OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 4-2 Montpellier
Super « Mamad » !

Le Dimanche 20 Septembre 2009 par

Olympique de Marseille
Cette sixième journée était capitale pour l'OM. Après avoir perdu au vélodrome contre un Milan AC très expérimenté, les Marseillais devaient une revanche au public phocéen car une contre-performance contre le club de Louis Nicollin aurait été vue comme une immense catastrophe. L'Olympique de Marseille devait donc se reprendre, le moindre faux-pas était interdit. Et puis si Marseille voulait enfin être champion de France, il devait marcher sur les Montpelliérains sans le moindre remords, comme tout grand club de Ligue 1 qui se respecte. Côté Marseillais, Lucho a été très critiqué après ses dernières performances sous le maillot olympien, mais ces dernières étaient disproportionnées car l'international argentin avait besoin de temps pour retrouver toute sa plénitude physique, pour exprimer ses qualités de footballeur qui sont indéniables alors un peu de patience à son égard serait la bienvenue. Collectivement, Marseille doit montrer autre chose, même si l'OM est solide et efficace, il faut avouer que ça manque d'audace. On ne pourra pas toujours compter sur notre super héros, Mamadou Niang, pour débloquer les situations en péril. En résumé, c'est costaud mais pas créatif... Souhaitons que Lucho illumine le jeu de l'olympique de Marseille, on en a bien besoin. La bande à René Girard fait un début de saison fantastique, ses jeunes joueurs mouillent le maillot et développent un football collectif de qualité. Montpellier, la surprise de ce début de saison avec Boulogne sur Mer, restent invaincus avant de jouer au vélodrome, ils viennent à Marseille les dents longues et pas seulement pour rayer le parquet, ils viennent pour la gagne, alors attention à eux !

Les deux entraineurs ont donné les compositions d'équipes suivantes :

Marseille : Mandanda – Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo – Abriel, Cissé, Cheyrou – Lucho – Brandao, Niang

Montpellier : Jourdren – Yanga-Mbiwa, Dzodic, Spahic, Jeunechamp – Marveaux, Pitau, Costa – Dernis, Montano, Belhanda

Première mi-temps :

Monsieur Thual siffle le début de la rencontre, Brandao donne le ballon à Lucho, l'argentin contrôle et frappe au dessus du but de Jourdren (2ème minute). Edouard Cissé tacle de manière rugueuse Costa, le milieu Marseillais s'en sort bien, son tacle par derrière méritait au minimum le carton jaune (5ème minute). Costa tire un corner pour Montano, l'attaquant reprend d'une tête plongeante, mais Gabriel Heinze le gène et le cuir s'éloigne du but marseillais (17ème minute). Jolie combinaison entre Belhanda et Costa, l'argentin décale ensuite Montano qui rentre dans la surface de réparation marseillaise et tire au dessus de la transversale (21ème minute). Pitau fait une transversale en direction de Yanga-Mbiwa, ce dernier part dans la profondeur et centre vers Montano, mais Steve Mandanda surgit promptement et capte le ballon (23ème minute). Après un contre bien orienté, Costa donne le ballon à Dernis, l'ancien Stéphanois lance Montano dans la profondeur, l'attaquant Montpelliérain rentre dans la surface de réparation olympienne, il ricoche sur le gardien marseillais, puis il frappe en bout de course, son tir touche le poteau... Ouf ! (29ème minute). Benoît Cheyrou lance Mamadou Niang sur le côté gauche, l'attaquant sénégalais déborde puis pénètre dans la surface, il temporise puis centre en retrait pour Lucho qui marque d'une frappe du plat du pied, l'OM ouvre le score contre le cours du jeu, 1-0 (31ème minute). Superbe enchaînement technique de Lucho , contrôle de la poitrine puis passe dans la foulée pour Mamadou Niang, qui part vers le but, là il enrhume trois défenseurs avec une facilité déconcertante, il se retrouve face à Jourdren qu'il éxécute sans pitié d'une frappe croisée du pied droit, 2-0 (33ème minute). Superbe passe en profondeur de Lucho pour Edouard Cissé, le milieu de terrain olympien ouvre son compteur but sous ses nouvelles couleurs, 3-0 (39ème minute). L'arbitre siffle la fin de cette première mi-temps, l'OM s'en sort bien, c'est dur pour Montpellier.

