OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Grenoble 0-3 OM
Forme Olympique

Le Dimanche 09 Novembre 2008 par

Olympique de Marseille
Il y a des jours comme ça, où quand ça ne veut pas rentrer, ça ne rentrera jamais. A contrario, on peut constater que cet épi-phénomène est réversible, tant l'OM s'est montré redoutable d'efficacité hier soir face au GF38. Un scénario parfait, un réalisme parfait, la chance de notre coté, et un score final logique, tant la domination technique marseillaise était évidente.

Et pourtant, des doutes pouvaient subsister dans l'esprit des hommes d'Erik Gerets avant ce match. En premier lieu, le coach belge avait reconduit le même groupe que lors de la victoire face au PSV; L'état de fraicheur des Olympiens en fin de match face au PSV était pourtant plus proche d'un poisson laissé en plein soleil pendant une semaine que d'un footballeur professionnel digne de ce nom. Segundo, l'adversaire, le Grenoble Football 38, fraichement promu, est à une encourageante 8e place de Ligue 1, à seulement 4 points des Phocéens. Autant dire qu'une victoire des Isérois, et l'OM n'aurait eu que ses yeux pour pleurer (enfin avec les jambes lourdes aussi).

Mais c'est en débutant parfaitement le match, devant un public tout acquis à la cause Grenobloise, que les Marseillais ouvrent la marque par l'intermédiaire de Ben Arfa, idéalement servi par un centre-tir-passe de Niang. 6e but de Ben Arfa cette saison, qui prend à ce moment du match, les reines du classement des but... V'laaan ! Pas le temps de commenter que Taiwo Okocha expédie un missile détourné par Cheyrou dans les pieds de Niang, qui seul face à Wimbée, perd son duel... Sans doute le pied encore engourdi par la frappe du Nigérian.

Début de match quasi-parfait des hommes d'Erik Gerets qui surpassent complètement des Grenoblois totalement amorphes.

Et c'est sans doute dans un surcroit de confiance que Taiwo se permet de regarder l'intégrale des frappes de Jay-Jay Okocha, laissant partir Feghouli plein axe, à 10 mètres du but marseillais... Heureusement pour l'OM, Feghouli avait du lui aussi, regarder les immanquables de Bakayoko en 6 volumes juste avant le match.

Hommage également à Maxence Flachez, qui nous offre le plus beau saut de cabri depuis belle lurette. Détente inéxistante et timing inversé, (Vous avez dit Jean-Pierre Cyprien ?), permettent à Koné d'enchainer un controle poitrine-reprise de volée instantanée, crucifiant Wimbée d'un tir dans le petit filet opposé. 2-0.

En 2e période, l'OM controle son avance confortable, se permettant le luxe de faire rentrer Zenden et Samassa (Désolé FaBiAnO ^^) qui se mettent aussitot dans le rythme, dans le rythme oui, mais dans celui des Grenoblois. A armes égales donc, Samassa se lance à la lutte d'un ballon en milieu de terrain, dont l'issue se révèle être une passe dans la course de Cheyrou, envoyant un cachou dans le but de Gregory Wimbée auteur d'une Bernard Lama pour le coup. Mais plus etonnant que le score de 3-0, Samassa en est donc à sa 2e passe décisive sous les couleurs Olympiennes.

Que ceux qui, comme moi, aime se moquer de leur équipe favorite de temps à autre soit rassurés, César a rejoué avec la CFA, juste le temps de prendre un petit rouge... Enjoy !

Les Notes:

Mandanda: 7 - Sauvé par son poteau face à Feghouli, il aura eu à faire quelques sorties dans les pieds, et aeriennes, qui refont de lui le meilleur gardien de France... Merci au journal l'équipe, pour douter encore de lui.

Bonnart: 6 - Match plein pour l'ancien Manceau, qui aura contenu Feghouli, et son remplaçant dont j'ai oublié le nom.

Cana et Hilton: 6,5 - Rassurants quand il le faut, surtout dans la relance, ils se sont tout de même fait peur dans leurs 1 contre 1.

Taiwo: 5,5 - Inconstant. Ammène du surnombre sur son coté gauche, il est pourtant coupable d'un manque de lucidité flagrant sur 2 actions Grenobloises.

M'bami: 6 - Grosse intensité physique mise par Modeste, récupérant beaucoup de ballon dans l'entrejeu marseillais.

Ziani: 5,5 - L'enchainement des matchs lui est surement préjudiciable, un peu en-dedans physiquement, il n'a pas eu le rendement montré lors de ses précédentes apparitions.

Cheyrou: 6,5 - Grand match de Cheyrou, qui d'un but en fin de match, conclut en beauté un travail de sape permanent, et efficace.

Ben Arfa: 6,5 - Il est dans une forme Olympique, auteur d'un but en début de match, il est toutefois en deçà de ses statistiques habituelles, puisqu'il n'est pas passeur décisif sur ce match-çi (Je déconne hein).

Niang: 6 - Souffrant pourtant d'une pubalgie depuis près de 2 semaines, le Sénégalais a pourtant montré une volonté, et une activité assez inhabituelle tant il aura couru lors de ce match. Même pas envie de céder sa place, Na !

Koné: 6,5 - Toujours là au bon moment et au bon endroit, il est le co-meilleur buteur de l'équipe, et monte en puissance au fur et à mesure des matchs.

Déclaration:

Modeste M'Bami: «On est content. Ce n'était pas facile mais on a joué en équipe, on joue compact. C'est l'essentiel. Au début de la saison, on avait la possession mais on se mettait en danger. Aujourd'hui, on a la capacité d'attendre l'adversaire et de jouer en contre. On peut se reposer sur la vitesse de nos attaquant comme Niang et Koné.
On a eu la chance d'ouvrir le score rapidement alors il était inadmissible qu'on se mette en danger comme face à Rennes. On joue en contre. On est à 100% de confiance et à 100% de nos qualités et de nos capacités. Le championnat est vraiment lancé pour nous. Devant la défense, les Grenoblois jouaient assez bas... Donc il fallu changer le système pour bloquer leurs côtés. En deuxième période, on n'a plus été en danger.»


  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Grenoble - Marseille
Championnat - Journée 13
Sam 08/11 à 19H00/2008
Feuille de match - Historique