OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Lyon
Un seul Olympique : Marseille

Le Samedi 18 Décembre 2010 par

Olympique de Marseille
C'est donc le FC Lyon que l'OM s'apprête à recevoir demain soir au Vélodrome. Canal + a beau parler « d'Olympico » (après le classico, heureusement que le ridicule ne tue pas...) quand on parle d'Olympique, c'est l'OM qui s'impose.
Lyon a peut être réussi l'exploit d'enquiller 7 titres de champion de suite et d'acquérir une belle régularité au niveau européen, il reste à des années lumières de l'OM.

Pas en terme de jeu ni de puissance financière (ah ça c'est le dada d'Aulas, l'entrée en Bourse, le merchandising et autres bonheurs du foot pro du XXIème siècle) peut-être. Mais si on parle passion, ferveur, rêves, exploits... ya pas photo. Les 2 lettres qui comptent sont le O et le M.


O comme Orgueil

Après des années de purgatoire en Europa League, notre OM sera enfin parmi les grands d'Europe au printemps. Il faut bien reconnaitre que voir le nom du club phocéen côtoyer ceux du Barça, du Real, du Bayern et des autres géants du continent fait plus que plaisir, ça provoque un légitime sentiment de fierté. Le revers de la médaille c'est que l'OM a hérité d'un tirage aussi excitant que compliqué avec le grand Manchester United de Sir Alex Fergusson. Les Lyonnais, pas mieux lotis, héritent du Real Madrid. En attendant de se mesurer à distance les deux clubs français ont un ptit match ce week end.


M comme Marcher

Ou mettre un pied devant l'autre. Avancer. Se motiver. Toutes choses que l'OM a beaucoup de mal à faire ces dernières années à l'approche des vacances de Noël et de la trève hivernale. Fatigue physique ? Lassitude mentale ? Tête aux vacances ? Envies de ripaille ? Difficile à dire, mais le constat est là : les phocéens n'aiment pas les matchs de fin Décembre, particulièrement au Vélodrome. On se souvient en particulier d'une raclée infligée par... Nancy sous l'ère Gerets (3-0 s'il vous plait !).
C'était guère mieux l'an dernier avec un naufrage face à Auxerre 0-2 : au-delà du score la manière avait été affligeante. L'adversaire, d'un autre calibre, devrait être un bon moyen de se motiver et de donner un dernier coup de collier (ou presque, il restera à négocier un déplacement à Brest) avant le repos tant attendu.


M comme Merveilles
Les matchs de l'an dernier, forcément. Le match aller est un moment de pure folie, où l'irrationnel fait voler en éclat les schémas tactiques les mieux élaborés. Lyon mène 1-0 au bout de 3 minutes de jeu puis 2-1 au bout d'un quart d'heure. Mais Cheyrou, Koné et Brandao se déchainent et l'OM mène 4-2 à Gerland ! Dans les 10 dernières minutes de jeu, Lisandro signe un doublé et Bastos inscrit le 5ème but des hommes de Puel... Mais dans les arrêts de jeu Toulalan marque contre son camp. Score final 5-5 !
Le match retour est moins spectaculaire mais c'est l'un des matchs clés qui a lancé l'OM sur la voie du titre. 3 jours après une élimination européenne face à Benfica, la rencontre est tendue et serrée. Kaboré délivre les siens en 2ème mi temps mais Gomis égalise à la 80ème. Dans la foulée un missile signé Taiwo délivre le Vélodrome et donne aux Marseillais une victoire essentielle...


M comme Mercato

Celui d'été est fermé depuis longtemps, celui d'hiver, pas encore ouvert... mais l'OM a dû se montrer actif sur le front des transferts pour pallier la blessure d'Azpi. Fanni, premier choix de Deschamps, est l'heureux élu. Mais tout n'a pas été simple dans cette affaire : l'OM a dû déboursé 4M pour convaincre Rennes et prendre de vitesse la concurrence (Liverpool...). Surtout, il a fallu négocier pendant de longues journées avec Fanni concernant le montant de son salaire. L'accord, enfin trouvé Mardi, permettra au néo Marseillais de faire ses grands début face à Lyon demain.


O comme Oublier

Les petites polémiques ridicules d'avant matchs et autres échanges d'amabilité entre Anigo et Aulas, visant notamment à mettre la pression sur l'arbitre du match, Monsieur TURPIN. C'est pas bien méchant sans doute. Pas très intelligent ni obligatoire cependant...


O comme Organisation

Ca c'est le boulot des coachs, qui doivent chacun affronter de jolis casses têtes pour composer leur équipe. A Marseille, la défense est décimée : Azpi est out jusqu'à la fin de la saison, et la charnière centrale (M'Bia-Diawara) est suspendue ! A noter que Diawara, qui avait pris 2 matchs de suspension après son geste sur Néné au Parc, a vu sa peine alourdie en appel hier. Le Sénégalais sera suspendu 3 matchs.
Dans ce contexte, la venue de Fanni était vitale.
Reste à savoir à quel poste Deschamps l'alignera : en défense centrale aux côtés de Heinze ? Ou à droite pour permettre à Kaboré de revenir au milieu du terrain alors que Cissé est blessé ? Offensivement le choix sera plus large, Gignac et Brandao, un temps incertains, devraient être bons pour le service.

A Lyon, Claude Puel doit aussi affronter de nombreux forfaits en défense : Cris, Diakhaté et Toulalan sont annoncés blessés. On se dirige vers une charnière Gonalons - Lovren. Sauf que Deschamps est sceptique sur la réalité de ces nombreux forfaits, annoncés très tôt dans la semaine... Gourcuff est de retour, tandis que le trio Gomis - Lisandro (à gauche) - Bastos (à droite) devrait être reconduit en attaque.

Le coup d'envoi est prévu pour demain sur les coups de 21h. Les Marseillais devront l'emporter pour passer devant leur adversaire du jour, et rester dans le sillage du duo Lille-PSG, qui avance à une allure soutenue en ce moment...
... Mais aussi pour faire plaisir au public une dernière fois en 2010 et honorer ces deux lettres éternelles : OM.

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Lyon
Championnat - Journée 18
Dim 19/12 à 21H00/2010
Feuille de match - Historique