OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-2 Nancy
Play Immobile

Le Lundi 20 Août 2007 par

Olympique de Marseille
Tu m'étonnes qu'ils peuvent baisser les yeux au coup de sifflet final. Quand on donne gentiment le tronc d'arbre à l'adversaire pour se l'faire greffer dans le fondement, on ne peut guère se trouver d'excuses. Retour sur un match qui finalement pose beaucoup plus de questions qu'il n'a apporté de réponses.

Le Vélodrome rugit. Il est à peine plus de 22:05 et Cissé, lancé par un Ziani lumineux sur ce coup-là, vient de battre Bracigliano d'une frappe croisée. L'OM mène 2-0 à quarante minutes du coup de sifflet final et semble tenir sa première victoire de la saison. 2-0 car en première période, c'est Mamadou Niang qui s'est illustré. L'international Sénégalais, pour son retour de blessure, a commencé par coller Zenden sur le banc avant de faire la même chose avec les défenseurs Nancéiens. Omniprésent sur le front de l'attaque Marseillaise, il profite d'une grosse récupération de Taïwo qui centre dans la foulée pour claquer une belle reprise en extension sous la barre du portier de l'ASNL, contre le cours du jeu car cette action se situe à la 22ème minute... soit au plus fort de la domination Nancéienne.

Il faut le dire honnêtement, l'OM a ramassé son entame de match à la petite cuillère. Vingt minutes durant lesquelles les hommes d'Albert Emon se sont appliqués à nous montrer tout ce qui ne va pas : lignes distendues, joueurs introuvables, passes hasardeuses, n'en jetez plus la cour est pleine ! Nancy joue le coup à fond avec un bloc compact et particulièrement solide mais la chance de l'OM fera que les tentatives de Kim s'avéreront stériles. C'est au contraire sur leur première grosse occasion que les Marseillais ouvrent le score, eux qui venaient tout juste de sortir la tête de l'eau. On dit souvent qu'un but change la physionomie d'un match, cela s'est à nouveau vérifié dimanche soir. A deux reprises...

La volée de Niang, au-delà de la beauté du geste, a eu le mérite de réveiller ses co-équipiers et l'OM va enchaîner devant le but de Bracigliano, mais Ziani, Cissé et Niang ne parviendront pas à enfoncer le clou avant la pause. Le retour des vestiaires est à l'image de cette fin de première période, l'OM veut prendre le large et prend une option sur les trois points de la victoire à la 50ème sur le but de l'Arlésien. D'autant que les Phocéens continuent d'peser la suce et se créent une nouvelle grosse occasion par Ziani qui ne donne malheureusement rien. Mais bon on est au Vél', l'OM mène 2-0 face à Nancy à une trentaine de minutes de la fin... Quand Bernard Mendy est entré sur la pelouse !

Non en son enveloppe corporelle comme le commun des mortels, mais dans l'esprit de Lorik Cana. Va savoir ce qui lui a pris à celui-ci... Hadji, au terme d'un très beau mouvement Nancéien, entre dans la surface de réparation quand une vieille charge digne d'une division de panzer vient lui faire bouffer la pelouse par le tarin. Le penalty, indiscutable, est transformé par l'ex de la maison Benjamin Gavanon B. à la 62ème. A l'heure actuelle, les gars des Chiffres et des Lettres planchent pour savoir si Mendy est sorti du corps de Cana (qui soit dit en passant n'a pas été averti), tout comme il serait intéressant de savoir pourquoi cet OM a paru totalement tétanisé après cette réduction du score ?

Inscrits aux abonnés absents, les Olympiens tentent de préserver leur mince avantage alors qu'ils avaient le match en main. Et ce qui tendait à s'imposer comme une évidence a finalement mis à genoux de dépit et de colère pas mal d'entre nous : on joue la 80ème lorsque Taïwo se déchire au marquage de Fortuné obligeant Givet à monter sur le joueur. L'espace ainsi laissé est occupé au millimètre par Hadji qui profite du centre en retrait pour marquer paisiblement au milieu de défenseurs sortis tout droit d'une boite de Playmobil.

Les optimistes argueront du fait que l'OM a sorti son jeu offensif durant une partie du match et que Cana a touché les montants dans les arrêts de jeu pour banaliser cette nouvelle contre-performance. Finalement, un pessimiste n'est ni plus ni moins qu'un optimiste qui a de l'expérience...


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Nancy
Championnat - Journée 4
Dim 19/08 à 21H00/2007
Feuille de match - Historique