OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-1 Sochaux
Deux hOMmages, deux victoires, l'essentiel est là.

Le Dimanche 31 Août 2008 par

Olympique de Marseille
Stade Vélodrome, 30 août 2008.

4ème journée de L1, 2ème match d'affilée au Vélodrome après OM-Brann Bergen en Coupe d'Europe, mais surtout et avant tout deuxième hommage rendu aux supporters des MTP, cette fois-ci c'est une minute d'applaudissements qui a été respectée après la minute de silence faite mercredi face aux Norvégiens. Pour le reste, il s'agissait de se replonger dans le championnat et de remporter ce match opposait lex extrêmes du classement, entre le leader et une équipe sochalienne végétant dans les profondeurs avec un seul petit point pris à domicile en 3 journées, donc en besoin de points. En ce qui concerne le match, pour ne pas reprendre FF, l'OM a eu ( so ) chaud, ça serait si facile mais force est de reconnaitre que même si on a maitrisé une grande partie du match, tout n'a pas été facile mais d'abord les compos, avec le retour notamment de Faty face à ses anciens coéquipiers :

Marseille : Mandanda - Bonnart, Erbate ( Cana,33ème ), Hilton, Taiwo - M'bami, Cheyrou - Koné, Ziani ( Grandin,77ème ), Zenden - Niang ( Samassa,71ème )

Sochaux : Richert - Pichot, Faty, Afolabi, Jokic - Perquis ( Birsa,77ème ), Pitau ( Tulasne,71ème ) - Isabey ( Martin,68ème ), M-Belay, Dalmat - Erding


Le résumé :

39eme minute (1-0)
Sur le côté droit, Ziani a vu Richert légèrement avancé, il élimine Jokic, frappe en force, Richert ne peut que la détourner dans son but, Ziani ouvre son compteur but avec l'OM.

56eme minute
Zenden repique dans l'axe et arme une frappe à l'entrée de la surface de réparation. Le ballon est un peu trop enlevé pour trouver le cadre du but de Teddy Richert qui était sur la trajectoire du ballon.

58eme minute
Très bonne prise de balle de Maurice-Belay sur le côté gauche. Le milieu de terrain lance le contre pour Sochaux et décale parfaitement Isabey sur le côté droit. Ce dernier se présente seul face à Mandanda et frappe du droit. L'international français réalise un très bel arrêt et sauve son équipe de l'égalisation.

61eme minute (2-0)
Niang travaille sur le côté droit. L'attaquant sénégalais parvient à centrer vers Koné seul au centre. L'attaquant ivoirien se retrouve à point nommé pour doubler la mise.

73eme minute (2-1)
D'une très belle talonnade, Maurice-Belay lance Erding dans la profondeur. L'attaquant turc est en position de hors-jeu mais l'arbitre ne le signale pas. Erding part seul au but et trompe Mandanda d'un plat du pied droit.

86eme minute
Enorme occasion de Sochaux. Tout seul sur son côté gauche dans le camp sochalien, Zenden appuie une longue passe en retrait qui surprend toute l'arrière garde marseillaise. Un cadeau pour Erding qui se retrouve seul face à Mandanda. L'attaquant turc tente le plat du pied mais Mandanda détourne en corner.

93eme minute
Dernière occasion sochalienne. Sur un long centre de la droite, Erding smashe sa tête. Mandanda réalise un arrêt exceptionnel sur sa ligne et sauve une nouvelle fois son camp. Erding s'en mord les doigts.

Notes olympiennes :

Mandanda (9) : L'homme de la fin du match, il a surement dégouté Erding, il fait gagner les points.

Bonnart (5,5) : Peu de montées, quelques difficultés quand Dalmat est venu le titiller mais un bon match dans l'ensemble, à noter un joli sauvetage de la tête dans les dernières minutes.

Erbate (5,5) : Il faisait un match correct jusqu'à qu'il sorte sur blessure à la suite d'un duel malencontreux où Perquis lui a marché sur le pied, bon rétablissement. Remplacé rapidement par Cana (5); qui a retrouvé le poste de défenseur central qu'il a longuement occupé l'an dernier, mais qui ne lui sied pas aussi bien que celui de récupérateur, ne dégage pas la même sérénité qu'Hilton.

