OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Troyes - OM
24 Heures Chrono – Saison Troyes

Le Vendredi 24 Novembre 2006 par

Olympique de Marseille
17h10'00..01..02... : Je recommence à écrire, on est loin de l'aube et du champagne, la nuit tombe déjà en cette saison d'hiver. D'un côté, nous avons le Pape Diouf Noël qui prépare sa hutte et ses rennes pour aller voguer en vers et contre tous offrir des cadeaux par millier. De l'autre côté, pour les habitants de France et de Navarre, c'est la surprise, c'est le choc. Des heurts ont émaillé l'après match entre le PSG et l'Hapoël Tel-Aviv et c'est dans un climat de consternation que la semaine se finit.

A l'aube du Sixième Jour

Arnold Shwarzeneger ne tourne pas dans cette fiction réalité, mais il n'en penserait pas moins. Le match contre Valenciennes fut moralement un pas en avant, puisque l'équipe Marseillaise s'en est sortie avec une victoire. Ceci dit en terme de jeu, il est dur d'en ressortir quelconque satisfaction. Acculés assez souvent dans leurs seize mètres, les joueurs ont eu tendance à ne plus savoir que faire, et bien qu'au bout du compte, aucun but n'ait été pris, il n'en reste pas moins une sensation d'amertume.

A l'aube du sixième jour, le seigneur tout puissant aurait crée le repos pour les uns. Malheureusement pour eux, ils n'en font pas partie, ils n'auront pas le droit de se reposer demain à la même heure. Il est question ici de tout donner, de ne plus se poser de question et d'enfin se réveiller. Retrouver ce qui faisait leur force... Et c'est par la continuité que cela passera... A l'aube du Renouveau.

Emon équipe alors ?

La question est posée : Pourquoi tant de changements tactiques qui ne conviennent assurément pas aux joueurs en place ?

Albert Emon en détient la ou les réponses mais n'en lâche aucun mot. Pourtant, plutôt que de mots il est question de maux, car ces changements ont forcément coûter à cette ossature tous ses repères. En l'espace de quelques matchs, tout est parti en vrille et les défaites se sont enchaînées, enfilées comme des perles au collier de la Castafiore. D'ailleurs, sans y voir quelconque parallèle, l'OM chantait tout aussi faux que la prêtresse de l'Opéra.

Heureusement tout vient à point qui sait attendre, et en cours de match contre le VAFC, Emon est revenu à la raison, et un miracle se produisit. Les joueurs allaient marqué le but salvateur... A la fin du match, Albert Emon nia la corrélation entre les deux et annonça : « Non, non, on savait qu'il nous fallait 60 minutes pour rentrer dans le match » Consternant... Une chose est sûre, il semble que le bien de l'OM passe par cette tactique délaissée pour d'obscures raisons...

Les Chevaux de Troyes

On appelle aujourd'hui « Cheval de Troie» (en Anglais Trojan Horse) un programme informatique effectuant des opérations malicieuses à l'insu de l'utilisateur lambda. Dans la mythologie, il provient d'une légende narrée dans l'Iliade par Sir Homère (sa femme Marge le lui aurait inspiré en voyant Bart tenter de frapper en douce sa sœur en lui offrant un bouquin sur la polarisation de l'énergie atomique), à propos du siège de la ville de Troie par les grecs et Brad Pitt (si si je l'ai vu dans le film c'est lui).

Cette légende veut que les grecs après d'âpres combats, eurent l'idée devant la résistance de l'ennemi d'offrir en cadeau à la ville, un cheval immense en bois en signe d'abandon du siège. Ce que l'ennemi ne savait pas, c'est que celui-ci était conçu pour accueillir en son sein tout sain de Saint, de nombreux soldats dans l'intention de pouvoir attaquer l'ennemi à l'intérieur même de sa cité sans qu'il n'y voie rien. Comme vous le savez, ce fut une réussite.

En termes footballistiques, cela se conçoit par l'utilisation du terme Hold-up. Non pas que Bonnie and Clyde aient dans l'idée d'aller braquer les caisses du club marseillais, cela va de soi... Au contraire, cela passe par un match accroché que l'on vient gagner, souvent à l'extérieur, sans avoir produit le jeu escompté. La chance alors au rendez-vous, vous donne ce petit coup de pouce nécessaire au moral en verve.

D'un autre côté, on peut y voir le côté accrocheur d'une équipe qui ne lâche rien (cf. Tout en haut de la page) mais aussi le côté truqueur. Jouer un tour à l'adversaire, venir sans un mot et repartir victorieux en l'ayant un amené dans un traquenard sans nom... Pour se faire, Emon pourra compter sur le retour de sa pile duracell Energizer, à savoir Lorik Cana... En espérant toutefois qu'il ne reparte pas dans ses élucubrations tactiques...

La phrase de Botjan Cesar restée dans les annales pour avoir été son seul moment de lucidité avant de redevenir Brutus sur les terrains: Veni Vidi Vici...

17h09'57..58..59..

17h10'00..


Réagir sur Facebook

La rencontre
Troyes - Marseille
Championnat - Journée 15
Sam 25/11 à 17H10/2006
Feuille de match - Historique