OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-1 Lyon
L'OM croque du Lyon et c'est bon...

Le Jeudi 01 Février 2007 par

Olympique de Marseille
Restant sur un (dé)goût d'amertume et de non-fin après le match au Mans, l'OM avait à coeur de fournir ce soir une prestation qui mettrait tout le monde d'accord... D'autant plus que quelques mois auparavant, le champion de France en titre venait mettre fin à une belle période d'une équipe donnée comme outsiders... avec une leçon que les Marseillais ne sont pas prêts d'oublier. A leur décharge, le vent en poupe, ils n'avaient peut être pas sentis le mistral comme ils auraient du le sentir, et se préparer ainsi à contrer le retour de batôn.

Du côte Lyonnais, la tournure des évènements actuels laisse à penser que la fatigue se fait sentir dans les pieds et dans les têtes. A moins qu'ils ne veuillent laisser revenir les équipes à leurs trousses sciemment pour laisser un peu d'enjeu à cette pauvre L1 Orange. Pourtant, ils reviennent dans un stade qui leur a sourit il y a quelques mois, et surtout depuis la saison 97-98... De quoi laisser penser qu'ils y ont pris leurs aises.

L'idée de gagner toutes les compétitions qui s'offrent à eux est encore présente, et l'OM est un nouveau passage à franchir. L'année passée, ils s'étaient fait prendre à domicile par Lamouchi et Niang, et s'étaient effondrés une nouvelle fois en quarts...


Compositions d'équipes:

OM: Carrasso - Beye(Cap.) Zubar Rodriguez Taiwo - Cana Olembe - Ribery Maoulida Nasri - Cissé

Lyon: Coupet - Clerc Squillaci Cris Abidal - Tiago Juniho - Malouda Govou - Baros Fred


Leffe du Match:

Une p'tite bière par ci, une p'tite bière par là histoire de se tenir au chaud, l'OM maîtrise le premier quart d'heure en pressant haut des Lyonnais fébriles et peu sûrs d'eux. Les occasions se font rares mais le système de jeu Marseillais axé de telle manière que les milieux récupérateurs profitent du moindre renvoi lyonnais dans l'axe médian. De ce point de vue, Olembe peu habitué à jouer ces dernières saisons, profite du moindre ballon qui se pose sur son chemin, et avec Cana forme un duo interéssant.

Pourtant, à la 18e minute, un coup franc est laissé au maître artilleur Juninho qui ne se fait pas prier pour brosser son ballon et le catapulter sur la tête de Cris qui fusille Carrasso à bout portant. La défense n'a pas suivi, c'est le coup de froid au Vélodrome... OM 0 - 1 Lyon.

La suite de la mi-temps laisse place à des ballons marseillais mal exploités par les attaquants Marseillais. Maoulida bute d'abord sur Coupet après un contrôle magistral du creux de l'épaule (dixit Grave Mir-Laine) et c'est ensuite à nouveau Malouda qui dans l'axe contrôle un ballon et du bout du pied l'envoie à Cissé qui rate sa reprise du plat du pied...

En fin de mi-temps, Ribery tate du sol, choc? Coup de Fringale? Jeu d'acteur digne de Gerard Depardieu? Allez savoir...

La deuxième mi temps n'est qu'un tas de ballons Lyonnais conservés et l'OM qui bute sur une défense impériale. Pourtant les joueurs ont le mérite d'y croire et malgré un coup franc de Juninho détourné par Carrasso, ou encore un ballon de Tiago enveloppé detourné à nouveau par Carrasso, Pagis se rappelle au bon souvenir de ce stade de folie pour marquer d'une reprise du plat du pied dans le filet droit de Coupet immobile à la 87e minute... OM 1 - 1 Lyon.

Trois minutes plus tard, à la 90e minute, Niang sur un centre de Beye vient remettre un coup de griffe aux lyonnais pour les enfoncer un peu plus. Le stade chavire de bonheur, virevolte comme au premier soir, et les lyonnais déscendent de la montagne sans cheval!!!

Score final: OM 2 - 1 Lyon


Les notes de Zeus:


Carrasso 7.5
Il se prend un but sur une tête de Cris à bout portant qu'il ne peut sortir, et se réveille par la suite en sortant quatre arrêts décisifs. Carrasso retrouve la forme pour le plus grand plaisir des supporters Marseillais qui émettaient des doutes.

Beye 5.5
Avec sa nouvelle coiffure sur la partie droite du crâne, il est allé au charbon, et a fait peur au stade après une roulette dans le mauvais sens qui aurait pu coûter un but. Défensivement encore un peu fébrile, il a tout de même le mérite d'amener le second but avec un centre millimétré pour Niang.

