OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Lens 3-1 OM
Sale temps pour l’OM

Le Mercredi 10 Février 2010 par

Le RC Lens accueillait donc l'Olympique de Marseille ce soir, pour le compte de ce seizième de finale de la coupe de France. Les Marseillais se rendaient dans le nord amoindris, Hatem Ben Arfa et Lucho Gonzàlez n'étaient pas présents pour cette rencontre. Souhaitons que l'absence des deux stratèges olympiens, ne se soit pas trop faite sentir. Le retour en forme de Benoît Cheyrou a peut-être pallié ce manque momentané, l'ancien Auxerrois devait élever son niveau de jeu, pour combler ce manque. Coté Lensois, on attendait cette confrontation avec impatience, la morosité de la lutte pour le maintient use. Et ce match de coupe de France tombait à pic, afin d'aérer l'esprit des joueurs sang et or et puis passer ce tour permettrait sans doute aux nordistes, d'accumuler de la confiance pour la fin de la saison qui s'annonce ardue.

Voilà les deux compositions d'équipes alignées par, Jean Guy Wallemme et Didier Deschamps :

Lens: Runje - Demont, Sartre, Yahia, Bedimo - Boukari, Kovacevic, Sow, Akalé - Maoulida, Jemaa.

Marseille: Mandanda –M'Bow, Hilton, M'Bia, Taiwo - Abriel, Kaboré, Cheyrou - Koné, Morientes, Niang.


Première mi-temps:

L'arbitre siffle le début de la rencontre et se sont les Lensois qui donnent le coup d'envoi. Benoît Cheyrou lance Mamadou Niang dans la profondeur, le Sénégalais contrôle et frappe, mais Yahia le contre et le ballon va en corner (10ème minutes). Boukari sert Maoulida, l'attaquant prend l'espace et il donne le ballon à Jemaa, le Tunisien contôle et frappe du gauche... But, 1-0 (20ème minutes). Encore Jemaa, qui fait un vieux pointu, Steve Mandanda freine le cuir de justesse (22ème minutes). Bakary Koné part dans la profondeur, Runje sort et contre le ballon, qui revient dans les pieds de Benoît Cheyrou. L'ancien Auxerrois tire, mais le portier Lensois capte facilement le ballon (30ème minutes). Jeema, intenable ce soir, double le score à la suite d'une frappe lointaine, 2-0 (45ème minutes). L'OM est mené logiquement à la pause, les doublures ne carburent pas au super, un coup de gueule de Didier Deschamps, ne ferait pas de mal et des changements sont souhaitables ... la défense est lamentable !


Seconde mi-temps:

Mathieu Valbuena remplace Bakary Koné et Brandao remplace Fernando Morientes, les deux olympiens ont mérité un pareil sort, ils ont été invisibles pendant la première période. L'arbitre siffle le début de cette deuxième mi-temps. Akalé élimine un joueur Phocéen d'un joli grand pond, il s'avance et percute un défenseur Marseillais. Maoulida récupère le ballon, il tire et il trompe Steve Mandanda, 3-0 (57ème minutes). Les Marseillais sont à la dérive (58ème minutes). A la suite d'un centre venant de la droite, la défense Lensoise se troue, Benoît cheyrou met le ballon au fond des filets, 3-1 (61ème minutes). Charle Kaboré et Fabrice Abriel, reçoivent un carton jaune chacun (63 minutes). Chelle remplace, un très bon Yahia ce soir (64ème minutes). Brandao tombe lourdement sur le terrain, la blessure semble sérieuse (73ème minutes). Roudet remplace Akalé (74ème minutes). Brandao sort blessé, Alexander Ndoumbou rentre sur la pelouse (76èmes minutes). Hermach remplace Kovacevic (87ème minutes). L'arbitre siffle la fin de ce match, Lens mérite largement sa qualification, plus que l'élimination ce soir, c'est la blessure de Brandao qui fait le plus mal.


Les Hommes dans le match:

Lens: Les Lensois étaient motivés ce soir, ils ont rendu une copie digne d'un match de coupe. Le quatuor offensif Lensois aura fait très mal aux Marseillais, Boukary, Jemaa (deux buts), Maoulida (un but) et Akalé, ont fait le show. Le milieu de terrain par l'entremise de Kovacevic n'a rien lâché. La défense à l'image de Yahia et Bedimo, aura fait un match courageux et plein.

Marseille: Que dire, rien n'a fonctionné, tous les joueurs sont passés au travers de cette rencontre. Cette équipe, fabriquée de bric et de broc, n'aura jamais trouvé le tempo. La défense a pris l'eau, le milieu a semblé souffreteux et l'attaque était atone. Benoît Cheyrou a certes marqué un but, mais comme ses coéquipiers, il est passé à coté.

Conclusion: Il ne faut pas oublié, que DD à fait tourné un maximum, ceci explique cela. Mais on peut quand même reprocher, aux joueurs qui ne sont pas d'habituels titulaires, de ne pas avoir montré, qu'ils pouvaient chatouiller les titulaires indiscutables. Ce résultat ne remet pas en cause la progression de l'OM, mais le véritable gros problème de ce soir, c'est la blessure de Brandao, ça c'est vraiment rageant.


Réagir sur Facebook

La rencontre
Lens - Marseille
Coupe de France - 1/16
Mer 10/02 à 20H45/2010
Feuille de match