OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Lille 3-2 OM
Toujours pas ça...

Le Lundi 29 Août 2011 par

Olympique de Marseille
L'OM jouait ce soir un match de tous les dangers face au champion sortant Lillois. Et ce que l'on pouvait craindre arriva, l'OM s'est incliné dans le Nord.
Récit d'un match plutôt plaisant à voir mais tellement frustrant pour joueurs et supporters olympiens.


Didier Deschamps aligne face aux nordistes le onze suivant : Mandanda (capitaine) - Azpi, Fanni, Diawara, Morel - Diarra, Cheyrou, Lucho - A.Ayew, Rémy, Valbuena.
Avec le forfait de M'Bia et la suspension de Nkoulou, Deschamps n'a d'autre choix que de mettre une quatrième charnière centrale différente en autant de rencontres ; Cheyrou remplace poste pour poste Kaboré titulaire face aux verts.

En face Garcia propose du classique depuis le début de saison : Landreau - Béria (capitaine), Basa, Chedjou, Debuchy - Mavuba, Balmont, Pedretti - Hazard, Sow, Payet.
Les Lillois doivent une revanche aux olympiens qui les ont battu cet été en ouverture de la saison dans le cadre du trophée des champions sur un score assez impressionnant de 5-4.

Les rencontres entre les deux équipes depuis 2010 sont d'ailleurs très prolifiques : ainsi, en 5 rencontres, 24 buts ont été inscrits.
Enfin, depuis cette fameuse année, Olympiens et Lillois alternent les victoires ; la dernière étant Marseillaise, le match d'aujourd'hui suivant cette logique devrait accoucher d'un résultat en faveur des Nordistes.

Oui mais voilà, l'OM n'est pas venu pour faire de la figuration, surtout quand on sait que le champion de France 2010 n'a pris que 3 points lors des 3 premiers matchs. Deschamps avoue ainsi qu' "il manque une victoire qui amènerait confiance et sérénité".

Et l'OM débute bien la rencontre, dès la quatrième minute les Marseillais nous montrent leur volonté et suite à une frappe contrée d'Azpi, Valbuena reprend la ballon au dessus du but, il était de toute façon hors-jeu.
Une minute plus tard, sur un corner, Diarra fait une tête mais elle est contrée par un adversaire.
Quelques minutes plus tard, Hazard centre et permet à Mandanda de baptiser ses gants (11ème).
Une minute plus tard c'est Cheyrou qui décoche une frappe, le ballon est dévié par un Lillois et ne passe pas loin de la cage.

L'OM continue de pousser et dans la minute qui suit, Ayew tire à ras de terre, sa frappe est arrêtée en deux temps par Landreau (13ème).
Marseille pousse et domine les débats mais n'est pas réaliste face aux buts.
Ce fameux réalisme a dû faire "tilt" à Lille qui, sur sa première action, trouve le chemin des filets. En effet, sur un ballon en profondeur de Béria, Sow s'impose devant Mandanda pas impérial sur le coup. Lille mène donc contre le cours du jeu ! Lille 1-0 OM (15ème).

Mais l'OM n'abdique pas. Sur un centre de Rémy, la tête trop croisée de Diawara passe de peu à côté (16ème).
Ensuite, c'est Lucho qui tente sa chance. Suite à un coup-franc, "El Comandante" reprend le ballon, au dessus (24ème).
Cinq minutes plus tard, Loïc Rémy lancé en profondeur est signalé hors-jeu, à tort. Lille s'en sort bien sur le coup...
Dans les instants qui suivent, sur une mauvaise relance de Morel, on a droit à une belle action lilloise avec un centre chaud à ras de terre de Payet (31ème).
Puis sur un centre d'Azpilicueta, Lucho reprend le cuir de la tête mais ce dernier est capté sans problème par Landreau (33ème).
Peu avant la pause, Cheyrou tente sa chance mais le ballon s'envole (42ème).

En résumé l'OM aura dominé la première mi-temps d'une manière assez inattendue et tout particulièrement la première demi-heure, mais le club sudiste aura été trop stérile en attaque. Résultat l'OM n'aura pas marqué alors qu'à contrario du côté Lillois, malgré la domination adverse et le peu d'occasions à se mettre sous la dent, le réalisme est au rendez-vous et on rentre au vestiaire avec une unité d'avance. Bizarre d'ailleurs le fait que ces Lillois jouent complètement contre-nature, eux qui aiment avoir la mainmise sur le match et avoir la possession du ballon mais qui jouent ce soir en contre. Toujours est-il que l'OM est mené à la pause...

La deuxième période reprend et les Marseillais restent sur la même dynamique.
Ainsi dès la 47ème minute, Rémy fait un centre assez surprenant qui s'écrase sur le poteau, pas de chance.
Trois minutes plus tard, Payet fait un centre mal ajusté qui termine sa course juste en dessus de la barre de Mandanda.
Dans la foulée, Rémy frappe mais c'est une nouvelle fois en dessus (51ème).

