oui, car s'il en est un qui sait manier le souffre comme personne, c'est bien lui... Ô lasse des subterfuges irritants qui ne tompent personne. Oh l'As qui pique le coeur sur le carreau d'un trèfle jusqu'à plus soif. Oh l'ass d'un trou qui fait un tout. Hole Ass le Grand Manitrou... Il traîne son sourire de Hyène avec lui partout où sa personne se trouve, il a tout pouvoir et le monde a ses pieds d'argiles, agile comme la pierre, aussi honnête qu'un serpent, ses bras s'étendant aussi loin que le Nil ne le peut...

Détesté par nombre de ses pairs, aimé des lyonnais, il fait la pluie et le beau temps sur le championnat. Acoquiné avec le maître ès LFP, Mr Thiriez, un de ses avocats, ainsi qu'avec Mr Soulier, un autre de ses avocats, en règne sur la commission de discipline, il s'en sort même quand untel démontre par a+b sa culpabilité. A ce propos, Mr Herbain tente une approche proche de celle de l'idole des jeunes et ajeuns (vi vi Pruneau), j'ai nommé le seul, l'unique le Pape Diouf. Un saint parmi les sains d'esprit, et un sein d'esprit parmi les cinq. Mais lequel? Allez savoir, car je n'ai pas le temps d'en parler. Il a rappelé qu'il en était assez de ses facilités, et de la pression qu'il met sur les arbitres... Toutefois, des propos non relayés par le reste des clubs... En gros, tu brasses du vent, rassis toi, il n'y a rien à faire.

Une Rivalité outrancière sur fond de solitude

Lyon c'est l'archétype du club bien bâti, d'un président qui a su s'entourer des bonnes personnes, de recruteurs ès Sud America qui font défaut à certains, mais surtout d'une machine à gagner du flouse, froide et calculatrice. Bien que cinq fois champions de France et déjà une légende pour les sommaires de TF1 (Cf. Pub Lyon/OM Coupe De France), il n'en reste pas moins qu'elle reste peu appréciée d'un tout un chacun, du peuple de France et de Navarre. Alors forcément, le Calife tente désespérément de trouver "LE" moyen de changer le couplet habituel en mi Bémol, en une parodie de sourire et d'avenant. Et quoi de mieux qu'une rivalité avec le club le plus médiatique qui soit, l'Olympique de Marseille.

Sous couvert d'anonymat, un observateur lyonnais annonce la couleur: "Aulas a besoin d'une relation conflictuelle avec un club pour marquer encore plus la génération actuelle. L'OM est le parfait client. C'est vicieux. L'opinion mettra en avant les antécédents de l'OM. Mais la finalité est bien que Lyon sorte grandi de cette rivalité"... Le début de cette rivalité pourrait avoir pris son essence même dans l'affaire Ribéry cet été, bien que pour Pape Diouf tout ceci relève d'une histoire Lyonnaise plus qu'autre chose et relève habilement un procédé lyonnais qui ne dupe personne:

"Voila un club qui est champion de France depuis 5 ans et qui a des prétentions que justifient ses résultats, mais voila un club qui a du mal à avoir une identité nationale, qui a du mal à s'affirmer sur le plan de la popularité. C'est un club qui a beaucoup moins de charisme que le nôtre. Alors je peux comprendre que ses dirigeants veuillent créer des foyers de tensions entre nous, histoire de prendre un peu de notre popularité".

Ne vous demandez plus le pourquoi de ce tamtam médiatique, le pourquoi ils ont besoin de Ribéry, c'est juste pour mouvementer une vie trop lisse et sans contours. Cependant, le chemin est encore long pour arriver au niveau médiatique de l'OM...

Règne de l'argent, de l'agent

1000e match... Difficile de croire que le saint esprit a fait tomber ce match spécialement sur l'hypothétique 1000e match de l'ère Canal... Dans ce sens, après quelques recherches, on apprend bien vite que Canal tout comme les clubs ont en leur possession trois voeux qu'ils peuvent soumettre pour le Calendrier de chaque année, et là forcément on comprend mieux. OM-OL, c'est alléchant, le champion des cinq derniers championnats contre le champion du télévisuel et des supporters d'ici et là.
1000e match... Et une propagande de plus... Et une raison de plus pour nous faire un duo de commentateurs ridicule sur Canal... Et une raison de plus pour en faire des tonnes et des tonnes avec un nombre incommensurable de caméras (au nombre de 25), de micros déposés, de Palettes à doudouce (Pourquoi ne pas l'appeler Patate Douce tiens?), des cris de boeuf pour une action anodine, et tout le tamtam médiatique qui va avec.

La moindre erreur sera encore décortiquée des dizaine de fois, tandis qu'une autre sera oubliée (volontairement?) par les spécialistes (c'est le nom qu'ils se donnent) de la chaine cryptée. Les recettes vont couler à flot, on noie sous les pubs, et les agents de joueur s'en donnent à coeur joie pour amener des recruteurs en masse.

Et sinon, les joueurs dans tout ça...

Match de l'année pour certains, match permettant la relance du championnat pour d'autres, ou encore pour les lyonnais match facile permettant de creuser l'écart. C'est ainsi que Réveillère, défenseur de l'OL, ne se met aucune pression, et s'y voit déjà:"Non, on est dans une position favorable dans la mesure où on est devant au classement", ce à quoi il rajoute:"On est champion de France. On n'a rien à envier à personne ni à avoir peur de qui que ce soit"... Juninho lui voit "L'OM favori dimanche soir" et que bien que remis de sa douleur à la jambe, il ne faut pas sous estimer l'adversaire..

Pour M'bami, Lyon et ses dirigeants devraient arrêter de se cacher derrière des faux semblants et leur conseille de rester "modeste". Forcément il en connait un rayon notre Modeste. Niang en forme, Ribery sorti de son torticolis, Pagis de retour, autant d'atouts pour un OM en forme malgré le stop posé en pleine route par Mr Fautrel dimanche dernier. Gageons que les joueurs seront tels des morts de faim dimanche soir, et que Niang l'Homme en forme, continuera sur sa lancée et percera la défense Lyonnaise.

La bataille de l'Olympe est engagée.

  • Olympique de Marseille
  • Avant et après le match face à Lyon, n'hésitez pas à passer faire un tour chez notre partenaire la Boutique des supporters de l'OM ! 15% de remise pour tous les abonnés !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Lyon
Championnat - Journée 10
Dim 22/10 à 21H00/2006
Feuille de match - Historique