OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Lorient 2-2 OM
C'est footu...

Le Lundi 16 Mai 2011 par

Olympique de Marseille
L'Olympique de Marseille a très certainement fait une croix sur le titre de champion de France 2011 en ne s'imposant pas à Lorient dimanche soir. Alors certes, mathématiquement il reste encore une fenêtre ouverte à toutes les portes... mais il faudrait pour cela une intervention divine et ici, en ce bas monde, on croit plus aux dix vins qu'au Grand Barbu. Les Marseillais ont pourtant mené au score face aux Merlus, mais comme bien trop souvent cette saison ils ont finalement du s'arracher pour... au moins prendre un point. Rageant !

Privé d'Heinze et Lucho, Didier Deshamps aligne tout de même une équipe intéressante et volontaire : Mandanda - Fanni, Diawara, Hilton, Taïwo - Valbuena, Kaboré, Cheyrou - Rémy, J. Ayew et A. Ayew. C'est d'ailleurs l'OM qui se crée la première occasion, mais Lionel Cappone sort promptement dans les pieds de Valbuena (9ème). Échéance retardée de quelques minutes à peine puisque Loïc Rémy déboule sur son flanc droit, mystifie Manga et trouve les filets d'une belle frappe : Lorient 0-1 OM (14ème).

Pas vraiment verni avec l'arbitrage ces temps-ci, l'OM continue sur cette triste lancée en se voyant refuser un pénalty qui semblait plus qu'évident : accroché par Bourillon dans la surface, J.Ayew ne comprend toujours pas comment Tony Chapron n'a rien sifflé (22ème). Deux minutes plus tard on croit au break, mais quand ça ne veut pas sourire : A.Ayew déborde sur son côté gauche et trouve Rémy au second poteau. Au prix d'une superbe parade, le portier lorientais repousse la frappe de l'attaquant marseillais mais le cuir revient dans les pieds de Valbuena qui... tire largement au-dessus (24ème) !

La première période s'achève sur ce score à l'avantage de l'OM qui a bien maîtrisé les débats. Tous les voyants sont dans le vert puisqu'à ce moment précis, Lille ne compte plus qu'un point d'avance au classement.

Oui mais voilà Koné arriva... Pas Bakari hein, Lamine, qui lamine les espoirs dès la reprise. Corner distillé par Amalfitano, Vitorino Hilton est un peu cours ce qui profite à Koné qui égalise de la tête : Lorient 1-1 OM (47ème). C'est donc un tout autre match qui commence et le moins que l'on puisse dire c'est que les Phocéens y mettent autant de coeur que de maladresse. En plus le natif de Marignane Lionel Cappone est plutôt dans un bon jour, ça n'aide pas non plus. Ainsi André Ayew est lancé sur le côté gauche par Valbuena, mais sa tentative dans un angle très fermé ne trouve pas le cadre (56ème). Un peu plus tard c'est son frère Jordan qui est à deux doigts d'exploiter une boulette défensive de Koné, mais Cappone s'interpose (61ème). C'est encore lui qui empêche Loïc Rémy d'aggraver la marque, alors que les hommes de Didier Deschamps étaient partis en contre à trois contre deux (75ème).

A force de gâcher ses occasions, l'OM passe à côté de son sujet et à ce petit jeu, les Merlus de Christian Gourcuff baignent dans l'huile. Si Steve Mandanda s'est interposé avec brio sur un centre-tir de Gameiro (57ème), il ne peut en revanche strictement rien faire lorsque l'attaquant lorientais le devance sur un centre d'Amalfitano. Le stade du Moustoir exulte : Lorient 2-1 OM (80ème). Le 3-1 est d'ailleurs passé à quelques centimètres de la transversale de Mandanda, ce dernier n'ayant pas esquissé le moindre mouvement sur un coup-franc de Mvuemba (87ème). Fort heureusement, cet OM a des ressources et c'est le mal-aimé Gignac qui vient remettre les deux équipes d'équerre dans la minute suivante d'un plat du pied gauche sur lequel Cappone est pris à contre-pied : Lorient 2-2 OM (88ème).

Puis il y a cette foutue 92ème minute, là où tout un peuple a soufflé sur ce foutu ballon pour qu'il franchisse cette foutue ligne de but lorientaise : Loïc Rémy sert de la tête Benoît Cheyrou qui n'est qu'à quelques centimètres du Graal. Et là, ben notre Ben' se rate lamentablement. Sa tête aussi puissante qu'une frappe d'un Ronald Koeman en fauteuil roulant donnera des sueurs froides à Cappone le jour où il voudra faire rire ses petits-enfants. Mais pas hier soir...

Finalement, cette saison, quand on regarde dans les rétros, va s'appeler celle des occasions manquées. L'OM a perdu trop de points idiots depuis le mois d'août pour que l'on se permette de stigmatiser le seul Benoît Cheyrou, ou d'une manière plus générale, le résultat de dimanche. Quels sont les cas de figure restants pour les Marseillais ? Ils ne sont pas nombreux à vrai dire, puisqu'il suffit à Lille de ne prendre que trois petits points sur ses trois derniers matchs pour être champion de France.

Avec 72 unités au compteur des Dogues, il faudrait en effet à la fois que l'OM batte Valenciennes et Caen mais qu'en plus la différence de buts lui soit favorable. Ce qui n'est pas vraiment le cas actuellement (+30 contre +23). Soyons honnêtes, objectifs et fair-play : Lille fera un beau champion de France, pour l'OM c'est footu...


Réagir sur Facebook

La rencontre
Lorient - Marseille
Championnat - Journée 36
Dim 15/05 à 21H00/2011
Feuille de match - Historique