OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

FC Twente 0-1 OM
C'est l'OM qu'on aime !

Le Jeudi 26 Février 2009 par

Olympique de Marseille
Battu lamentablement à l'aller à domicile, l'OM affrontait donc Twente dans son antre, pour le match retour des seizièmes de finale de la coupe de l'UEFA. Et nul doute que les Olympiens devaient montrer un tout autre visage que lors du match aller, où seul Mandanda était au niveau de l'enjeu. Gerets ayant eu échos de son coaching quelque peu surprenant pour le match aller, il décida donc d'aligner un onze de départ bien plus offensif, afin de rattraper ce petit but de retard, si cher à des hollandais enclin à surtout bien défendre pour assurer la qualification.

Mandanda gardait comme à son habitude les cages marseillaises, avec devant une défense composée de Taiwo - Civelli - Hilton et Bonnart; Cana revenait de blessure, et a donc logiquement substitué M'bami pour le poste de milieu défensif titulaire, accompagné de Cheyrou et Ziani, de droite à gauche. En attaque, Ben Arfa remplaçait Valbuena, tandis que Niang fut reconduit au coté de Samassa. Inutile de dire que l'OM cherchait donc à marquer, avec 3 joueurs à vocations offensives, couplés à Ziani et Cheyrou, comme rampe de lancement aux attaques ciel et blanche.

Le match commença donc sous une pluie battante et un terrain comparable à celui que l'OM a rencontré à Sochaux mais avec des intentions toutefois bien différentes. Premier quart d'heure mi-figue mi-raisin des marseillais qui montrèrent de la bonne volonté malgré une emprise technique hollandaise, avant que Mamadou Niang, lancé par Ziani en profondeur, n'aille placer le ballon à la base du poteau des hommes de McLaren, malheureusement légèrement trop croisée. Mais ce ne fut que partie remise puisque 3 minutes plus tard, Samassa obtint un coup franc à une trentaine de mètres des buts de Boschker, quelque peu excentré, mais qu'Hatem Ben Arfa s'empressa de transformer en une frappe brossée en force, qui alla frapper le poteau droit puis le gauche d'un portier dépassé par la qualité du coup-franc. 0-1 (Ben Arfa)

Et c'est cette fois-ci aux bataves de se montrer fébriles à domicile (chacun son tour hein) puisque 10 minutes plus tard, ce fut au tour de Cheyrou de se retrouver seul face à Boschker, mais trop altruiste, il voulu passer la balle, interceptée par un hollandais, ce qui sans cela, aurait porté la marque à 0-2.

Quelques parades de Mandanda plus tard, une blessure d'Hilton remplacé par Zubar (Si si, on a donc eu une charnière centrale Civelli-Zubar pendant près de 90 minutes, ce qui, il faut l'avouer, a mis un peu de piment à cette rencontre un peu fermée).

Manquant plusieurs fois de faire le coche, les Olympiens se montrèrent toutefois nerveux, avec des erreurs inhabituelles pour certains comme des contrôles manqués par Taiwo, et habituelles pour les autres comme des passes décisives de Zubar pour l'adversaire.

Heureusement pour les Olympiens, les hommes de Steve Mac Laren n'en profitèrent pas, même si cela peut énerver quelques supporters phocéens. Il se profila donc les fameuses prolongations (que j'avais pronostiqué huhu), avec pour seule issue, la séance de tirs au but. L'OM avait l'avantage de commencer cette séance, et l'inconvénient de les tirer face aux supporters de Twente. Et cette séance commençait bien mal pour les bataves, avec le raté de N'kufo qui expédia le ballon au dessus des cages de Mandanda. Quelques tirs au but réussit plus tard, Ziani eut l'occasion de qualifier l'OM pour les 8e de finale, mais rata son penalty, en vendangeant son pénalty. Mais c'est bien les marseillais qui remportèrent leur double confrontation avec un nouveau raté des locaux dans cette séance de tirs au but, évitant ainsi à la doublette Civelli - Zubar, de se coller à cet exercice, suffisamment angoissant comme ça.

Inutile donc de préciser que les hommes d'Erik Gerets peuvent se montrer optimistes au vue des occasions créées par ses derniers, avec une rencontre maitrisée dans sa globalité, malgré quelques imperfections induites par la blessure d'Hilton. En conclusion, les retours de Cana et de Niang auront été précieux à Marseille qui aura su se tirer du piège tendu par le FC Twente, en se montrant sérieux, offensifs, et appliqués.

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
FC Twente - Marseille
Coupe de l'UEFA - 1/16 R.
Jeu 26/02 à 18H30/2009
Feuille de match