Seconde mi-temps :

L'arbitre donne le coup d'envoi de cette seconde mi-temps, Cyril Rool remplace Taye Taïwo (46ème minute). Corner pour l'OM, Benoît Cheyrou le frappe, Souleymane Diawara reprend le ballon d'une tête puissante qui trompe le portier montpelliérain, 4-0 (51ème minute). Aït-Fana remplace Dernis (52ème minute). Belhanda tire de vingt-cinq mètres, sa frappe frôle le but de l'OM (56ème minute). Lucho donne le ballon à Brandao, le brésilien contrôle en pleine course, puis il frappe du gauche, mais son tir passe loin de la cage de Jourdren (66ème minute). Hatem remplace Lucho, qui reçoit une ovation bien méritée (72ème minute). La défense olympienne se relâche et Belhanda en profite pour marquer un joli but d'une frappe à raz de terre, ce but récompense le joueur et son équipe qui méritaient mieux ce soir, 4-1 (75ème minute). Camara remplace Marveaux (78ème minute). Fernando Morientes remplace Mamadou Niang, le héros du soir sort sous une ovation unanime (85ème minute). Cissé commet une main maladroite dans la surface olympienne, pénalty pour Montpellier, Camara le frappe, Steve Mandanda ne peut rien faire, 4-2 (87ème minute). Monsieur Thual siffle la fin du match, Marseille s'impose non sans mal, les trois points sont là, mais il y a encore du boulot, allez au travail les gars !

Les Hommes dans le match :

Marseille : Gabriel Heinze est un défenseur hors-pair et sa grinta est un atout majeur, il colmate les erreurs de ses partenaires et défend toujours avec cœur, un très bon Gaby hier soir. Son copain de la charnière centrale, Souleymane Diawara a été solide hier soir, il n'a pas rendu une copie aussi riche que l'international Argentin, mais il a défendu sans douter comme d'habitude et, de plus, il a inscrit son premier but sous son nouveau maillot, que demander de plus. Benoît Cheyrou est un joueur important à Marseille et sa passe pour Mamadou Niang fut l'élément qui amena le premier but marseillais et il fut l'auteur d'une passe décisive sur corner pour Souleymane Diawara, le milieu relayeur olympien fait un très bon début de saison... Allez Raymond sort toi les doigts du fion ! Lucho était attendu au tournant et il a répondu en joueur de classe qu'il est, même si ce n'est pas encore du très grand Lucho, c'était quand même pas mal, un but et une passe décisive et quelques gestes de classes laissent envisager un avenir prometteur sous les couleurs marseillaises pour « El Comandante ». Si il y en a un qui est indispensable à l'OM en ce moment, c'est bien l'attaquant sénégalais : Mamadou Niang. Il a encore sorti son équipe d'une léthargie profonde, par une accélération côté gauche et un centre en retrait dans la foulée pour Lucho, et que dire de son but d'extraterrestre qui fera passer les défenseurs montpelliérains pour des petits poussins évoluant dans une basse-cour. Heureusement qu'il est là car sans lui l'OM aurait certainement eu une grosse désillusion hier soir... Merci Super « Mamad » !

Montpellier : Montpellier s'est battu avec ses armes et en premier lieu avec sa fougue et sa jeunesse. Costa a montré qu'il n'était pas encensé par hasard et que sa patte gauche amenait souvent des sueurs froides à la défense marseillaise sur les coups de pieds arrêtés. Ce joueur est aussi un fin technicien ; durant la première demi-heure, il a su mener son équipe avec maturité, il a tout pour être un futur très grand meneur de jeu et c'est tout le mal qu'on lui souhaite. Belhanda est aussi prometteur que son meneur de jeu, sur son coté gauche il a fait le métier sans jamais rien lâcher et il a aussi montré de beaux enchaînements techniques. Sa vivacité a posé des problèmes à l'OM et c'était sans doute le meilleur joueur de Montpellier hier soir. Il fut d'ailleurs récompensé par un joli but, son premier en ligue 1 et au vélodrome s'il vous plait.

Conclusion :

L'OM a fait un match bizarre hier soir. Une première demi-heure sans imagination, sans souffle et sans occasion de but, la faute à des montpelliérains joueurs et solides, Montpellier étouffe l'ogre marseillais qui ressemble plus à un colosse aux pieds d'argile qu'à un géant sûr de ses forces. Tactiquement, Marseille évolue encore en 4-4-2 en losange, il est bien beau ce losange mais où est passé le 4-3-3 que nous promettait Didier Deschamps ? En effet, il est bizarre de construire une équipe dans un cadre bien défini, pour tout d'un coup lui donner un autre visage qui ne lui sied guère. Et ce n'est pas cette victoire qui nous fera oublier le début de match très poussif de l'olympique de Marseille car, hier soir, ce sont les individualités qui ont fait gagner l'OM et pas son collectif. Sans Mamadou Niang les phocéens auraient beaucoup souffert. DD doit remercier la Bonne Mère d'avoir un tel joueur dans son effectif. Mais pour être champion, il faudra montrer autre chose dans le jeu, on ne sera pas toujours sauvés par un coup de pied arrêté (comme contre Le Mans) ou par deux exploits comme hier soir, allez coach bouge ton attitude !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Montpellier
Championnat - Journée 6
Sam 19/09 à 21H00/2009
Feuille de match - Historique