OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Bilan de la saison 2007-2008

Le Jeudi 22 Mai 2008 par

Olympique de Marseille
Quand un entraîneur en succède à un autre :

Août 2007 - début de saison : Emon démarrait le nouvel exercice avec un OM fort d'une seconde place directement qualificative pour la Ligue des Champions et avec un effectif remanié sensé corriger les défauts (notamment l'assise défensive) de la saison passée et palliant au départ de l'animateur Franck Ribéry.
Force est de constater que la saison ne démarra pas sous les meilleures auspices, Marseille présentant un médiocre bilan avec seulement une victoire pour 4 nuls et 5 défaites lors de la 11ème journée.

La défaite affligeante contre l'AJ Auxerre fût celle de trop pour les dirigeants, Pape Diouf prit en effet la décision de changer d'entraineur et fit appel à Eric Gerets, ancien international Belge ayant entrainé notamment le PSV Eindhoven et Galatasaray afin de lui attribuer la lourde tâche de remettre à flot un OM 18ème de Ligue 1 bien loin des ambitions affichées par les dirigeants.

Le moins que l'on puisse dire c'est que les effets se firent ressentir rapidement, le Belge se paya ainsi le luxe, pour son premier match, de battre le géant Liverpool à Anfield, ce qu'aucune équipe Française n'avait réussi à faire auparavant.

Aujourd'hui de nombreux spécialistes désignent Eric Gerets comme "la" meilleure recrue de l'année sur la Canebière, le Belge présente en effet un bilan prometteur en Ligue 1 avec 16 victoires, 7 nuls et seulement 5 défaites et a réussi à remettre le club sur les bons rails en atteignant à l'ultime journée le Graal synonyme de tour préliminaire de la ligue des champions au nez et à la barbe de Nancéens abattus.

Comparatif du bilan des 2 entraineurs :
Olympique de Marseille


Passage en revue de l'effectif :

Inutile de résumer la saison des 31 joueurs ayant porté le maillot de l'OM cette saison, néanmoins un résumé des principaux acteurs s'impose.

Les décéptions :
- Habib Beye : Comment ne pas commencer par notre valeureux et courageux (...) capitaine? Parti après seulement 4 journées de championnat et délaissant un OM au fin fond du classement pour rejoindre les Anglais de Newcastle.
- Karim Ziani : Acheté à prix élevé afin de faire oublier Franck Ribéry et prendre les clefs du jeu Olympien, Ziani n'aura jamais montré les qualités de percution et le sens de la passe entrevus à Sochaux, un beau gâchis quand on connait le talent de ce garçon.
- Gaël Givet : L'ancien Monégasque sensé résoudre les problêmes défensifs de la charnière centrale n'aura jamais donné l'illusion de survoler les débats.
- Boudewijn Zenden : Complètement à court de rythme en début de saison, il manqua cruellement de vivacité et de qualité de dribbles pour rendre les services qu'on attendait de lui initialement. A noter tout de même quelques bons matchs en 2ème partie de saison en temps que plaque tournante.

Les confirmations :
- Mamadou Niang : Ce fut l'un des grands bonhommes de cette saison Olympienne, à la fois combatif, déroutant et réaliste (ce qui ne fut pas forcément le cas auparavant), il fut l'un des meilleurs attaquants de Ligue 1 cette saison comme le désigne sa nomination pour le trophée de meilleur joueur de l'UNFP.
- Samir Nasri : Blessé en début de saison lors du match amical contre Bordeaux et atteint quelque mois plus tard par une méningite (virus affaiblissant l'organisme), le minot s'en est quand même bien sorti avec 10 passes décisives et 6 buts malgré des performances inégales, ce qui n'est tout de même pas mal pour un garçon qui, rappelons le, n'a que 20 ans.
- Djibril Cissé : Lui aussi beaucoup critiqué après un début de saison très décevant, mais comme l'année dernière il su se relever au moment où on avait le plus besoin de lui, en effet, alors que tout le monde appréhendait le départ de Niang à la CAN, Djibril se remit à enchainer les buts comme des perles et finit la saison avec 16 réalisations ce qui est le 3ème meilleur total de notre championnat.
- Benoît Cheyrou Be. : Considéré par beaucoup de spécialistes comme l'un des meilleurs de Ligue 1 à son poste, l'ancien Auxerrois a connu des difficultés à son arrivée, difficulté à se placer par rapport à ses coéquipiers, manque d'influence dans le jeu, trop timide par moment, la prise de fonction d'Eric Gerets lui a permis de se relever avant de très bien terminer la saison avec des prestation dans la veine de ce qu'il a accomplit les saisons précédentes sous le maillot Auxerrois.

Les surprises :
- Steve Mandanda : Ou l'homme que l'on attendait pas, recruté au Havre en tant que doublure de Cédric Carrasso, il "profita" de la blessure de ce dernier pour s'emparer des gants de gardien de but de l'OM, place qu'il ne lachera plus. Grande révélation de la Ligue 1 à son poste, ses bonnes performances ont tapé dans l'oeil de Domenech qui l'a pré-sélectionné pour le prochain Euro.
- Mathieu Valbuena : On attendait Karim Ziani pour remplacer Franck Ribéry, ce fût finalement Valbuena. Véritable déstabilisateur de défense adverse ce petit homme (1m63) se révéla aux yeux des Français comme du monde un soir de Ligue des Champions en permettant à son équipe de ramener une victoire mythique d'Anfield. L'une des grosses révélation de la saison en Ligue 1.
- Laurent Bonnart : Lui non plus on ne l'attendait pas à ce niveau de performance, initialement présenté comme un latéral gauche, le départ d'Habib Beye permis à l'ancien Manceau de nous étaler toute sa hargne sur le coté droit. A la fois combatif défensivement et volontaire offensivement, il est lui aussi à créditer d'une grosse saison.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook