OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Olympiakos 0-1 OM
Enfin !!!

Le Mardi 13 Septembre 2011 par

Olympique de Marseille
Entre un OM qui n'en finit pas de décevoir cette saison et un Olympiakos qui n'a même pas encore joué un match officiel, on ne savait pas vraiment à quoi s'attendre au stade Karaiskakis. Evidemment, ce dernier est comble et l'ambiance est bouillante dès l'entrée des joueurs sur la pelouse.

Lors des premières minutes, les Grecs monopolisent le ballon et les Marseillais se contentent d'apporter le danger sur coup de pied arrêté. Ils sont tous tirés par un Benoît Cheyrou qui avait affirmé ses ambitions pour cette saison en Ligue des Champions. Malheureusement, la défense grecque est irréprochable et l'OM doit se méfier d'un Djamel Abdoun en forme en ce début de match. L'ancien Nantais n'arrive toutefois pas à se montrer dangereux pour Mandanda.

Cheyrou, toujours lui, tente sa chance de loin sans réussite, Mirallas tente de répondre pour les grecs mais Mandanda s'interpose. L'attaquant belge va alors bénéficier d'un manque de vigilance de Cheyrou pour récupérer le ballon et frapper directement. Heureusement pour les Phocéens, le ballon passe à coté des cages Olympienne, ouf...

Le match est un peu fou-fou et le ballon va d'une cage à l'autre assez rapidement. Morel, Amalfitano et Lucho côté Marseillais et Mirallas, décidément en forme, pour les Grecs, se mettent en évidence, sans succès. Mais la meilleure occasion de cette première période est bien Phocéenne avec une frappe de Rémy sur le poteau, quelle poisse !!!

Une poisse suivie d'un soupçon de chance : après que Mirallas ait dribblé quatre défenseurs, l'ex-Lillois ne peut frapper correctement le ballon. Dans les dernières minutes de la première mi-temps, les Marseillais se procureront bien quelques occasions, mais rien de bien significatif.

On repart alors pour les premières minutes de cette deuxième mi-temps, les Grecs conservent le ballon, mais à la 51ème minute, Jérémy Morel, si décrié depuis le début de saison, réalise une excellente percée avant de centrer depuis l'aile gauche. Lucho, qui s'était fait oublier de la défense centrale, surgit et dépose en finesse le ballon au fond des filets, dans un trou de souris entre gardien et poteau. Un but superbe qui récompense notamment toute l'activité de l'ancien merlu intenable à un poste qui n'est pas le sien d'habitude.
OP 0-1 OM, 51ème

L'entraîneur espagnol de l'Olympiakos réagit immédiatement en sortant Yeste pour l'entrée de Djebbour. Ses joueurs sont en revanche assez ébahis d'avoir pris un but lors d'un temps fort en leur faveur. Coté Olympien, ce n'est pas la première qu'on mène au score cette saison, mais cette fois, les joueurs seraient bien inspirés de ne pas se relâcher comme d'habitude.

Suite à cette ouverture du score, l'ambiance se tend un peu et les fautes deviennent plus fréquentes. A ce petit jeu, c'est Kevin Mirallas qui décroche le premier carton jaune de la soirée.
Les Marseillais parviennent à enchainer 2-3 beaux mouvements en contre mais Lucho n'a pas les jambes pour aller chercher le ballon dans la profondeur. Ernesto Valverde effectue alors d'un seul coup ses deux derniers changements avec les entrées d'Ibagaza et de Jean II Makoun pour remplacer Fuster et Fejsa. Deschamps contre en faisant rentrer Jordan Ayew à la place d'un Rémy en difficulté ce soir.

Jean II Makoun réalise sa première frappe sous le maillot du club du Pirée ; le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle est ratée. Djebbour décide de frapper alors lui aussi, après tout, pourquoi pas... Mais là encore, c'est hors-cadre, même si ça se rapproche. C'est le moment choisi par DD pour faire sortir Lucho et faire entrer Kaboré, puis Fanni à la place de Cheyrou : on y tient à notre but d'avance. Attention néanmoins à ne pas trop reculer...

A dix minutes de la fin, Jordan Ayew tente sa chance, c'est loin du cadre.
Du coté de l'Olympiakos, Abdoun finit bien et met la défense marseillaise dans tout ses états, en même temps, au vu des performances défensives de ce début de saison, il n'en faut pas beaucoup.
Les Marseillais sont donc logiquement nerveux et Amalfitano et Ayew prennent chaucun leur carton avant que Fanni, sans doute jaloux de ne pas avoir le sien, décide de tacler durement Mirallas. L'arbitre lui en donne donc un, il est rouge... Décidément, on aime se compliquer la vie à Marseille.
Finalement, l'OM gagne (enfin) son deuxième match cette saison, ça a été laborieux, mais avec ce début de saison moisi, seule la victoire est belle non ?

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Olympiakos - Marseille
Champions League - 1
Mar 13/09 à 20H45/2011
Feuille de match - Phase de groupes