Zubar 6.5
Rateaux, têtes, funambulisme, tout y est passé et Fred n'a pas souvent vu le jour mis à part pour pleurer et s'effondrer. Un bon Zubar qui n'a laissé que peu d'occasions aux Lyonnais, mis à part sur un tir de Govou où il se jette inutilement et malheureusement sur le but en laissant Cris seul...

Rodriguez 7
Pas exempt de tout reproche sur le but, il a par la suite aisément pris le dessus sur ses adversaires du soir. Pas forcément très rapide sur la longueur, il compense par un placement astucieux, et se jette toujours au bon moment. Il a ainsi récupéré un grand nombre de ballons dans l'axe.

Taiwo 7
Un vrai mur. Quand on croit son adversaire passé (Govou) il revient inextremis pour chiper le ballon dans ses pieds. A moins qu'il ne lui fasse un rateau et explose de vitesse pour le laisser un mètre derrière. Ou encore qu'il fasse un grand pont, ou un une-deux pour enflammer le stade et centre. Du très bon Taiwo ces temps-ci, pourvu que ça dure.

Cana 6
Une grande activité, des piles duracell en veux-tu en voilà, utilisées jusqu'à plus soif, sueur dégoulinante jusqu'à l'ongle du p'tit doigt de pied. P'tit bémol, une intensité qui aurait pu lui valloir un second carton jaune synonyme d'expulsion. Mr Duhamel a preservé l'esprit, soyons lui en gré.

Olembe 6
Peu habitué à être titulaire ces dernières saisons, il retrouvait ce soir une place dans l'entre-jeu. Et cette première mi-temps fut satisfaisante, formant avec Cana un duo défensif pour le moins surprenant. Aimantant les ballons, il aurait pu parfois se permettre un tir, mais sa générosité a pris le dessus. A revoir.

Ribery Scarface 5.5
Un jeu d'acteur rondement mené, c'est qu'il en a dans la caboche en fait le Ribéry. Aurait-il appris au près d'Inzaghi, ou de Gerard Depardieu? Peu inspiré ce soir, et bien pris par Govou et Clerc, il n'aura distillé le jeu marseillais que par à coups, en témoigne sa passe décisive pour Pagis.

Maoulida 5.5
Peu en vue en début de partie, il s'est imposé au fur et à mesure et s'est mis en évidence sur deux occasions dans l'axe, en butant une première fois sur Coupet après un contrôle magnifique, et une deuxième sur une passe du bout du pied pour Cissé que celui-ci gache...

Nasri 6
Toujours aussi difficile pour lui de savoir tirer dans le jeu... Soit ça vole, soit ça part même pas... Albert est même devenu rouge lorsqu'il a voulu dribbler dans l'axe et qu'il perdit le ballon bêtement amenant un contre lyonnais. il a mené le jeu olympien jusqu'au boût en venant récupérer les ballons plus bas et en venant provoquer l'axe lyonnais de belle manière.

Cissé 5
Ce n'est pas le Cissé des grands jours et pour cause... Le jeu Marseillais n'a pas été fait pour lui ce soir. Utilisé comme un remiseur ou encore un joueur de tête contre nature, il n'a pu exprimer son talent et sa pointe de vitesse... En 1e mi-temps, il rate une reprise sur une passe de Maoulida... En 2e mi-temps, le poteau vient le frustrer à nouveau.


Les remplaçants:

Niang 6
Rentré dans une période où l'OM butait sur la défense lyonnaise, il a su se montrer décisif une première fois en laissant Clerc sur place et passer un ballon que Cissé et Maoulida ne mirent pas au fond, au grand désarroi des supporters. Il délivre le Vélodrome sur un centre de Beye à la 91e minute en catapultant une tête dans le filet gauche de Coupet.

Pagis 6
Toujours aussi nerveux, toujours aussi génial, un homme Double Face. Il permit l'égalisation Marseillaise sur une reprise du plat du pied qu'il loge dans le filet droit de Coupet immobile.


Coaching

Emon 7
Il tenta le tout pour le tout en sortant un Milieu récupérateur pour un ailier, et un ailier pour un attaquant de pointe. Les deux remplaçants libèrent le Vélodrome et permettent un sourire dans un ciel qui s'obscurciera d'ici peu devant la comission.

Mr Duhamel 6.5:
Dans l'esprit, il a su tenir les débats, n'expulsant pas Cana sûrement en réponse à un pénalty peut être oublié sur Maoulida.


La boule d'Irma

Que peut-on y voir? Ma foi, que l'OM peut s'ouvrir une voix royale vers la finale dans le meilleur des cas, et pour le championnat une place en ligue des champions... Dans le pire des cas, Lens ou le PSG en quarts de finale de la coupe de France, et une place en Coupe à Toto...

Je mets une piècette sur Lens ou le PSG en coupe, à l'extérieur car la ligue adore les grosses affiches contre l'OM.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Lyon
Coupe de France - 1/8
Mer 31/01 à 21H00/2007
Feuille de match