OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Ajax Amsterdam 2-2 OM
Mearsi Beaucoup

Le Jeudi 19 Mars 2009 par

Olympique de Marseille
Vainqueur au match aller 2 buts à 1, Les hommes d'Eric Gerets avaient encaissé le fameux but à l'extérieur si préjudiciable au match retour, les condamnant à marquer au minimum une fois pour se mettre à l'abri des Amstellodamois, dans leur antre de plus de 50000 places. Et nul besoin de décrire l'ambiance électrique qui descendait des tribunes de l'Amsterdam Arena, encourageant leur troupe à battre des Olympiens en manque de réalisme lors de la 1e opposition, afin de leur assurer la qualification en quarts de finale de la C3, et ainsi renouer quelque peu avec leur passé tout aussi glorieux qu'a pu l'être celui des Marseillais il y de ça près de 2 décennies. Vainqueurs tout deux, de leur match ce weekend, les 2 équipes étaient donc fin prêtes pour s'affronter dans une ambiance surtout vouée à conspuer l'enfant de l'ennemi de toujours, à savoir Boudewijn Zenden, formé au PSV Eindhoven, et constamment sifflé sur la pelouse des locaux.

Ce fait de match mis à part, Gerets avait, quant à lui, mis toutes les chances de son côté, en récupérant Rodriguez, Niang et Koné, tout trois incertains avant la rencontre. Une mise en place tactique en 4-2-3-1, avec comme gardien du temple, le tout jeune papa, Steve Mandanda, dirigeant sa défense new look, composée de Taiwo, Rodriguez, Hilton, et de l'anglais Tyrone Mears. Cana blessé, laissait sa place à Modeste M'Bami, Benoît Cheyrou pour l'épauler; En attaque, le coach olympien reconduisait son quatuor victorieux face à Paris, exception faite du remplacement de Brandao non qualifié pour cette coupe, par Mamadou Niang. Une équipe légèrement amoindrie donc, mais qui conserve une colonne vertébrale leur permettant d'acquérir une certaine sérénité à l'approche du match.

Mais c'est pourtant les troupes de Marco Van Basten qui se montrent les premiers dangereux, en mettant à contribution Mandanda dès la 5e minute sur une erreur de placement olympienne, puisque Suarez, seul aux 6 mètres, pouvait ajuster le portier d'une tête malheureusement trop molle pour inquiéter ce dernier. Après un mano à mano physique en milieu de terrain, ce sont finalement les Ajaxiens qui ouvrèrent la marque pour l'une des premières occasions franches du match, ayant pour origine un mauvais placement d'Hilton avec une couverture des 2 latéraux marseillais, permettant à Suarez de glisser la balle jusqu'à Enoh plein axe, et de tromper Mandanda d'une frappe croisée ras du sol. (1-0 - Enoh 33')

A ce moment du match, les pensionnaires de la Commanderie sont éliminés de toute compétition européenne, laissant entrevoir une lutte pour le titre de champion à armes égales avec leurs principaux rivaux, des matchs tout les weekends sans pour autant s'assurer de ramener quelque chose à la maison en fin de saison, ce qui préoccupe les supporters marseillais depuis 16 ans. Mais il n'est pas nécessaire de se tracasser l'oignon plus que ça, puisque 2 minutes après l'ouverture du score Amstellodamoise, c'est au tour de Niang de justifier son statut de taulier de l'attaque Olympienne, en glissant le ballon dans le but de Vermeer, Niang servi sur un plateau par un Koné qui aura fait ce qu'il a pu face au rugueux Schilder. (1-1 - Niang 35')

S'assurant donc du but à l'extérieur, tout comme leurs adversaires au match aller, Erik Gerets voyait donc d'un bon oeil la prestation de ses joueurs en 1e mi-temps, au moment de rentrer aux vestiaires, et de reposer un peu, un Thierry Roland bien au dessus de ses capacités à débiter des conneries.

La 2e mi-temps reprenait sur le même rythme, mais pas avec la même envie des 2 équipes, les Olympiens ayant pour objectif de défendre leur cage, eux qui sont qualifiés à ce moment du match, et les Bataves étant éliminés (Quel sens de la déduction !) devant leur public. Grosse pression Hollandaise donc, avec en guise de bourreau de la défense Olympienne, l'Uruguayen Luis Suarez, déja auteur de la passe décisive sur le premier but, et bientôt auteur de la 2e, après avoir éliminé Rodriguez d'un petit tour et puis s'en va, dans la surface de réparation, avant de service Sulejmani d'un extérieur du pied imparable pour l'arrière-garde olympienne. (2-1 - Sulejmani 74')

Se dirigeant une nouvelle fois vers des prolongations en coupe d'Europe, cette prise d'avantage de l'équipe 3e en Eredivisie aura au moins eu l'avantage de permettre l'entrée de Ben Arfa, lui qui, privé de PSG-OM, se devait de confirmer sa bonne prestation face à Twente et au match aller face à ce même Ajax.

Début des prolongations. Après quelques percées sans résultats de Ben Arfa, ce fut au tour de Zenden de tenter sa chance sur coup-franc, contré par le mur rouge et blanc. Taiwo de la tête remettait le ballon en direction de Samassa, qui étala son mètre 88 pour servir dans les meilleurs conditions Tyrone Mears, qui s'en alla tromper Vermeer d'une énième tête. (2-2 - Mears 109')

L'anglais de 26 ans, prêté par Derby County et doublure d'un Laurent Bonnart out, auteur d'une bonne prestation face à Paris, confirmait son bon niveau en inscrivant le but de la qualification (même s'il peut être jugé fautif au même titre que Taiwo sur le 1e but de l'Ajax), et permettant à l'OM de repartir confiant d'Hollande, ne compromettant pas ses objectifs de titre, à la fois sur la scène française et sur le plan Européen, et de renouer avec son passé glorieux, en voyant un Anglais marquer sous les couleurs ciel et blanche.

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Ajax Amsterdam - Marseille
Coupe de l'UEFA - 1/8 R.
Mer 18/03 à 20H45/2009
Feuille de match