Basa souffre des adducteurs, Souaré le remplace (53ème).
Quelques minutes plus tard, l'OM remet les pendules à l'heure. Valbuena décoche ainsi une frappe des 30m qui, déviée par un Lillois, va se loger sous la barre. L'OM égalise, 1-1 et c'est pas volé loin de là ! Lille 1-1 OM (56ème)

Et ce n'est pas fini ! Marseille, sur la dynamique de l'égalisation, continue de pousser ; ainsi à la 60ème minute, Diarra fait une passe à Azpi qui remet à Ayew en retrait qui se "fait descendre". Cette faute intervient à la limite de la surface. A-t-elle été commise à l'intérieur ou à l'extérieur ? Toujours est-il que Mr Turpin, après concertation avec son assistant qui n'en sait pas plus que lui, donne un coup-franc à l'OM, à choisir on aurait préféré l'autre.
Mais en fait après coup on s'en fou, parce que Valbuena frappe ce coup-franc à ras de terre et Landreau ne peut que la détourner du pied. Le lutin marseillais reprend le ballon et Landreau masqué ne détourne pas suffisamment le cuir. Lille 1-OM 2 (61ème)

Pedretti, transparent, sort au profit d'Obraniak (63ème).
Deux minutes plus tard, Payet s'infiltre dans la surface et sa frappe est détournée in-extremis en corner...
... un corner lourd de conséquence puisque sur une belle action d'Hazard, Payet trouve Chedjou en retrait qui marque à ras de terre. Le LOSC revient dans la partie et inquiète de plus en plus la défense olympienne, son jeu se met en place. Lille 2-2 OM (67ème)

Valbuena sort déçu, remplacé par Gignac, on a vu mieux comme cadeau pour un des meilleurs Marseillais de la soirée... Puis dans la même minute, deux phases dangereuses pour l'OM, Lucho reprend le ballon qui est détourné en corner. Ensuite, c'est au tour de Rémy de reprendre une tête de Diawara, à côté (70ème). Les Lillois jouent comme on est habitués à les voir, et c'est pas bon pour l'OM, d'ailleurs la sanction ne tarde pas à tomber. Sur une contre attaque nordiste, Fanni tacle Hazard (parti en profondeur) dans la surface, penalty indiscutable !
Sow le transforme sur un contre-pied parfait. Lille mène désormais. Lille 3-2 OM (74ème)

Un réveil d'un quart d'heure aura suffi pour faire changer le cours de la rencontre, ça laisse songeur...

Sortie de Payet pour Gueye (76ème).
Quatre minutes après le but, Sow est de nouveau opposé à Mandanda, cette fois c'est le portier olympien qui remporte le duel.
Sortie de Rémy, entrée de Jordan Ayew (80ème).
Et plus d'occases à se mettre sous la dent, Lille gèrera tranquille sa fin de rencontre, l'OM est frustré, l'OM est déçu, l'OM n'a toujours pas gagné le moindre match de championnat, l'OM vient de perdre son premier match. Avec 3 points en quatre rencontres l'OM est 16ème, ça fait tâche pour un candidat au titre...

Mandanda au micro de Paganelli fait ainsi un dur constat : "Défensivement l'OM n'est pas au niveau aujourd'hui" avant d'ajouter "on manque de réalisme offensivement et défensivement".

Une défense qui prend l'eau

Cette concession nous permet de rebondir sur la défense, le secteur où très clairement ça ne va pas en ce début de saison.

Ainsi lors de ses cinq matchs officiels disputés cette saison l'OM a encaissé onze buts, et en championnat le bilan est à peine mieux 7 buts encaissés en 4 rencontres.
Si la défense a bien entendu une excuse recevable, pour des raisons diverses la charnière centrale n'a jamais été la même en quatre journées de championnat, ceci n'explique pas tout. Chose peut être la plus inquiétante, personne ne parait impérial en défense, tout le monde a sa part de "fautivité", selon le néologisme de Didier Deschamps.

Mandanda tout d'abord n'est pas exempt de tout reproche depuis ce début de saison. Il ne commet pas de bourdes certes, mais est moins décisif que lorsqu'il est au top.
A gauche, Morel qui apporte un plus indéniable en attaque, oublie quelquefois de redescendre, sa défense en un contre un est aussi pointée du doigt.
L'axe se cherche entre Nkoulou nouveau venu, Diawara qui semble prendre l'option diesel pour cette saison et Fanni qui avait un peu perdu l'habitude de jouer à ce poste (sans parler de Steph M'Bia blessé), on peut dire que ce n'est pas (encore ?) l'Assurancetourix.

A droite, si Azpi a des qualités impressionnantes pour son jeune âge, s'il semble très doué, si ses touches longues deviennent une nouvelle arme, si même aujourd'hui il a été parfois impressionnant dans les tacles défensifs, etc. on peut quand même constater que ce soir il a dû y avoir un problème quelque part, les trois buts du LOSC venant de son côté...

Enfin Alou Diarra venu pour être la tour de contrôle de cet OM est très inquiétant, on en vient même à penser qu'il est peut-être cramé. On n'en vient pas à regretter le départ de Doudou Cissé mais on s'en rapproche et c'est terrible ! Durant ces dix jours qui vont venir de trêve internationale, Deschamps a donc tout intérêt à faire progresser la défense : c'est l'occasion où jamais pour créer des automatismes, bosser ensemble pour former un réel bloc, régler enfin ce problème d'équilibre.

Mais il y a peut-être un intouchable dont il n'a pas encore été question...

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Lille - Marseille
Championnat - Journée 4
Dim 28/08 à 21H00/2011
Feuille de match - Historique