OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Saint Etienne
La vérité est ailleurs

Le Samedi 01 Novembre 2008 par

Olympique de Marseille
L'Olympique de Marseille est une sorte de négation constante. Capable de retourner une situation quand plus personne ne l'attend ou à contrario de chuter lorsque tout le monde l'attend à voir passer un cap. D'où lui vient ce besoin inassouvi de toujours se saborder quand elle a l'occasion de franchir un palier? Personne n'a LA réponse et attend la question que Jean Pierre aimerait poser, histoire qu'on ait enfin ce dernier mot.

Mais pour mieux botter en touche, on demanderait l'appel à un ami qui lui-même préférerait se voir foudroyé sur place par un blanka tout vert plutôt que d'avancer quelconque fait si ce n'est dans le style fumisterie. C'est un cas peu banal mais tellement récurrent qu'il faudrait quand même cibler ce problème potentiel. Sûrement un cas tellement décalé qu'il conviendrait parfaitement au Dr House... Faites comme si vous entendiez le générique en direct live toussa toussa...

Qu'en ressortirait-il? Qu'à force de faire dans le financier, on gonfle la bedaine et on n'en fout plus une pogne. Que de nourrir les petits avec des MC Do, de leur remplir la tête avec des pubs sur les produits laitiers ou les bonbons de la pie qui chante, et de laisser pour compte ou au seul Ben Arfa les Kant et Hegel, ça ne donne qu'au fond du compte des chameaux qui cherchent dans le désert la source d'eau qui ne viendra jamais, des moutons dont le seul signe distinctif est cette bougeotte buccale, les yeux livides, le tout faisant penser à cette vache à lait Milka qui ressemble à s'y méprendre à Robert Louis Dreyfus en tongs.

Par le passé, ces matchs auraient gonflé un phallus quelconque à la vitesse de la lumière tandis qu'aujourd'hui, il faudrait une loupe et beaucoup de lumière pour remarquer la vitesse à laquelle se dégonfle ce phallus devant la lividité dont font preuves les joueurs. Des duels devenant insipides, c'est ainsi que va le monde footballistique français... Tout le monde est devenu ami avec tout le monde et seule subsiste la nostalgie.

Non pas la chaine radio mais celle des matchs passés, celle d'équipes forgées dans la chaleur des matchs européens qui ne laissaient rien au hasard. Celle d'équipes qui ne lâchaient rien, donnaient une âme à toute ville et tous ses supporters. Des supporters qui prenaient plaisir à venir scander le nom des joueurs, insulter les joueurs adverses... Aujourd'hui, c'est à peine si on insulte le poissonnier pour le mauvais choix de poisson dans la bouillabaisse... C'est comme si House vivait sans sa vicodin, une hérésie.

Cette nostalgie devient forcément l'ennemi puisque les faits présents sont bien mieux comme ça si on en croit le moustachu, le Pape et consorts. Tout est devenu aseptisé et remodelé à l'envie si ce n'est à leur envie, se faisant de peu que ça leur gonfle un chouia le leur. Aujourd'hui, un match OM-Saint Etienne n'attire plus que des jeunes en mal d'existence, frustrés par des années sans existence pour un club dont l'histoire fait pourtant date. Un match dont l'aura suffisait seule à attirer les foules n'est plus qu'une vaste zone de mites humidifiées par de la naphtaline.

Saint-Etienne vient la bouée se sauvetage autour de la bedaine au Vélodrome tâter de la pelouse pour savoir si l'herbe est plus verte que chez eux tandis que Marseille sort d'un naufrage contre Paris, et d'une noyade dans un dédale d'occasions contre Nantes, de quoi être plus vert que jaune. Alors, allez savoir si une fois n'est pas coutume, les joueurs de Gerets laisseront passer l'occasion d'aller mieux où si ils sèmeront les graines de la repousse d'un plan Géant Vert.

Il faut bien dire qu'entre le pubis de Niang qui n'attire que les vierges effarouchées, la poule au neuf d'or volée tandis que ne resistent que des boeufs sans consistance à l'attaque de l'OM, ça n'est pas le meilleur contexte pour déplacer les foules, à défaut des founes.
Ah la nostalgie...

A défaut d'être nostalgique, il faudrait-être capable de préserver le patrimoine obtenu, le tout en cultivant la modernité et non pas cultiver tout en coupant les racines du passé, sous prétexte qu'elles n'ont plus cours aujourd'hui. La tension et l'attention se situent-là... M'enfin, comme dirait l'illustre apôtre du cynisme, House reprenant son idole Mick Jagger: "You can't always get what you want".

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Saint Etienne
Championnat - Journée 12
Sam 01/11 à 21H00/2008
Feuille de match - Historique