OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 4-1 Grenoble
L'essentiel est fait !

Le Dimanche 12 Avril 2009 par

Olympique de Marseille
Le coup d'envoi à 17 heures du match entre l'Olympique de Marseille et Grenoble, laissait entrevoir une opposition totalement à l'avantage des Marseillais, mais c'était sans compter sur de valeureux Grenoblois qui n'ont pas laissé leur part aux chiens. En effet, la première mi-temps des joueurs isérois fut très honorable face à un OM cafouillant son football, les grenoblois se procurèrent d'ailleurs la meilleure occasion de cette mi-temps par l'intermédiaire de Daniel Moreira. Les Marseillais ont eu toute les peines du monde pour déstabiliser leur adversaire de ce dimanche après midi, beaucoup de déchet et une grosse panne d'inspiration ont donné une première période olympienne poussive et la fatigue accumulée en Coupe de l'UEFA jeudi soir ne doit pas servir d'excuse. Eric Gerets a cru bon de faire des changements à la mi temps, entrée de Sylvain Wiltord en lieu est place de Mamadou Niang et Lorik Cana remplaçant Tyrone Mears; curieusement, ces changements ne furent pas le tournant du match. Un déboulé de Mathieu Valbuena coté gauche provoqua un pénalty, vu que petit vélo fut crocheté par un défenseur Isérois, le pénalty fut transformé par Taye Taïwo, assurément le meilleur Marseillais cet après midi avec Brandao. Le Nigérian expédia quelques minutes plus tard un coup franc digne de sa frappe de mule et de trois, car Vitorino Hilton avait doublé la marque sur un corner frappé par Mathieu Valbuena, c'est le premier but du Brésilien cette saison sous ses nouvelles couleurs. Le score est lourd pour Grenoble qui ne méritait pas ça, du coup ils repartiront chez eux avec une valise encore plus lourde, car Brandao conclura d'un extérieur du pied gauche une joli combinaison entre Hatem Ben Arfa et Lorik Cana. Une belle soirée donc qui avait mal débuté et qui finira de la plus belle des manières, tout ne fut pas parfait c'est une certitude, mais que ça fait du bien de gagner des matchs de piètre qualité, l'OM prouve qu'il peut aussi s'imposer sans être flamboyant, c'est de bonne augure pour l'avenir. L'Olympique de Marseille prend provisoirement la tête de notre championnat et met encore plus la pression sur Lyon, oui cet après midi l'essentiel est fait.

Le onze de l'Olympique de Marseille :[/B] Mandanda - Mears, Rodriguez, Hilton, Taiwo – Kaboré, Cheyrou – Ben Arfa, Valbuena, Niang – Brandao

Le onze de Grenoble : Wimbee – Jemmali, Paillot, César, Robin – Feghouli, Romao, Battles, Courtois – Moreira, Akrour

Première mi-temps :

Dans un stade Vélodrome à guichets fermés, Monsieur Malige siffle le début de la rencontre, le début de ce match est étonnant, les Grenoblois quadrillent bien le terrain et gènent des Marseillais qui commettent pas mal d'erreurs techniques, le pressing des isérois paye. Feghouli donne à Battles qui pénètre dans le camp olympien, il effectue une passe en profondeur pour Moreira, mais Steve Mandanda intercepte le ballon (12ème minute). Taye Taiwo déboule coté gauche et exécute un centre précis pour Mathieu Valbuena qui voit sa frappe contrée par un défenseur Grenoblois (16ème minute). Hatem Ben Arfa décale Charles Kaboré face au but de Wimbée, le milieu olympien frappe fort mais le portier de Grenoble réalise un arrêt solide (17ème minute). Mathieu Valbuena frappe un coup franc à vingt mètres du but de Wimbée, mais son tir part dans les nuages (20ème minute). A la suite d'un jeu à trois, Moreira se retrouve bien placé à l'entrée de la surface de réparation Marseillaise, mais son tir passe largement au dessus du but olympien (24ème minute). Taye Taiwo déborde encore et de son couloir gauche adresse un centre en direction de Brandao bien placé au second poteau, le Brésilien la voit au fond, quand César l'ancien Marseillais enlève le cuir qui aller se déposait sur le crâne de l'attaquant Marseillais (37ème minute). Malgré quelques maigres occasions les Marseillais sont toujours malmenés par de courageux Grenoblois, vivement la pause que le coach de l'OM souffle dans les bronches pour remettre la machine en route. Moreira et Feghouli combine bien, Moreira se retrouve seul coté droit, dans la surface de réparation de l'OM, il tire du gauche et sa frappe frôle le poteau gauche du but de Mandanda, les Marseillais ont eu très chaud (39ème minute).L'arbitre siffle la fin de cette première mi-temps, l'OM doit faire mieux si ils veulent empocher les trois points (45ème minute).

