OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-1 Lorient
Que de regrets...

Le Dimanche 07 Mars 2010 par

Olympique de Marseille
Au terme d'un match dominé par les Marseillais, ce sont pourtant les Merlus de Christian Gourcuff qui réussissent une très bonne opération en repartant du Vélodrome avec le point du nul. Un résultat en forme de contre-performance, compte tenu des résultats de Lyon et Lille, qui laisse beaucoup de regrets au vu des nombreuses occasions que se sont crées les Olympiens...

A l'image de son équipe, le capitaine de l'OM, bien que buteur en cette fin d'après-midi venteuse dans le sud de la France, n'aura pas été très en réussite. Ainsi, profitant d'une ouverture de Lucho Gonzàlez, Mamadou Niang se présente seul face à Fabien Audard mais croise trop sa frappe qui passe à gauche des buts lorientais (15ème). Le dernier quart d'heure de la première période est entamé lorsque le Vél' croit à l'ouverture du score : Mathieu Valbuena sert Lucho qui reprend instantanément mais voit sa tentative magistralement repoussée par Audard (34ème). Phocéens et Merlus semblent s'acheminer vers un score de parité à la pause, mais c'est sans compter sur le meilleur buteur du championnat. Idéalement servi par Laurent Bonnart, lui même impeccablement lancé par Lucho, Mamadou Niang devance Sosa pour mieux tromper Audard du gauche (1-0, 43ème).

Les deux équipes rentrent donc aux vestiaires sur cet avantage plus que logique pour les hommes de Didier Deschamps. Le retour sur la pelouse du Vélodrome est dans la lignée de la première période, avec un Olympique de Marseille qui prend le jeu à son compte et semble être en mesure d'enchaîner une cinquième victoire de rang en Ligue 1. Valbuena est tout près d'aggraver le score sur un enchaînement crochet droit - frappe du gauche mais Audard est sur la trajectoire (50ème). Dans la foulée, Mamadou Niang tente une reprise acrobatique mais voit le cuir passer à côté des montants lorientais (51ème). Peu après l'heure de jeu, Brandao remplace Niang et fait ainsi son grand retour à la compétition (61ème). Les Merlus, qui restent sur trois matchs sans défaite à Marseille, vont à nouveau se poser en disciple de l'adage : "dominer n'est pas gagner". Marama Vahirua frappe un coup franc repris de la tête par Laurent Koscielny. Le cuir est dévié par Steve Mandanda sur son poteau mais revient sur Koscielny qui ne se prive pas d'égaliser. Lorient marque sur sa première et unique frappe cadrée du match... (1-1, 64ème).

Les Phocéens vont alors tenter de forcer un destin qui ne semble pas vouloir leur sourire aujourd'hui, mais que ce soit à cause d'une invraisemblable maladresse ou d'un Fabien Audard à nouveau dans un grand soir, rien n'y fera. Valbuena, seul face au but, rate l'immanquable (70ème), Ben Arfa tente deux grosses frappes du gauche sur lesquelles Audard s'interpose (77ème et 81ème), Taïwo sur coup franc et Cheyrou verront eux aussi leurs tentatives repoussés par le portier lorientais (87ème et 89ème). Les Merlus auront cependant le mot de la fin et seront même à quelques centimètres de réaliser le hold-up parfait : Kevin Gameiro, mis en orbite par Sigamary Diarra se présente face à Mandanda mais sa balle piquée frôle le but marseillais, au plus grand soulagement des presque 60000 spectateurs présents.

Alors que Lyon et Lille ont été tenus en échec, respectivement à Boulogne (0-0) et Saint-Etienne (1-1), et que Bordeaux reçoit Montpellier dimanche soir, les hommes de Didier Deschamps ont gâché une occasion en or massif de se hisser non seulement sur le podium mais aussi provisoirement à égalité de points avec le leader et son dauphin héraultais. Une contre-performance qu'il faudra gommer dans une semaine au Stadium de Toulouse.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Lorient
Championnat - Journée 27
Dim 07/03 à 17H00/2010
Feuille de match - Historique