OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Lyon 1-0 OM
Vous avez dit Attentistes ?

Le Jeudi 29 Janvier 2009 par

Olympique de Marseille
Attentisme: L'attentisme est une attitude ou une politique consistant à différer une décision jusqu'à ce que la situation se précise.

Pourtant promise à de brillantes performances offensives, avec les arrivées de Brandao et de Wiltord, l'OM n'a pas réussi à trouver la faille face à un adversaire Lyonnais un ton au dessus d'une faiblarde équipe marseillaise, qui avouons-le, n'aura tout simplement pas tenter la moindre chose. Trop timoré ? Mouais... Trop d'indifférence ? Aussi. Mais surtout beaucoup trop d'attentisme ! Un nombre de fautes techniques et d'attention semblables au nombre de rotations de Valbuena par minute. Un jeu haché, composé essentiellement sur les pertes de balles adverses, qui à sourit tout simplement à ceux qui ont montré le plus d'envie, à savoir Delgado face à une relance Zubarienne du bien nommé Ronald Zubar (Va pas falloir tarder à la breveter à la manière des Papinades...). Ce même Delgado aura fait beaucoup de mal à l'équipe marseillaise dans une bien pale 1e période, en profitant de l'absence totale (et incompréhensible à mes yeux) d'un véritable milieu défensif de métier devant la défense. Cheyrou et Ziani pour assurer devant Zubar... Vous avez dit "Léger" ?

Innommable chierie technique en 1e période donc, le match s'est quand même vu affublé d'un superbe High-Kick acrobatique de Lloris, qui d'un coup d'un seul, met KO le pauvre Koné qui a du voir sa vie défiler devant ses yeux. Ce dernier est d'ailleurs hospitalisé pour un oedème temporal... Cette blessure aurait pu rebooster l'état d'esprit de Marseillais complètement anesthésié par on ne sait quoi, elle nous a permis de faire rentrer Ben Arfa sur ses anciennes terres. Dommage pour l'OM qu'il réédite les mêmes prestations depuis 2 mois.

Entame de 2e période, petite balade de Benzéma avant d'expédier une frappe surpuissante sur le poteau de Mandanda, similaire à celle qui avait broyé les 10 doigts de Richert face à Sochaux. Après l'expulsion méritée de Keita, Taiwo et Cheyrou tentèrent leurs chances à plus de 20 mètres sans pour autant se montrer réellement pressant sur les cages de Kung Fu Lloris. Le meilleur attaquant sur la pelouse outre Benzéma, aura donc été Taiwo, qui reste le joueur ayant le plus frappé au but lors de ce match, ce qui montre à quel point l'OM a dominé son sujet... Ou pas.

"l'Olympico" de Margotton et son 0-0 aura donc laissé sa place à un match sans plus de reliefs, à croire que personne ne veut voir de spectacle (Excepté Zubar NDLR) cette saison pour les rencontres entre les 2 Olympiques qui n'ont d'Olympiques que le nom. Aucun point positif donc, puisque le "Classico" de la 18e journée, avait pour lui le mérite de bien avoir été arbitré, ce qui est loin d'être le cas de ce match-ci, royaume des coups bas et de la simulation.

l'Olympien du match aura donc été Taiwo, et dans une moindre mesure Hilton, qui auront à tout deux mis en évidence les défaillances personnelles de chacun de leurs coéquipiers. On peut néanmoins trouver des excuses pour Cheyrou et Brandao, l'un n'ayant pas joué à son poste habituel, et l'autre, soit esseulé sur le front de l'attaque, soit ayant évolué dans le même registre que Samassa.

Mais gardons la crème de la crème pour la fin, j'ai susnommé France Télévision. On avait perdu avec énormément de regrets les superbes ralentis de Fred Godard, les filtres spéciaux réservés à des moments clés des matchs... Mais on a gagné en qualité dans les commentaires de Xavier Gravelaine (hmmm Ironique hein). Auteur d'une prestation bluffante de "Oh Benzéma" à la vitesse de 17 fois/minute, le commentateur Caennais aura réussi à lui seul la performance de se mettre à dos la majorité, voir la totalité des téléspectateurs, de part la débilité, l'incohérence et le niveau des dit commentaires. Il remonte donc au classement des consultants sportifs les plus énervants toujours dominés par Patrick Montel et Jean-Michel Larqué.

En somme, un match bien pourri, à oublier pour les plus regardant sur le spectacle offert, et à garder en mémoire pour les matchs à venir. Prenons également en compte l'état de santé de Koné qui reste préoccupant au vue des multiples ralentis.


Réagir sur Facebook

La rencontre
Lyon - Marseille
Coupe de France - 1/16
Mer 28/01 à 20H45/2009
Feuille de match