OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Montpellier - OM
ça sent la poudre !

Le Jeudi 17 Novembre 2011 par

Olympique de Marseille
C'est l'automne, et comme pour nous rappeler qu'elle marque la transition entre été et hiver elle tient à se faire remarquer. Ca fait ainsi plus de deux semaines déjà qu'il pleut et Montpellier surtout mais aussi Marseille ne sont pas épargnés par les caprices incessants de cette météo capricieuse. L'automne, saison de la nostalgie par excellence ne devra pas l'être pour nos olympiens qui devront bien marquer le présent par des résultats et non rêvasser du passé et se prendre le mur en pleine face. Car l'OM affronte bien un os - samedi sur le coup des 21h au stade de la Mosson - face au club actuellement "héraultais", dauphin du Qatar Saint Germain et meilleure attaque du championnat.

Comme une étoile au milieu du ciel noir, comme Monica Bellucci au milieu de Mimi Mathy et Suzan Boyle, ce derby sudiste qui arrive à pic sentira la poudre à la Mosson. Pas celle de Perlinpinpin non, ni celle d'Escampette (encore que les Montpelliérains en cas de défaite de leur équipe... ) . Rien de cela. Plutôt la poudre à canon, cette odeur d'explosion. Et si bien heureusement ce ne sera pas la guerre sur le pré pailladin (encore que nos amis rugbymen ont bien éméché le rectangle vert samedi dernier), nous pouvons légitimement nous attendre à un réel combat. Bien que ce ne sera sans doute pas bénéfique au jeu, la pluie qui devrait être de la partie apportera un peu plus de psychodrame à la rencontre dont l'enjeu est tout d'abord de prendre les trois points mais aussi de garder, pour les phocéens cette hégémonie presque parfaite (depuis la remontée montpelliéraine en L1) face à la capitale Languedocienne. La rencontre semble assez ouverte pour ne pas voir une bataille de tranchée mais plus une guerre de mouvement avec des équipes qui possèdent deux des meilleurs artilleurs de L1 (Giroud d'un côté, Rémy de l'autre). Preuve que l'OM fait venir du monde, la Mosson quasiment désaffectée pour les petits matchs de soirée affichera presque complet avec au moins 25 000 spectateurs ayant déjà pris leur ticket de rationnement.

Avant d'évoquer plus en détail l'Olympique de Marseille, soyons galants et intéressons nous au club hôte : le MHSC. Avec René Girard à la baguette, la Paillade est devenue un club réellement stable dans tous les domaines et tout d'abord sur le plan sprotif. Ainsi, dès sa première saison elle tutoyait les sommets du championnat (5ème), la saison suivante, c'est en coupe de la Ligue que le club de Loulou Nicollin allait se démarquer en arrivant jusqu'en finale, défait justement par l'adversaire du soir. Effectivement depuis sa remontée, Montpellier a du mal face au grand Olympique, et reste ainsi sur un bilan de quatre défaites pour une seule et unique victoire toutes compétitions confondues. Outre les deux claques enregistrées au Vélodrome 4-2 et 4-0, le MHSC s'est également incliné par deux fois la saison passée. L'OM n'a il faut l'avouer pas été malheureux sur le coup, que ce soit au stade de France (1-0) ou à la Mosson (2-1). Gardons le meilleur pour la fin, la défaite, la claque, la leçon infligée par l'équipe de Girard 2-0 début 2010 semble en fait avoir souri aux phocéens. Souvenez-vous, faisant suite à cette partition indigeste, l'équipe marseillaise allait se ressouder et se dire les mots justes lors d'un stage en Espagne qui fit du bien aux têtes l'emmenant tout simplement à devenir championne de France.
Mais cette saison le MHSC a les arguments pour réécrire son histoire. Pas pour devenir champion bien entendu mais pour lutter pour les places européennes. Avec un 4-3-3 très bien huilé, une bonne assise défensive, un milieu qui fait le taf et une attaque de feu le MHSC surprend et se surprend même certainement. Geoffrey Jourdren est en excellente forme en ce début de saison mais il n'est pas le seul. Sans les énumérer un par un, l'arrivant Bédimo se régale tout comme Mapou Yanga M'Biawa - à ce rythme là il ne devrait pas tarder à rejoindre l'équipe de France - qui fort heureusement sera suspendu face à l'OM. Au milieu, quand Estrada est absent, Saihi ou Marvaux le remplacent, alors que Cabella après une pige à Avignon la saison passée, s'impose un peu plus de jour en jour dans le onze héraultais. Enfin l'attaque, qui tourne à plus de deux buts par match, est emmenée par un Camara dans la forme de sa vie, un Belhanda continuant sur sa lancée de la saison passée, un Utaka enfin décisif et pour finir une Giroud-dépendance. Ce dernier, vient de connaître ses premières capes avec le maillot tricolore, Montpellier attendait ça depuis 15 ans et la sélection de Pascal Baills. Co-meilleur buteur en championnat, dans une évolution constante, Giroud est indispensable au bon fonctionnement du MHSC. Il en devient même capital.

Du côté marseillais, cette rencontre est sans doute plus importante que pour Montpellier. L'OM entame en effet une semaine décisive (après Montpellier, l'OM accueille effectivement l'Olympiakos et enfin le PSG pour un clasico qui s'annonce chaaaauuudddd!) avec la possibilité de continuer sur la spirale positive en championnat ainsi que de valider le ticket pour les huitièmes de la Champion's League ou alors de retomber dans les travers du début de saison et tirer un trait définitif sur le podium. Après la trêve internationale, il s'agit que l'OM n'ait pas grippé la machine lui permettant d'aligner trois victoires consécutives (série en cours). L'intronisation du 4-4-2 tant attendu et les mises à l'écart sur le banc de Lucho et Diarra coïncidant avec le renouveau de l'OM sur le plan mathématique mais aussi dans le jeu (même si c'est léger je vous l'accorde), seront-elles perpétuées ce week-end face à une équipe possédant un jeu de grande qualité ? Deschamps mettra-t-il une ou deux sentinelles devant la défense ? M'Bia de retour de blessure aura-t-il déjà un peu de temps de jeu ? C'est autant de questions que nous nous posons à l'aube de cette rencontre. Par ailleurs, l'affrontement à distance entre les deux tricolores Rémy et Giroud, l'un plus rapide et possédant plus d'expérience, l'autre en pleine bourre et plus remiseur vaudra son pesant de cacahuètes. Ah tiens j'allais oublier l'arbitre sera un dénommé Tony Chapron, je sais pas si vous voyez ? Le match à Bordeux toussa-toussa...

Bien plus d'un match de championnat, c'est un derby que l'OM devra remporter ce soir pour continuer sur sa lancée et titiller un peu plus les places européennes. Face à eux des montpelliérains emmenés par leur public n'auront rien à perdre. Attendons nous à une rencontre à suspense et pourquoi pas un remake du 5-4 de 1998 au Vélodrome ?
Enfin l'OM aurait tout intérêt à l'emporter pour ses nombreux supporters basés aux alentours de Montpellier et qui en cas de défaite de leurs protégés n'en auront pas fini de se faire chambrer et je parle là en connaissance de cause...

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Montpellier - Marseille
Championnat - Journée 14
Sam 19/11 à 21H00/2011
Feuille de match - Historique