OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

La question Ben Arfa

Le Jeudi 21 Mai 2009 par

Olympique de Marseille
La signature de Hatem Ben Arfa à l'OM, durant l'été 2008, avait fait couler beaucoup d'encre. Si Ben Arfa annonçait à qui voulait bien l'entendre qu'il était Marseillais, l'OL ne semblait plus disposé à se séparer de son milieu. Etait-ce un regret ? Une soudaine peur de voir partir son bijou chez un concurrent direct ? Ou, plus probable, un contrat avec le journal foot-transfert ? Toujours est-il qu'après quelques féroces négociations, le Lyonnais devenait Marseillais pour le plus grand bonheur des supporters et le plus grand malheur de Monsieur Aulas qui n'allait plus être sous le feu des projecteurs, si bon pour son égo.

Ben Arfa commença par un début de saison à la hauteur de l'attente des supporters marseillais, et il gagna alors logiquement sa place de titulaire, intégré par ses coéquipiers, soutenu par son entraîneur et adulé par les supporters : On n'imaginait plus l'OM sans son Ben Arfa. Cependant cette période euphorique dura à peine trois mois.

Le 26 octobre 2008, alors que l'OM avait la possibilité de prendre la tête de la L1 en cas de victoire contre le PSG, on assista à une piètre prestation Marseillaise. Le plus étonnant étant alors de voir le PSG jouer au foot, et non de voir l'OM livrer une pâle copie. Et quelle ne fut pas la surprise des Marseillais de ne pas voir rentrer leur Ben Arfa. La faute à Gerets ? Non à Ben Arfa lui-même qui refusa d'entrer en jeu malgré la sollicitation de son entraîneur. Peut-être voulait-il simplement profiter du match exceptionnel qui se déroulait sous ses yeux de gamin émerveillé par les prouesses techniques de ses coéquipiers ?

Mais connaissant le caractère du belge, on peut imaginer qu'il n'a pas envisagé cette hypothèse et que les murs du vestiaire Marseillais se souviennent encore de la réaction de l'entraîneur... On assista alors logiquement aux excuses publiques du jeune joueur lors de la conférence de presse. Quelques matchs plus tard, l'incident était presque oublié notamment grâce à des performances dignes d'un futur ballon d'or, contre Saint-Etienne entre autres. Mais avec Ben Arfa, il faut s'attendre à tout. Et aussi à une baisse de régime.

Après le match nul (dans tous les sens du terme) concédé à Lyon, le Marseillais perd sa place de titulaire au profit de monstres de technicité et d'efficacité tels que Koné ou Valbuena. Nous sommes alors début décembre. Il n'y aura pas d'incident avant février et les journaux de foot devront se contenter de parler des multiples qualités de Grosso, ou des prouesses de Ceara. Malheureusement c'est moins vendeur.

En février donc, l'entraînement Marseillais vire au règlement de compte entre Ziani et Ben Arfa : on apprendra alors que le vestiaire est divisé entre les titulaires indiscutables... Et les autres. Peut on dire que Ben Arfa est toujours à l'origine des conflits ? N'est il pas simplement victime de sa réputation ? En effet lorsque l'on apprend par un certain défenseur français, Gallas pour ne pas le citer, qu'un milieu de terrain français (ex-Marseillais, nouveau squatteur de l'infirmerie des canonniers) manque de respect envers les anciens, on ne discrédite pas pour autant le jeune qui jouit d'une réputation nettement plus positive.

Et qui lance les réputations ? Qui donc peut changer le regard des supporters sur un joueur ? Qui amplifie les histoires de vestiaire, ou les étouffe selon son envie ? Qui lance des rumeurs ? C'est à vous de répondre.

Et c'est à nous tous de nous distancier du regard critique, des préjugés, des réputations pour ne plus se concentrer que sur les qualités techniques du joueur pour ne retenir que ses qualités de technicien hors-pair. Bien entendu, affirmer que les problèmes ne sont qu'extra-sportifs serait exagéré. Et si l'entraîneur a décidé de se passer des services du milieu de terrain, c'est que ses raisons dépassaient le cadre du simple règlement de compte. Mais après ce passage à vide, le Marseillais a peu à peu refait son apparition sur les terrains.

Epaulé par Valbuena et Niang, Ben Arfa se ré-approprie peu à peu le milieu de terrain Olympien. Et même si son manque de temps de jeu se fait sentir, il nous prouve encore qu'il a beaucoup à apporter, notamment avec ce décalage pour Taïwo lors du derby Nice-OM. De plus Ben Arfa, contrairement à un bon nombre de ses coéquipiers, n'a pas de velléités de départ. Il l'a affirmé à qui veut bien l'entendre : l'année prochaine il sera Marsaillais et il explosera sous les couleurs Phocéennes. C'est tout le malheur qu'on lui souhaite.

Mais avant cela, Hatem Ben Arfa doit se réhabiliter aux yeux des trop nombreux supporters qui lui reprochent un manque de collectivité. L'occasion de se relancer était belle ce dimanche, face à son ancien club. Mais malheureusement le marseillais n'a pu faire tourner le match à l'avantage de l'OM, auteur d'un drible chaloupé en première mi-temps, Ben Arfa s'est en effet éteint au fil du match, en même temps que les espoirs marseillais.

L'avenir sera alors la seule réponse à la "question" Ben Arfa.

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook