OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Le Mans - OM
Quand l'Emon rencontre Le Mans, il y a de l'aimant dans l'air...

Le Vendredi 26 Janvier 2007 par

Olympique de Marseille
Trèves de plaisanteries, voire trève tout court, les Olympiens ont fini de rire jaune et ont rompu avec leur ancienne tendance du "j'sais plus quoi faire après un but, j'en prends un et j'me torture le moignon que j'ai pas en fin de match". Aimanté par la loi des séries qui se finissent, on espère toutefois que le rire jaune ne sera pas au bout du chemin en début de soirée demain soir. Et pour une fois, certains points viennent agrémenter cette idée de continuité et de mauvais chemin s'éloignant.

Une attaque aimantée par les filets adverses...

En termes statistiques, il est à noter que depuis quelques matchs, l'OM retrouve le chemin des filets, et prend peu de buts. Cambrai, Rennes, Le Mans, Auxerre furent les premiers à goûter aux pieds d'acier de Cissé et de ses amis les stars de l'OM en ce début d'année... Quatre buts contre Cambrai, suivi de deux contre Rennes, un contre Le Mans à la 120e minute, et trois contre Auxerre il y a deux jours... Bien sûr, il n'est pas question ici de parler des trois buts contre le Bayern, car ça casserait ma théorie de la défense retrouvée... Toutefois, notons le retour de l'homme qui vallait 10 millions, l'homme bionique, le cyborg aux pieds d'argile cuite, j'ai nommé Cissé... Il marque, et marque encore, et quand il n'y arrive pas se mue en passeur invêtéré, qui l'eut cru, Lustucru (pff trop facile)...


Une défense qui attire les ballons adverses...

Et que dire de plus que l'arrivée de Julien Rodriguez a apporté un début de sérénité dans l'arrière garde Marseillaise. Meilleur défenseur central ces derniers matchs, il montre à Zubar ce qui signifie le terme calme, un peu comme à l'époque où il coachait Givet et Squillaci encore puceaux. Taiwo, s'est semble-t-il acheté un cerveau, et en plus de marquer lorsque cela s'en fait sentir, garde son côté avec force et conviction. En termes statistiques, cela se traduit par un but contre Cambrai, aucun contre Rennes et Le Mans, et un petit porté par le mistral et l'oubli de Beye de mettre ses lentilles, contre Auxerre... De quoi satisfaire les supporters Marseillais et la différence de buts favorable de +10.

Un Duo Cissé-Ribéry qui a touché du bois... euh, la jambe metallique de Cissé...

Touchés par la Grâce, ils semblent revenir ensemble comme si ils ne s'étaient jamais quitté, ou avaient vécu ensemble depuis leur tendre jeunesse. L'un blessé six mois, et l'autre près de deux mois, le repos fut d'un effet époustouflant. Leur retour coïncide d'ailleurs avec un certain renouveau de l'OM... Cissé le premier qui dès ses premières minutes apporte la passe décisive à Niang, et confirme par un but contre Saint-Etienne deux matchs plus tard... Et depuis, c'est le miracle, trois passes de Ribéry pour Cissé, et trois buts de celui-ci, et une passe de Cissé à Ribéry. Source privilégiée du jeu de l'OM, ils assurent le spectacle même si les automatismes sont encore à parfaire, qui sait peut être demain.

Une Jambe Porte-Bonheur...?

On connaissait l'expression toucher du bois, mais est-ce que "toucher du Cissé" (P'titony, Reste où t'es) ne serait pas en train de devenir célèbre dans le sud, encore plus famous que fabulous, et la bonne mère elle même... D. sait qu'elle est bonne mais quand même... Allez avouez, ça vous en fait une belle jambe (tintintin).

Gandalf


Réagir sur Facebook

La rencontre
Le Mans - Marseille
Championnat - Journée 22
Sam 27/01 à 17H10/2007
Feuille de match - Historique