Hilton (6) : Sobre et rassurant, il continue à monter en puissance.

Taiwo (5,5) : Partagé entre attaquer et défendre, il a livré un match correct.

M'Bami (5,5) : De bonnes inspirations mais joue trop facile par moments.

Cheyrou (5,5) : Il n'a pas encore l'influence qu'il avait dans le jeu olympien l'an dernier mais on le sent en jambes.

Koné (6) : Peu en vue sur l'ensemble du match mais à la conclusion pour le but du break, un lob audacieux détourné du bout des doigts par Richert, on l'a vu un peu mais dès qu'on a su le trouver, il a su se montrer dangereux.

Ziani (6) : Bien inspiré, il permet à l'OM d'ouvrir le match, un bon match pour le reste, il retrouve la confiance, il ose plus mais pas mal d'incompréhensions avec Koné, dommage.

Zenden (4) : Il fesait un match correct, compensant son manque de vitesse par sa qualité technique et son pied gauche, jusqu'à l'approche du dernier quart d'heure où il s'est effondré, ratant tout ( passes, contrôles, dégagements ) et offrant, grâce à une passe en retrait de 60 mètres, une balle de but à Erding, heureusement Mandanda était là.

Niang (7) : Combatif, infatigable, il n'a cessé de peser sur la défense sochalienne jusqu'à ce qu'il trouve Koné pour le 2-0.

Côté Sochalien, c'est d'abord Richert et Jokic qui se sont démarqué du lot par leur fébrilité défensive, le but de Ziani ne les ayant pas vraiment aidé. Ensuite, c'est Erding qui s'est démarqué, d'abord régulièrement des défenseurs marseillais mais qui s'est surtout démarqué par ses face à face perdus face à Mandanda, cependant il a redonné l'espoir à son équipe avec un but en position de hors-jeu après avoir hésité en regardant l'assistant qui ramassait des paquerettes. Autre homme : Maurice-Belay, le principal animateur du jeu sochalien en contre, il a souvent su comment trouver Erding. On oubliera pas Faty non plus qui a surement fait sa meilleure prestation au Vél' malgré les deux buts encaissés.

Globalement, ce fut un match moyen, mais les 3 points sont là, l'OM a plus ou moins maitrisé pendant 70 minutes mais s'est offert une fin de match difficile où Mandanda s'est mis en évidence et a apporté sa contribution à la victoire, les Sochaliens pourront se mordre les doigts de n'avoir pas su en profiter. Voilà, l'OM reste leader en attendant le derby entre Stéphanois et Lyonnais, suivi de près par Le Mans, Grenoble et Nice et s'offre un bol d'air durant la trève internationale qui va permettre les retours de Valbuena et, souhaitons-le, de Ben Arfa.

J'ai envie de nouveau de laisser le mot de la fin à Eric Gerets qui montre une fois de plus qu'il soutient plus que jamais ses joueurs : "Un but sur hors-jeu. Cela à la limite je m'en fous, car l'arbitre est un être humain et il avait peut-être une mouche dans l'oeil. En revanche, je suis énervé, pour la première fois, après l'arbitrage, sur un fait en marge du match. Que l'arbitre vienne nous voir pour nous dire de ne pas nous lever du banc, c'est une chose et j'obéis. Par contre, quand il ne fait rien lorsqu'un de mes joueurs est insulté par un membre du staff technique adverse, c'est inadmissible. Je ne supporte pas que l'on puisse toucher à l'un de mes joueurs. Je suis prêt à tuer pour cela !" et ensuite à propos de l'homme de la soirée :"Steve, je connais parfaitement sa valeur. Il est immense. En le sélectionnant en équipe de France, Raymond Domenech n'a pas pris beaucoup de risques. Il n'en prendra pas plus en le faisant jouer. L'avenir de Steve s'annonce lumineux."

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Sochaux
Championnat - Journée 4
Sam 30/08 à 21H00/2008
Feuille de match - Historique