OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Real Madrid 3-0 OM
Merci l'arbitre

Le Jeudi 01 Octobre 2009 par

Olympique de Marseille
Les hommes de Didier Deschamps se déplacent ce soir dans l'antre du Réal Madrid, Santiago Bernabeu, pour y affronter la bande de l'homme qui vaut 94 millions d'euros, alias Christiano Ronaldo, ainsi que les autres nouveaux galactiques, Kaka et Karim Benzema... Pas mal. L'OM aura donc du pain sur la planche, va falloir se retrousser les manches pour ne pas couler à Madrid, il faut impérativement montrer autre chose, car dans le cas contraire l'olympique de Marseille prendra une rouste. Valencienne fut une belle leçon, tout n'est pas parfait, les joueurs ont certes été très moyens, mais le coach Marseillais doit se montrer plus audacieux et moins hésitant dans ces choix d'homme et de tactique, ce programme est chargé, mais si l'OM veut faire une grande saison, faudra y penser. Au final sur le terrain face au club Espagnol, il faudra jouer et jouer encore, avec solidité et solidarité, mais avec audace, on veut de l'audace ! Un match comme ça, ça se joue avant tout, c'est la ligue des champions et ce n'est pas rien. Alors à quand un Olympique de Marseille sans peur et sans reproche, peut-être ce soir ?

Voilà les deux compositions d'équipes, donnés par les deux entraîneurs :

Réal Madrid : Casillas - Ramos, Pepe, Albiol, Marcelo - Xabi Alonso, Guti, Gago - Kaka, Benzema, Cristiano Ronaldo.

Marseille : Mandanda- Bonnart, Diawara, Heinze, Taiwo- Abriel, Mbia, Cheyrou- Lucho- Morientes, Niang.

Première mi-temps :

Monsieur Hansson siffle le début du match, Benoît Cheyrou frappe, mais son tir passe au dessus du but de Casillas (8ème minute). Stéphane M'Bia ouvre judicieusement pour Mamadou Niang, mais Casillas sort avec autorité et détourne le ballon (17ème minute). Sur un corner Ramos frôle le ballon de la tête, le cuir file en sortie de but (21ème minute). Kaka déborde coté gauche, il élimine Laurent Bonnart, mais son centre-tir est capté par le gardien Marseillais (22ème minute). Mamadou Niang est au duel avec Pépé, il résiste et élimine le défenseur Madrilène, il frappe, mais Casillas détourne la frappe de l'attaquant phocéen (27ème minute). Dans l'axe Ronaldo expédie une frappe flottante, que Steve Mandanda arrête avec difficulté (33ème minute). Placé coté gauche, Ronaldo tire à raz de terre, mais son tir précis est encore stoppé par le gardien Marseillais (35ème minute). Guti centre pour Benzema, l'ancien Lyonnais seul au point de pénalty, amorti le ballon de la poitrine et enchaîne avec un joli retourner qui passe au dessus de la transversale du but de l'OM (40ème minute). Mamadou Niang exécute un tir croisé, que Casillas arrête une nouvelle fois (43ème minute). Lancé dans le dos de la défense olympienne, Benzema perd son duel face à Steve Mandanda, qui sauve l'OM avec autorité (46ème minute). L'arbitre siffle la fin de cette première mi-temps, l'OM défend chèrement sa peau, mais ça manque de folie... Dommage !

Deuxième mi-temps :

L'arbitre siffle le début de la seconde mi-temps, long ballon de Pépé pour Ronaldo, Steve Mandanda et Souleymane Diawara tergiverse, le Portugais contrôle le ballon et ouvre le score pour le Real Madrid, 1-0 (58ème minute). Ronaldo rentre dans la surface, Souleymane Diawara tacle puissamment le cuir, l'arbitre siffle... Pénalty, n'importe quoi (60ème minute). Kaka transforme le pénalty, 2-0 (61ème minute). Julien Rodriguez remplace un très bon Fabrice Abriel (62ème minute). Brandao remplace Fernando Morientes (63ème minute). Benzema et Kaka réalise un joli une deux, Benzema à la conclusion de cette action donne un caviar à Ronaldo qui marque le troisième buts Madrilène avec facilité, 3-0 (64ème minute). Higuain remplace un Ronaldo des grands soirs (70ème). Garay remplace Ramos qui aurait mérité de rejoindre les vestiaires plutôt, pour bonne conduite bien sûr (72ème minute). Raul remplace Kaka, qui aura rendu une copie moyenne (77ème minute). Benzema pénètre dans la surface et centre en retrait pour Higuain, le franco-Argentin frappe, mais son tir croisé passe à coté du poteau (82ème minute).Hatem Ben Arfa remplace Mamadou Niang, qui aura tout donné comme d'habitude (86ème minute). Hatem Ben Arfa enrhume tout le coté gauche de la défense Madrilène, il exécute un centre-tir dans la foulée, que Casillas détourne avec fermeté (90ème minute). Monsieur Hansson siffle la fin du match, il peut-être fier de lui.

Les hommes dans le match :

Real Madrid : Ronaldo aura été très présent : un doublé et une activité de tous les instants. Benzema a fait le boulot, une passe décisive et quelques occasions de buts. Guti et Xavi Alonso ont rendu une copie propre sur le plan technique, ils ont pesé tous les deux dans l'entrejeu.

Marseille : Steve Mandanda aura fait un match plein, solide dans ces sorties, il semble de retour au plus haut niveau, tant mieux, on a besoin de lui. Fabrice Abriel a fait un match plein, comblant les oublis de ses partenaires, se battant à chaque instant l'ancien Lorientais aura démontré qu'il peut tutoyer le très haut niveau. Benoît Cheyrou a fait le boulot, il est le patron de cette équipe et sans lui le milieu de terrain olympien serait orphelin, un bon match de sa part, comme d'habitude. Mamadou Niang s'est créé pas mal d'occasion, ça n'est pas rentré, mais il aura fait passer pas mal de frissons dans le dos des défenseurs Madrilènes, du très bon Niang.

Conclusion : Une première mi-temps de grande qualité sur le plan défensif, mais les Marseillais ne furent pas récompensés de leurs efforts, en face le Real Madrid a offert une prestation moyenne, c'est bien d'avoir des stars, mais ce qui compte c'est le collectif et à ce niveau là, les Madrilènes n'égalent pas leur rival éternel, le FC Barcelone. L'ouverture du score de Ronaldo contre le court du jeu donna un peu plus d'enthousiasme à de pâles joueurs de la maison blanche et que dire du généreux pénalty offert comme un cadeaux par l'arbitre de ce soir au club Espagnol qui n'en demandait pas tant. Un arbitre qui aurait besoin d'une canne pour aveugle, il a oublié de siffler pas mal de coups francs et il a fait passer une soirée tranquille à un Ramos, qui aura pu faire son boulot sur Mamadou Niang, en toute sérénité. En dehors de tout ça, l'olympique de Marseille aura fait des choses positives, dommage que cette faute d'arbitrage vienne pourrir cette belle soirée, car même à 1-0, le match n'était pas fini. Ça n'arrive pas souvent, mais là on peut le dire... Merci l'arbitre !


Réagir sur Facebook

La rencontre
Real Madrid - Marseille
Champions League - 2
Mer 30/09 à 20H45/2009
Feuille de match - Phase de groupes