OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Bilan général de la ligue 1 à la 13e journée

Le Mardi 07 Novembre 2006 par

Olympique de Marseille
La Ligue 1 pauvre en buts ?

"Notre championnat n'est pas intéressant" voila ce que beaucoup d'entre vous pensent, et bah détrompez-vous, cette année la France a le 2e meilleur indice offensif pour ce qui concerne les 5 grands championnats Européens, en effet depuis le début de la saison, la ligue 1 tourne a une moyenne très honorable de 2,46 buts par match, soit ce n'est pas extraordinaire devant les Allemands qui ont depuis plusieurs années le championnat le plus prolifique d'Europe (les Germaniques font trembler les filets 2,74 fois par match en moyenne) .
L'Angleterre réputé championnat offensif est jusqu'à présent le moins intéressant avec seulement 2,16 buts par match en moyenne (et ce malgré les bourdes de David James et ses acolytes).

Il n'y a tout de même pas de quoi se réjouir et en tirer des conclusions quand on sait que les arbitres ont énormément participés à ce « succès » puisque plus de 12% des buts marqués le sont sur penalty (2,5 penaltys sont transformés par journée en moyenne).


Un arbitrage à la hauteur ?

Le débat sur l'arbitrage est sans doute plus nourri en France qu'ailleurs (lassé du fait que de nombreux acteurs du championnat de France remettent leurs décisions en cause ils ont décidé de ne plus respecter le protocole de la traditionnelle poignée de main aux entraîneurs avant chaque début de match), tous les week-ends les hommes en noirs sont en effets pointés du doigt, des erreurs d'appréciation fréquentes (le hors-jeu non sifflé de Malouda contre Saint-Etienne ou la simulation d'Hilton contre Marseille par exemple ont récemment fait beaucoup parler) et qui en viennent encore et toujours à parler du fameux débat sur la vidéo auquel les instances dirigeantes semblent de moins en moins inflexibles.
De toute façon des décisions s'imposent (surtout au lendemain d'une coupe du monde qui a fait également couler beaucoup d'encre) et celle prise en début de saison d'adopter une nouvelle mentalité plus rigoureuse en se qui concerne les surfaces de réparation ne semble par porté ses fruits. Comme le disent certains « un bon arbitre est un arbitre qu'on ne voit pas » et ces derniers temps force est de constater que ce n'est pas le cas tant certaines décisions ont pu affecter de nombreux résultat depuis la reprise de notre championnat.


Lyon : Une domination sans partage ?

Même si nous sommes au lendemain de la première défaite Lyonnaise (rappel : samedi dernier Lyon a perdu 1-0 en terre Rennaise) le championnat de France n'en reste pas moins sans partage, 9 points d'avance sur son second, les carottes sont-elles déjà cuites ?
L'attrait de notre championnat en dépend, il est donc primordial pour le spectacle que les 19 autres équipes doivent au moins (donner l'impression de) se battre pour faire chuter l'ogre Lyonnais.
Si on oublie cette défaite au stade de la route de Lorient il est objectif de constater que Lyon est plus impressionnant que jamais cette saison, tant par sa solidité que par la qualité et la profondeur de son effectif. En espérant que cette victoire des Bretons ne restera pas un coup d'épée dans l'eau et que de nombreux clubs sauront suivre l'exemple.


Les grands clubs Français à la ramasse ?

« Mais où est Monaco ? », dans la zone rouge tout simplement ! Le club de la principauté n'a en effet été capable de ne ramener que 8 points lors des 12 premières journées, une chose qui est d'autant plus impressionnante que sur le papier l'ASM a une équipe de premier plan avec des recrues telles que Koller, Yaya Touré et Cufre l'ex-joueur de la Roma. Encore une fois on a la preuve que le chamboulement constant n'est pas recommandé pour la santé d'un club de foot (Monaco en est à son 4e entraîneur en 15 mois).
La présence de Nantes dans la zone de relégation n'est qu'une demi surprise tant depuis plusieurs saisons les canaris nous habituent aux désillusions, là encore le recrutement est directement pointé du doigt, la perte des 2 meilleurs éléments (Landreau et Toulalan) n'ayant pas du tout été compensé par les nombreuses recrues, parmi elles Wilhelmsson que l'on annonçait comme l'une des nouvelles star de notre championnat est inexistant, Stojkovic s'est pris des buts catastrophiques.
Auxerre et le Paris-SG pataugent quant à eux avec 13 et 12 points (bien loin des 31 points de Lyon) et Bordeaux (qui a fait l'un des pire mercato qu'il m'ait été donné de voir pour un participant à la ligue des Champions) annoncé comme l'un des principaux outsider pour le titre de champion de France a un jeu des moins attrayant et Micoud qui était annoncé par les Girondins comme le messie qui allait enfin apporté la touche de folie à cette équipe est pour le moment (n'ayons pas peur des mots) l'un des plus mauvais milieux de terrain de Ligue 1. Le club Girondin pointe à la 9e place du classement général.
Les 2 rivaux nordistes (Lens et Lille) sont au coude à coude à la 3e place avec 21 points prêts à dévorer les surprenants Nancéens qui sont pour le moment second mais avec tout de même 9 points de retard sur les Lyonnais.
Notre OM qui est parti sur un rythme de champion de France a très sérieusement baissé de régime depuis 3 journées (3 défaites d'affilées dont une très impressionnante contre Lorient à domicile) et n'a pas su donné l'illusion assez longtemps.
A noté toutefois que rien est joué pour la course à la 2e place car 2 points seulement séparent la 2e et la 7e place (ce qui est assez révélateur de l'homogénéité du championnat derrière Lyon).
Il n'est donc pas trop tard pour les Phocéens pour se réveiller, mais il ne faudra pas tarder !


Réagir sur Facebook