OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Nantes
Prendre son envol

Le Vendredi 20 Mars 2009 par

Olympique de Marseille
« Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux. Regardez les s'envoler, c'est beau, les enfants si vous voyez. Des petits oiseaux prisonniers. Ouvrez-leur la porte vers la liberté » : voilà ce que chante sans cesse les supporters Nantais, ils en sont là les pauvres, à implorer et à prier les dieux du football, pour que le FC Nantes retrouve le panache d'antan. Le canari se morfond dans sa cage dorée du passé, fini le jeu à la Nantaise, au revoir les une-deux, adieu le jeu en triangle. Et oui la farandole d'action collective est un lointain souvenir, c'est presque une douleur qui fouette le coeur des supporters Nantais. Car aujourd'hui le FC Nantes c'est Waldemar Kita, un président, qui connaît autant le football, que Dominique Grimaud et Thierry Roland réunis. Ce club a tout de même réussi à intégrer Pascal Praud comme directeur général délégué, ce tour de force mérite qu'on dresse un monument au président actuel du club. « Monsieur Kita », l'homme qui prend des décisions aussi lentement que son ombre, en effet il a mit du temps à se décider sur le cas Michel Der Zakarian, « faut le garder ou faut pas le garder », résultat il l'a viré quand le mal était déjà fait, pour le remplacer par Elie Baup (c'est un bon choix, ne soyons pas de mauvaise foi). Le FC Nantes c'est aussi : Douglas Ferreira dit « Douglao » (défenseur brésilien, fantomatique et culte), Mamadou Bagayoko (attaquant Malien, rappelant étrangement un certain Ibrahima Bakayoko) et Ivan Klasnic (attaquant Croate, star déchue de la bundesliga, il prétend au titre de joueur le plus rapide de Ligue 1). Avec tout ça et sans rire, le FC Nantes est plus une parodie de football qu'autre chose, souhaitons leur quand même le meilleur à l'avenir, car leurs supporters ne méritent pas d'être des martyrs et puis ce club reste à jamais un grand club Français, donc bonne chance... Mais pas pour samedi soir.

« Allez l'OM, allez Marseillais hissez haut, les drapeaux. Tous unis sous les mêmes couleurs, le virage chante avec ferveur. Allez l'OM, allez Marseillais... » : C'est ce que chante les supporters phocéens d'habitude, mais là c'est un peu différent, le cœur bat plus fort dans la poitrine, et le chant se fait plus puissant. Oui, l'Olympique de Marseille a retrouvé des couleurs, malgré des passages difficiles, et du coup les ambitions de titre sont revenues, plus que jamais tout Marseille croit à un retour de l'OM, vers les sommets qui mènent aux plus belles victoires. Dès à présent, l'équipe olympienne ressemble à un aigle empruntant une voie royale, mais ça n'a pas toujours était le cas, on peut même dire que cela frisait le ridicule. Avant, les joueurs Marseillais ressemblaient plus à l'albatros, grand oiseau marin qui sait décoller mais pas atterrir. Au cours de cette saison, l'OM a souvent eu l'opportunité de confirmer ses ambitions, mais le club de la cité phocéenne s'est toujours ramassé comme une buse, en laissant les autres devant « fier comme Artaban ». Souhaitons que cette route empruntée maintenant, ne soit pas un chemin de traverse, qui ressemblerait à un raccourci d'illusion, car l'OM a aussi le défaut de donner aux gens qui l'aiment, beaucoup d'espoir ; Espoirs qui se sont souvent envolés au gré du mistral, car c'est à domicile que cette équipe à du mal à s'imposer. A Marseille on a aussi nos tares, on a « Monsieur » Robert Louis Dreyfus alias « RLD », cet homme est l'actionnaire principal du club, mais il faut vite le dire, car aujourd'hui il ressemble plus à l'homme invisible : ça critique, mais ça ne fait pas grand-chose, c'est un hyperactif compulsif, nous n'en doutons pas. Ici aussi, il y a quelques joueurs qui nous donnent du rêve : Ronald Zubar alias « Zubourde » (Défenseur central français, capable de faire perdre un match à lui seul, avec ces inspirations défensives dont lui seul à le secret), Modeste M'Bami (Milieu défensif Camerounais, cet un homme est une pieuvre, il sait garder le ballon mais pas le donner dans de bonnes conditions) et Mathieu Valbuena (Milieu offensif ou attaquant, l'homme pirouette, petit melon ou drop man, ces surnoms sont explicites, pas besoin d'entrer dans les détails). Malgré ces défauts et il faut bien en avoir, l'olympique de Marseille est sur la voie express qui mène au bonheur. Le club a acquit une stabilité qui commence à payer, et il était temps que ça arrive, car cet OM là, fait plaisir à voir. Et si les hommes d'Eric Gerets continuent comme ça, nul doute que Marseille prendra son envol.


