OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 5-1 Valenciennes
La pression monte

Le Lundi 08 Février 2010 par

Olympique de Marseille
L'OM recevait Valenciennes pour le compte de la 23ème journée de Ligue 1 et les Marseillais ne devaient pas louper le coche. Car les adversaires directs que sont Auxerre, Monaco, Lyon, Lille et Bordeaux, ont trébuché avant que les olympiens affrontent les Valenciennois. Une victoire était donc obligatoire pour Marseille, afin de profiter des faux pas de ses adversaires directs, pour la qualification directe pour la ligue des champions, mais surtout pour le titre. C'est un Stade Vélodrome en effervescence qui attendait les deux équipes, dans cette arène surchauffée après la victoire olympienne en terre Toulousaine, symbole d'une accession, pour la finale de cette coupe de la ligue. Cette qualification a redonné le sourire aux supporters Phocéens, souhaitons qu'elle ait apporté de la sérénité aux joueurs de l'olympique de Marseille.

Passons aux compositions des équipes concoctées par Didier Deschamps et Philippe Montanier :

Marseille: Andrade - Bonnart, Diawara, M'Bia, Taiwo - Cissé, Cheyrou - Valbuena, Lucho, Ben Arfa - Brandao

Valenciennes: Penneteau - Mater, Bisevac, Abardonado, Tiéné - Cohade, Gomis Sanchez – Ben Khalfallah, Audel - Pujol

Première mi-temps:

L'arbitre du match, Monsieur Bien siffle le début de la rencontre. Hatem Ben Arfa réalise un joli débordement et il centre pour Lucho, mais la frappe de volée de l'argentin est contrée in extremis (2ème minute). Benoît Cheyrou frappe le ballon d'une demi-volée puissante, mais son tir frôle la lucarne du but adverse (4ème minute). Corner tiré par Hatem Ben Arfa, Stéphane M'Bia est à la réception et d'une tête plongeante, il met en difficulté Penneteau (5ème minute). Brandao obtient un coup franc, après avoir été lancé par Hatem Ben Arfa, Abardonado récolte un carton jaune pour cette faute (10ème minute). Benoît Cheyrou se charge du coup franc, sa frappe est détournée par le gardien Valenciennois (11ème minute). Benoît Cheyrou décale Lucho, qui centre dans la foulée pour Brandao, mais la tête du géant Brésilien est trop molle (16ème minute). Ben Khalfallah se retrouve en face à face avec le gardien Marseillais, Andrade gagne ce duel (25ème minute). A la suite d'un centre venu de la gauche, Hatem Ben Arfa récupère le ballon et envoie Lucho au paradis, à la suite d'une talonnade divine, 1-0 (33ème minute). Le lutin Marseillais, Mathieu Valbuena, fait un tacle de bûcheron, carton jaune, il a eu chaud (35ème minute). Centre de Mater pour Pujol, qui croise trop sa tête (39ème minute). Tiéné reçoit un carton jaune (40ème minutes). Hatem Ben Arfa renverse le jeu d'une superbe transversale, Taye Taïwo contrôle le cuir et centre pour Lucho, qui dévie le ballon de la tête pour Brandao qui score, 2-0 (43ème minute). L'arbitre siffle la mi-temps, l'OM mène 2-0, rien à dire, tant les Marseillais ont maîtrisé cette première période.

Deuxième mi-temps:

L'arbitre siffle le début de cette seconde mi-temps. Ben Khalfallah tente un lob de quarante mètres, Andrade capte le ballon sans soucis (51ème minute). Benoît Cheyrou frappe et son tir est dévié légèrement par Bisevac, l'OM triple le score, 3-0 (53ème minute). Hatem Ben Arfa régale ce soir, il multiplie les gestes de grande classe (58ème minute). A la suite d'un corner, Sanchez réduit le score pour Valenciennes, 3-1 (66ème minute). Edouard Cissé est remplacé par Vitorino Hilton (69ème minute). Pujol cède sa place à Bangoura (71ème minute). Gomis prend un carton jaune, après avoir stoppé irrégulièrement Hatem Ben Arfa (72ème minute). Brandao sort, ovationné par le public du Vélodrome, Mamadou Niang fait son entrée (73ème minute). Mamadou Niang centre pour Vitorino Hilton, qui remet judicieusement le ballon à Mathieu Valbuena, qui marque le quatrième but, d'une frappe dont lui seul à le secret, 4-1 (77ème minute). Gomis quitte le terrain, rentre Danic (78ème minute). Lucho quitte la pelouse sous les applaudissements des supporters Phocéens, Fabrice Abriel rentre en jeu (82ème minute). Belle ouverture de Danic pour Ben Khalfallah, mais le Tunisien croise trop sa frappe (83ème minute). Hatem Ben Arfa décale coté gauche Souleymane Diawara qui est monté rageusement, le Sénégalais centre pour son compatriote, Mamadou Niang qui clos la marque, 5-1 (91ème minute). Monsieur Bien siffle la fin du match, l'Olympique de Marseille s'impose largement, mais plus que le score, c'est la performance collective qui aura impressionné l'audience. On peut aisément parler de match référence, même si Didier Deschamps n'aime pas ça.

Les hommes dans le match:

Marseille: Hatem Ben Arfa est le meilleur Marseillais depuis la reprise et ce soir, il a confirmé son retour en grâce. Multipliant les gestes de grandes classes, comme Jésus multiplie les pains, l'olympien est celui qui montre la lumière, preuve en est, cette talonnade décisive digne des plus grands. Lucho semble mieux dans ses baskets, un but et une passe décisive et une performance de tout premier ordre. Positionné plus haut sur le terrain, l'Argentin a montré que son recrutement n'était pas une erreur de casting, mais ça, on n'en doutait pas. Benoît Cheyrou a rendu une bonne copie, avec en prime un but, il est de retour et c'est tout le milieu de terrain Phocéen qui respire. Mathieu Valbuena montre de match en match, qui l'est le pendant idéal de Hatem Ben Arfa. Le feu follet Marseillais est en forme, un but de plus dans sa musette, de la confiance accumulée et c'est tant mieux pour l'OM. Brandao continue de marquer et c'est bon pour la confiance. Souleymane Diawara nous a pondu un centre décisif du gauche... Wouah ! Et pour finir, il ne faut pas oublier la belle rentrée de Mamadou Niang, qui a aussi inscrit un pion.

Valenciennes: Coté Valenciennois, c'est plus âpre, le pauvre Mater va faire des cauchemars à cause de Hatem Ben Arfa. Valenciennes est passé à coté de son match ; mais la faute à un olympique de Marseille tonitruant. Ben Khalfallah a été le meilleur nordiste sur la pelouse du Stade Vélodrome hier soir, mais c'était trop peu, pour faire tomber un colosse qui n'a plus ses pieds d'argiles.

Conclusion: La messe semblait dite pour les Marseillais, mais le faux pas de plusieurs concurrents a donc profité à un OM sûr de ses forces. Les hommes de Didier Deschamps reviennent à neuf longueurs de Bordeaux, tout en ayant un match en retard contre le FC Sochaux, de bon augure donc. Il ne faut pas s'enflammer, c'est une certitude, mais les Marseillais semblent en progrès constant depuis le début de l'année. Si l'OM continue de monter en pression, la fin de saison promet d'être chaude... Très chaude !


  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Valenciennes
Championnat - Journée 23
Dim 07/02 à 21H00/2010
Feuille de match - Historique