OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-3 Lyon
La claque !

Le Lundi 18 Mai 2009 par

Olympique de Marseille
La fête a tourné au cauchemar dimanche soir au stade Vélodrome où l'OM s'est lourdement incliné devant Lyon. Cette défaite, combinée à la victoire de Bordeaux face au Mans 3-2, a plus qu'hypothèqué les chances de titre pour le club Phocéen qui voit maintenant son rival Bordelais compter trois points d'avance à deux journées de la fin.

Tout avait pourtant commencé de belle manière pour des Marseillais bien entrés dans leur match, à l'image de Mamadou Niang qui aurait pu ouvrir le score d'une magnifique frappe aux seize mètres. Malheureusement, le poteau gauche de Lloris repousse la tentative de l'attaquant Phocéen (16ème). Dans la foulée, Brandao est lui aussi à deux doigts de trouver les filets suite à une frappe de Valbuena repoussée par le portier Rhodanien, mais la tête plongeante du Brésilien n'inquiète pas Lloris (18ème).

La demi-heure de jeu est à peine sur les chronos que Brandao déséquilibre Ederson dans la surface. Stéphane Lannoy n'hésite pas et accorde aux Lyonnais un pénalty que Benzema se charge de transformer (0-1, 31ème). Peu avant la pause Benzema, servi par Toulalan, s'offre un doublé : ballon au pied à l'entrée de la surface, il prend tout son temps pour ajuster Mandanda d'une frappe au ras du poteau droit (0-2, 42ème). Le Vél' croira à la réduction du score avant que l'arbitre ne renvoie les 22 acteurs aux vestiaires, mais c'est encore le poteau de Lloris qui vient le suppléer alors qu'il semblait battu sur une frappe de Cheyrou (45ème).

La seconde période démarre sur une décision arbitrale plus que litigieuse : alors que Niang est très clairement accroché par Réveillère dans la surface, Stéphane Lannoy laisse le jeu se dérouler (52ème). L'espoir renaîtra durant quelques minutes dans le camp Marseillais après que Sylvain Wiltord ait réduit le score, suite à un bon travail de Niang sur le flanc gauche qui lui donne un caviar (1-2, 80ème). Quelque part inutile puisque Juninho va finalement inscrire un coup-franc sur lequel Steve Mandanda s'est carrément troué. Trente mètres plein axe, le Brésilien ne se pose comme d'habitude aucune question et voit le ballon rebondir devant le portier Phocéen avant de terminer sa course au fond des filets (1-3, 93ème).

Les Marseillais ont donc la tête des très mauvais jours à l'issue de cette 36ème journée de championnat, l'attitude d'Eric Gerets en conférence de presse d'après-match étant particulièrement significative, et cela se comprend car au-delà du résultat, c'est très certainement le titre de champion de France qui s'est perdu au Vél' ce dimanche...


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Lyon
Championnat - Journée 36
Dim 17/05 à 21H00/2009
Feuille de match - Historique