OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Nice - OM
Anis et coutumes

Le Samedi 28 Octobre 2006 par

Olympique de Marseille
Qui dit derby, dit oiseaux rares, et boisson sur le tard. Un Marseille-Nice, c'est généralement un signe de grande chaleur, de festivité, et d'aiglons à choper au vol, surtout les aiglons. Volant habituellement en maîtres sur la Promenade des Anglais, ceux-ci se voient cette année piquer dangereusement du nez, non pas en voulant prendre de la vitesse mais simplement par manque de maîtrise de leurs ailes... Mais comme l'on dit chez nous, méfions nous de l'eau qui dort, surtout quand elle ne dort pas, diluée dans de l'Anis, ainsi que des bêtes blessés car ce sont les plus dangereuses, devenant charognards au possible. Il serait bien dommage d'être occis de la sorte, car sinon si c'est d'occis, je m'y mets aussi.

« Gillot Pétré, Jaune et Mise au vert »

Ambiance Scandale, Danse de vandale, cours après la baballe où je viens te mettre quatre mandales... Pouf Paf Pif et Hercule, et le décor du derby est lancé pour vos yeux ébahis. Mistral, Tempête et Tramontane à côté, c'est de la nioniotte, tu en croirais presque sentir surtout une petite brise réchauffer ton Jaune Anis... Tel est pris qui croyait prendre et hop, une gifle par ci, une gifle par là, et à la fin tu comptes les bleus car tu n'auras pas su tenir ta position et défendre ton bien. C'est un peu ce qui arrive à l'OM depuis dimanche.

Partis en mise au vert, après leur défaite contre l'équipe éponyme, Bebert quelque peu désabusé devrait ainsi conseiller à ses joueurs d'aller faire un petit tour sur la Prome' histoire de chatoyer le chemin qu'ont foulé les Anglais, illustres créateurs du Futchebol, et se rappeler à leurs bons souvenirs. Or, comme le veut la coutume à l'OM, quand on grimpe de deux marches, c'est pour tout aussi vite retomber encore plus bas que précédemment. Et là, pour le coup, c'est à s'y prendre au moral un p'tit coup, à défaut que celui-ci soit de jaune.

« Aspiration commune, et Manque d'inspiration profonde »

En tout cas, si une mise au vert, c'est devenir comme Saint Etienne mercredi soir, alors je plussoie fortement. Qui eut cru que passer d'un Homme à casquettes à un tchèque au crâne reluisant, pouvait avoir autant d'effet kiss-cool ? M'enfin, toutes mes confuses, j'ai tendance à m'égarer par faute d'inspiration au vu du jeu pratiqué par l'OM ces deux derniers matchs.

Il est tellement dans l'air du temps de prendre l'aspiration pour s'envoler qu'il serait temps pour nos chers joueurs de renouer avec le collectif, et une défense sans failles ou presque. En l'espace d'une semaine tout a explosé en plein vol et la chute n'en fut que plus lourde pour faire resurgir les défauts latents que tout le monde pouvait observer depuis le début de la saison à savoir problème défensif avec un manque de leader là où César ne fait en fait office que d‘ersatz de Brutus, et là où Taiwo fait office de fou dans un couvent pour nones vierges effarouchées.

D'ailleurs en parlant d'inspiration, je ne suis malheureusement pas le seul à en manquer. Quand on parle de coutumes, le rapprochement avec le jeu de l'OM ces derniers matchs est facile à faire. Manque criant de liant entre les lignes, de mouvement là où Niang seul joueur sur piles energizer doit se sentir bien isolé, Ribéry en dessous de son niveau, une fatigue lancinante, un banc trop juste... Figés comme des gargouilles en marbre, il ne manque qu'un sursaut pour se réveiller. Autant de problèmes récurrents dans la cité phocéenne Une seule chose à dire, aux coutumes, il manque un peu d'Anis.

« Corse est de constater qu'il faut se réveiller »

De l'autre côté de la Prome', c'est un Corse mal luné et quelque peu désabusé par l'arbitrage qui les attend. Le capitaine Varrault expulsé dès le début du match contre Rennes la semaine passée, il s'en est verbalement pris aux arbitres en fleuretant avec les lignes comme Koke, dans un autre registre ceci dit. Les mots fusent, pour mieux se cacher à soi même ses propres maux et ainsi détourner l'attention des uns et des autres.

A force de ne plus pagayer, Vahirua et ses amies les vahinés ont plongé dans les profondeurs du classement. A l'inverse de leur adversaire d'un soir, ils songent à non pas, gagner le trophée du second L1 Jus d'orange (riche en vitamines, car vu ta mine, te faut Juvamine), mais rester sur le podium des anciennes gloires avec Nantes et Monaco. Forcément à être proche de la principauté, on en serait presque atteint par le mal ambiant, ou bien peut-être qu'à force de boire, la cirrhose les a pris bien trop vite.

M'enfin, tout ça pour dire que les deux équipes sont dans une situation peu agréable et que l'un d'elle devra aller revoir ses fondamentaux en cas de défaite. L'OM a la chance de pouvoir reprendre un peu d'élan et d'allant au classement, et Nice de sortir du podium des relégués et ainsi laisser à la principe au thé, le soin de se faire une tisane pour son mal de crâne après les mauvaises beuveries. Il est coutume de dire qu'un p'tit coup c'est bon, et deux, c'est encore mieux mais tout dépend de si l'on peut tenir la cadence. Allez savoir, nous verrons si l'OM suit l'Anis et coutumes.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Nice - Marseille
Championnat - Journée 11
Dim 29/10 à 18H00/2006
Feuille de match - Historique