OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 0-0 Paris
Inarrêtables !

Le Jeudi 29 Juillet 2010 par

Olympique de Marseille
Vous reprendrez bien une petite coupe ? Mais avec plaisir ma p'tite dame, pensez-vous ! Surtout quand elle est offerte par le PSG, elle a tout de suite une saveur particulière qui régale nos papilles. Après avoir remporté sa première Coupe de la Ligue le 27 mars dernier face à Bordeaux (3-1), l'OM ajoute donc une nouvelle ligne à son palmarès : le Trophée des Champions ! Opposant traditionnellement le champion de France au vainqueur de la Coupe de France, il nous était donc proposé en apéritif d'une saison qui s'annonce d'ores et déjà passionnante un alléchant OM-PSG à Radès en Tunisie.


Même si pour certains il ne s'agit que d'un trophée amical, il serait quand même assez idiot de bouder un plaisir qui ne nous quitte plus depuis quelques mois. Évidemment, ce match ne restera pas dans les annales par son niveau ahurissant (c'est le moins que l'on puisse dire) mais en même temps, rares sont les finales qui marquent l'histoire... à plus forte raison quand cette dernière est placée au beau milieu de la préparation d'avant-saison. C'est donc un OM plus que remanié qui s'est présenté mercredi soir au stade du 7 novembre pour y défier un PSG qui tend à avoir montré quelle devrait être son équipe-type en 2010/11.

Didier Deschamps s'est vu obligé de composer avec les absences de Stéphane Mbia et Gabriel Heinze en défense, ainsi que celles de Mamadou Niang et Brandao en attaque. Afin de pallier à ces manques, Vitorino Hilton et Taye Taïwo (promu capitaine) ont tenu la baraque derrière alors que le jeune André Ayew et Mamadou Samassa avaient en charge l'animation offensive. Et au terme de cette rencontre, un constat s'impose : malgré quelques imperfections ayant donné des sueurs froides tant au staff marseillais qu'aux supporters, cet OM là sait puiser dans ses ressources mentales et physiques quand technique et vivacité sont aux abonnés absents. Mais il sait aussi regarder chez ses minots pour s'offrir une certaine profondeur de banc.

Car au-delà de la bonne prestation d'Ayew, il faut aussi noter les entrées en jeu convaincantes de Leyti N'Diaye et de Guy Gnabouyou. Si le premier s'est vu propulsé sur la pelouse en lieu et place de Souleymane Diawara blessé peu avant la pause, le second a quant à lui remplacé Ayew à quelques minutes du terme dans l'hypothèse d'une séance de tirs au but. Coaching payant pour Deschamps : N'Diaye a tenu son poste avec efficacité et s'est même offert le luxe de frapper le poteau de Grégory Coupet à la 89ème, Gnabouyou n'a pas tremblé dans la fatidique série des pénos et a ainsi contribué à ramener le trophée sur le Vieux Port.

Au rayon des "anciens", Steve Mandanda semble déjà plus qu'aguerri et a rendu une copie parfaite. Hatem Ben Arfa, entré à la place de Mathieu Valbuena à l'heure de jeu, s'est montré inspiré et incisif. Lucho, égal à lui-même, a sorti sa palette technique (sans pour autant se montrer décisif) mais l'a malheureusement laissée aux vestiaires lorsque son tour est arrivé de tirer son pénalty. Ce qu'il a essayé de faire, ou pas d'ailleurs, à ce moment précis, restera à jamais une grande énigme pour les gars des Chiffres et des Lettres. Pour nous aussi d'ailleurs...

Quoiqu'il en soit, c'est un Edouard Cissé toujours aussi sobre et costaud qui est allé défier Coupet pour le tir décisif de cette satanée séance... et qui permet donc à l'OM de retrouver un air de printemps, celui de la victoire.


OM 0-0 PSG (5 tab 4)

Tirs au but OM
Réussis : Taiwo, Ben Arfa, Kaboré, Gnabouyou, Cissé.
Raté : Lucho.

Tirs au but PSG
Réussis : Jallet, Nenê, Kezman, Makelele.
Ratés : Luyindula, Giuly.


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Paris
Trophée des Champions - Finale
Mer 28/07 à 20H45/2010
Feuille de match