Elie Baup a du pain sur la planche, son équipe reste sur un match nul (1-1) concédé à domicile face au FC Lorient. Un point vaut mieux qu'un zéro pointé, mais cela ne fait pas avancer le schmilblick. Le FC Nantes est actuellement seizième au classement avec un point d'avance sur le dix-septième (Saint-Etienne), le combat s'annonce rude jusqu'à la fin de la saison. On peut parier sans aucun doute, que cette équipe va venir au vélodrome pour ne pas perdre, tant ils ont besoin de points pour sauver leur peau, sans doute inspiré par le maître tacticien Daniel Jeandupeu surnommé « l'Helvète offensif », qui a donné du fil à retordre aux Marseillais avec sa tactique du tous derrière et personne devant. L'ancien entraîneur des girondins de Bordeaux devrait en faire de même, le coffre-fort Nantais ne sera pas facile à percer. Les Nantais vont essayer de profiter de la fatigue physique accumulée par les olympiens, sachant que les Marseillais ont joué en semaine contre l'Ajax d'Amsterdam en coupe de l'UEFA, et en jouant les prolongations s'il vous plaît. Ceci est un atout pour la bande à Djamel Abdoun, qui jouera les coups à fond si les occasions veulent bien se présenter au Vélodrome.


Après avoir dominé le Paris Saint-Germain au parc des princes (1-3), victoire qui a complètement relancé l'OM en Ligue 1, après avoir fait le métier en Hollande, en faisant un match nul (2-2) qui propulse tout droit les ouailles d'Eric Gerets en quart de finale de la coupe de l'UEFA, Marseille se retrouve face à un adversaire moins clinquant, l'OM est donc dans l'obligation de rafler la mise, pour poursuivre ses envies de titres et de qualification directe pour la ligue des champions. La fatigue sera sans doute présente, mais il faudra serrer les dents pour prendre ces trois points salvateurs ; il est important de gagner ce match, pour confirmer le résultat obtenu dimanche dernier à Paname. Le coach olympien pourra compter sur toute son escouade offensive, ce qui lui permettra d'avoir un éventail large, afin de bouter les Nantais. Même si l'OM a retrouvé le sourire, il ne faut pas avoir la mémoire courte : en effet les Marseillais restent sur deux matches nuls consécutifs au vélodrome en championnat, deux matchs mièvres et ennuyeux, sans buts et sans panache. Il est vrai que l'adversaire de samedi soir ne sera pas audacieux comme les précédents, il faudra donc de la patience pour faire plier le FC Nantes. Un feu d'artifice ferait plaisir aux bouillants supporters olympiens, mais une victoire acquise de manière très professionnelle plairait tout autant.

Marseillais et Nantais vont s'affronter pour des causes différentes, cette rencontre de Ligue 1 est importante pour les deux clubs. L'un souhaite remporter le titre et l'autre souhaite sauver sa tête, ce match va certainement ressembler à un attaque/défense. Aux olympiens de faire leur job, aux olympiens de se retrousser les manches pour montrer qu'ils sont bien de retour. Et si d'aventure un des concurrents pour le titre de champion venait à trébucher lors de cette vingt-neuvième journée, l'OM ferait une belle opération et s'envolerait vers d'autres cieux.

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Nantes
Championnat - Journée 29
Sam 21/03 à 21H00/2009
Feuille de match - Historique