Deuxième mi-temps :

Eric Gerets fait des changements : Lorik Cana remplace Tyrone Mears et Sylvain Wiltord remplace Mamadou Niang, l'OM passe en 4-4-2 avec Hatem Ben Arfa à gauche, Mathieu Valbuena à droite et Sylvain Wiltord en soutien de Brandao, Lorik Cana prend sa place habituelle à la récupération et Charles Kaboré reprend le coté droit laissé vacant par Tyrone Mears. L'arbitre siffle le début de cette seconde mi-temps, Petit vélo provoque le duel dans la surface sur un dribble à basse altitude, le défenseur Grenoblois est pris, il crochète la jambe droite de Mathieu Valbuena... Pénalty ! (51ème minute), Taye Taiwo se présente au point de pénalty, concentré, il envoie le ballon au fond des filets Grenoblois, c'est le tournant du match : 1-0 (52ème minute). Changement pour Grenoble : Touré remplace Feghouli (53ème minute). Jemmali démontre qu'il est dans la lignée de Rool et de Jurietti en taclant avec finesse Hatem Ben Arfa, il prend un carton jaune et c'est amplement mérité (55ème minute). Changement pour l'OM : Modeste M'Bami remplace un Benoît Cheyrou hors du coup (56ème minute). Vitorino Hilton marque son premier but sous les couleurs Marseillaises, à la suite d'un corner frappé par Mathieu Valbuena : 2-0 (58ème minute). C'est dur pour Grenoble qui n'a pas démérité en cette après-midi, changement pour Grenoble : Boya remplace Moreira (60ème minute). Faute sur un Marseillais à 28 mètres du but de Grenoble, Taye Taiwo se charge de la sentence, il envoie un missile dans la lucarne droite de Wimbée : 3-0 (64ème minute). Hatem Ben Arfa tire un coup franc, Lorik Cana dévie le cuir pour Sylvain Wiltord, mais la frappe de l'ancien Rennais est trop molle pour être dangereuse (74ème minute). Lorik Cana et Hatem Ben Arfa combinent bien, l'Albanais passe à Brandao qui conclut par un tir au ras du sol qui va au fond des filets du but de Grenoble : 4-0 (89ème minute). Courtois inscrit un but qui récompense leur courage, après un joli enchaînement technique est une frappe des vingt mètres qui se loge dans le but olympien : 4-1 (94ème minute), Monsieur Maniche siffle le coup de sifflet final, victoire importante des Marseillais (95ème minute).

Les hommes du match coté olympique de Marseille :

Le nigérian Taye Taiwo a rendu une copie quasi parfaite, bon défensivement et actif offensivement il a surnagé tout au long de ce match, il marque le but libérateur sur pénalty et il enterre les derniers espoirs Grenoblois sur coup franc venu de la planète Taiwo, du grand Taye cette après midi. Comme d'habitude Brandao a été actif, il ne s'est pas créé cinquante mille occasions, mais il a eu le mérite de se battre, il est récompensé justement par un but qui couronne son activité. Valbuena n'a pas fait son meilleur match, mais il est décisif sur deux buts, en provoquant le pénalty et en donnant une passe décisive à Vitorino Hilton sur corner. Hatem Ben Arfa bien pris en première mi-temps dans l'étau Grenoblois il n'a pu faire la différence, en seconde mi-temps il a joué propre et s'est appliqué à faire vivre le ballon, ça ne valait pas ses dernières prestations, mais il est à créditer d'un match correct.

Les hommes du match du côté Grenoblois :

Courtois est sûrement le symbole de Grenoble, travailleur et combatif jusqu'au bout à l'image de son but inscrit ce soir qui récompense son bon match et la performance honorable de Grenoble. Moreira c'est créé quelques occasions, mais il a manqué d'efficacité devant le but, il a fait ce qu'il a pu sans démériter. Wimbée a réalisé une belle parade sur une belle frappe de Charles Kaboré, avant de voir ses filets trembler à quatre reprises.

Conclusion :

On aura vu cet après midi un OM mou, sans imagination et emprunté à l'image de Benoît Cheyrou qui semble dans une mauvaise passe en ce moment, le gaucher est essentiel à l'organisation du jeu de l'Olympique de Marseille et quand il n'est pas au mieux c'est le jeu olympien qui tousse. Et ce n'est pas Charles Kaboré qui aurait pu prendre le relais, vu que le jeune joueur Marseillais a eu énormément de déchet. La faiblesse de l'entrejeu Marseillais à pesé de tout son poids cet après midi, leur déchet et leur manque de tranchant nous a rendu apathique offensivement. Le match a basculé sur un fait de jeu et heureusement, car sans ça la suite aurait était plus douloureuse. Remercions Saint Taiwo qui aura illuminé de toute sa classe ce match et dire que beaucoup ne croyez pas en lui, souhaitons que les crampons du Nigérian foulent encore la pelouse du vélodrome la saison prochaine, mais c'est une autre histoire. L'aventure continue dans le championnat, les ambitions son toujours là, et si cela persiste on pourra peut-être à nouveau marquer l'histoire.


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Grenoble
Championnat - Journée 31
Dim 12/04 à 17H00/2009
Feuille de match - Historique