OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 3-0 Nice
De Nice, la Malice

Le Dimanche 18 Mars 2007 par

Olympique de Marseille
Compositions d'équipe:

OM:
Carrasso - Beye(Cap.) Zubar Civelli Taiwo - Cana Olembe - Valbuena Nasri Niang - Cissé

Nice:
Lloris - Fanny Abardonado Kanté Varrault(Cap.) - Echouafni Diakité Balmont Rool - Laslandes Koné


L'effet du match:

7e Minute: L'habituel jeu long marseillais se déclare par une salve de Beye de la ligne médiane vers la surface adverse. Lloris, le gardien niçois, crie à son défenseur de laisser passer le ballon, mais celui-ci n'est pas à portée de main, et Niang en profite pour passer une tête dans le but vide. Merci Lloris.

16e Minute: Corner de Valbuena, consécutif à une demi-volée de Nasri repousée par Lloris. Kanté dévie légèrement le ballon vers Renato Civelli seul au second poteau. Celui-ci contrôle et n'a plus qu'à pousser le ballon dans la cage Niçoise. Il crie de joie avec un regard qui en dit long sur les critiques qu'il voulait faire taire. Espérons que Saccomano l'ait vu et y réfléchisse avant de parler.

41e Minute: Interception d'Olembe au milieu de terrain. Il envoie le ballon à Nasri qui n'a plus qu'à lober la défense en direction de Niang côté gauche qui rentre et décoche une frappe puissante en demi-volée dans le petit filet opposé de Lloris. La messe est dite.


La notation:

Carrasso 5:
A permis de garder sa cage vide dans les vingt premières secondes en sortant vers Koné, l'obligeant à se décaler sur le côté où Taiwo veillait. Hormis cela, une soirée tranquille pour le rempart de la semaine passée. A pu profiter du troisième but pour aller rigoler avec Pagis, et lui prendre son joli bonnet noir.

Beye 5:
Peu d'attaques niçoises hier soir sur son côté, voire peu d'attaques tout court, il a pu délivrer une passe décisive chanceuse à l'homme du match, Mamadou Niang... Peu de montées, peu de redoublements avec son compère Valbuena, à croire qu'il avait du mal à le voir dans la foule...

Civelli 6:
Un but plein d'opportunisme et de rage après son erreur de la semaine passée. Sur-critiqué, il avait sûrement à cœur de se rattraper devant son public et montrer qu'il valait mieux que le blabla journalistique...

Zubar 5:
Il laisse Koné partir en profondeur dans les premières secondes et rien que pour ça, il ne mérite pas plus que ça... A quand une charnière Civelli-Rodriguez?

Taiwo 6:
Présent sur son côté, il a montré à ses opposants qu'il n'était pas facile à passer.

Cana 6:
La pile duracell dans toute sa splendeur. Au four et au moulin, il change le charbon en métal brillant. Ceci dit, ne fait il pas de l'ombre à son coéquipier (M'bami et Olembe) en rentrant dans leur zone toutes les cinq minutes?

Olembe 5.5:
Mi-figue, mi-raisin, quelques pertes de balle mais intercepte un ballon et délivre une passe qui amène le but de Niang sur le troisième but.

Valbuena 6.5:
Enfin titularisé, depuis le temps que j'attendais ça... Détonateur à Lyon, il a continué sur sa lancée hier soir, en accélérant le jeu, en se démenant comme un beau diable, rappelant un certain Ribéry l'année passée, à la différence près que l'on n'y voit pas un feu de paille...

Nasri 6:
Quelques frappes pour une fois cadrées, un volume de jeu toujours aussi interéssant, et surtout une passe décisive... Enfin...

Niang 7:
L'homme du match, auteur de deux buts, dont un plein d'opportunisme. Il a bougé, proposé de bons appels en profondeurs, pesé sur la défense adverse. Le buteur qui marche souvent par série, se voit actuellement récompensé de ses efforts... Avant de disparaître à nouveau comme souvent?

Cissé 4.5:
Sevré de bons ballons, utilisé comme un pivot, servant à la déviation de la tête, il a souvent du se démerder lui même, à croire qu'il doit être laissé de côté. A noter une action seul sur le côté gauche pleine de vitesse se concluant par un crochet et une belle frappe enroulée à la Henry... Dommage, elle est passée près du cadre. Ceci dit, l'arrivée de Valbuena pourrait peut être lui permettre de trouver les bons décalages, prions pour lui.


L'Ane à Lise:

Que dire, tellement le match était plié avant même la mi-temps? L'adversaire a permis à l'OM de se mettre sur de bons rails, et donc de s'enfoncer de lui même au bout de seulement sept petites minutes.

Le bilan des sept derniers matchs montraient une certaine symétrie entre les deux équipes, l'une n'ayant plus gagné depuis sept matchs, et l'autre n'ayant plus perdu depuis sept matchs... On pouvait donc prétendre à voir une opposition un peu plus corsée..

Hormis la première minute où les marseillais se sont laissés surprendre, en laissant Rool décalé ses coéquipers et Koné prendre la profondeur pour voir apparaître les premières sueurs du soir, il n'y a rien eu... Un feu de paille...

Il est donc difficile de juger l'OM sur ce match dans son ensemble, seul les individualités peuvent être ressorties (cf.notation)... Une chose est sûre, le maintien est lui acquis. Dans deux semaines, voyage à Lorient pour tenter de créer une série, avant de recevoir...

L'ôgre Lillois, tapi dans l'ombre qui attend son heure...

Oh oui, Lille c'est quelque chose...

Lille ça fait peur, ouyouyou...

Mais que dire de Nancy, hein Dessailly?

L'hirsute.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Nice
Championnat - Journée 29
Sam 17/03 à 20H00/2007
Feuille de match - Historique