OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 4-2 Nice
Ayew puissance 4 !

Le Mercredi 27 Avril 2011 par

Olympique de Marseille
Abedi Peléfait les beaux jours de l'OM dans les années 90.
Il a reçu plusieurs fois le ballon d'or Africain et fut champion d'Europe un certain 26 Mai 1993.
Le champion Ghanéen a également eu la très très très très bonne idée de faire des enfants.
2 fils notamment, André et Jordan qui ont été les vedettes de la victoire de ce soir face à Nice.

Au coup d'envoi Jordan est pourtant sur le banc, en compagnie notamment de Lucho Gonzàlez auquel Deschamps a préféré Abriel : Mandanda - Fanni - Diawara - Heinze - Taiwo - Kabore - Cheyrou - Abriel - Valbuena - Gignac - Ayew.
Eric Roy a, difficilement, trouvé 11 joueurs valides à aligner au coup d'envoi : Ospina - Coulibaly - Civelli (une vieille connaissance...) - Pejcinovic (orthographe non garantie) - Clerc - Palun - Traoré - Sablé - Mouloungui - Ljuboja - Ben Saada

La première occasion du match est marseillaise est elle intervient à la 7ème minute de jeu : Kaboré envoie une grosse frappe de 30 mètres, a priori sans danger. A priori seulement, parce qu'elle est déviée par Ayew et prend à contre pied Ospina, tout heureux de voir le ballon filer en 6 mètres.

Les minutes qui suivent n'offrent rien de particulièrement passionnant, mais on note quand même une belle frappe de Ben Saada qui profite d'une erreur de Fanni. Le tir n'est pas cadré mais c'était tout juste.

A partir de la 20ème minute les Olympiens décident d'appuyer sur l ‘accélérateur : C'est d'abord Ayew qui se débarrasse magnifiquement de 3 adversaires avant d'être fauché dans la surface. L'arbitre semble hésiter, puis, étrangement, ne siffle pas peno.
C'est ensuite Gignac qui enroule une belle frappe, cette dernière passe hélas de peu à côté.

Dans la foulée Ayew ouvre le score ! Sur un corner de Valbuena, Ospina se troue complètement et André Ayew est le plus prompt pour reprendre le ballon et libérer le Vélodrome. 1-0 !

La libération ne sera que provisoire puisque la fin de mi-temps est niçoise, avec les coups de pied arrêtés en vedette. Un peno n'est pas sifflé pour une main de Kaboré. Mais la menace ne passe pas et Nice égalise à 3 minute de la mi-temps par Traoré. Ce dernier profite d'un cafouillage (et de la passivité de la défense de l'OM) suite à un corner. La mi-temps est donc atteinte sur le score de 1-1.

A la reprise, le match est particulièrement équilibré et les deux équipes manquent le coche au moment de prendre l'avantage : une frappe de Gignac déviée par Civelli échoue à 2,976 millimètres du poteau d'un Ospina battu. Dans la foulée Traoré, bien servi par un Ben Saada très remuant, est touché par Mandanda dans la surface. L'arbitre ne siffle toujours pas...

A l'heure de jeu Deschamps opère un double changement : Jordan Ayew et Lucho succèdent à Gignac et Abriel.
Les effets ne se font pas attendre et l'OM reprend l'avantage dans la foulée sur un but de Ayew (André) bien servi par... Ayew (Jordan). Merci qui ? Merci Abedi !

Et Abedi Pelé n'a pas fini d'être béni par les supporters Olympiens puisque le plus jeune des Ayew marque à son tour. Jordan reprend, avec le sang froid d'un vieux briscard, un centre de Fanni. 3-1 pour l'OM !

Les dernières minutes sont complètement folles : Bamogo s'amuse avec Diawara dans la surface, le Sénégalais commet la faute. L'arbitre siffle, enfin, un penalty... Mais Mandanda arrête la tentative de Bamogo !
Mais ce n'est pas tout : Helebuyck frappe en force de près mais son tir s'écrase la barre alors que Mandanda, une fois n'est pas coutume, était battu.

Dans les arrêts de jeu André Ayew inscrit son 3ème but, de la tête, en reprenant un nouveau centre de Fanni.
Le dernier mot revient néanmoins aux Niçois qui réduisent le score par l'intermédiaire de Civelli. L'Argentin devance Diawara et reprend de la tête un coup franc d'Hellebuyck. Score final : 4-2 !

Malgré un score assez flatteur, l'OM remporte une victoire méritée et précieuse. Les hommes de Deschamps retrouvent un fauteuil de leader occupé une seule fois cette saison.
De bonne augure avant le sprint final ?
Il faudra en tous cas se méfier jusqu'au bout de Lille qui n'est qu'à un point et de Lyon qui a arraché la victoire face à Montpellier 3-2.
Les hommes de Puel sont à 5 points mais un certain OL-OM est au programme dans 10 jours.

D'ici là il faudra vaincre Auxerre au Vélodrome Dimanche à 17h.
Ca sera sous les yeux de la Flex' family.
Pas d'inquiétude... Les chats noirs ont été éliminés méthodiquement et remplacés par des tigres, nommés Ayew.


Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Nice
Championnat - Journée 32
Mer 27/04 à 19H00/2011
Feuille de match - Historique