OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-2 Dijon
Quand c'est qu'on touche le fond ? Tais-toi et creuse !

Le Samedi 17 Mars 2012 par

Olympique de Marseille
La Ligue 1 se divise en deux catégories : ceux qui ont la victoire au bout du pied, et ceux qui creusent. A l'OM, on creuse...
Et on creuse tellement vite qu'à ce train-là, on va tout droit vers un crossover : "Voyage au centre de la Terre" Vs. "les Tribulations d'un Chinois en Chine", c'est Jules Verne qui va être content !

C'était déjà mal parti : dès le coup d'envoi, on a senti deux équipes sur la défensive, plus préoccupées de ne pas perdre que de prendre le risque de gagner. Des duels virils et à la limite de l'incorrect, mais aucune construction : on s'observe et on joue à la baballe. On s'attend à un match fermé et ennuyeux, et probablement sans but.

Pourtant, sur un centre d'Amalfitano, la tête de Rémy dévie le ballon... sur la main qui n'a rien à faire là de Meïté. Penalty logique pour les Provençaux. Rémy assume ses responsabilités et transforme sans coup férir.

OM 1-0 DFCO (11ème)

Il se passe tellement rien qu'on n'a même pas tellement envie de savourer, cependant. D'ailleurs, on n'en a pas le temps. Sur l'unique action de jeu de cette première mi-temps, Sankharé trompe la défense Marseillaise sans avoir beaucoup d'effort à fournir pour cela, d'ailleurs, et marque du plat du pied.

OM 1-1 DFCO (25ème)

Il n'arrivera rien d'autre, sinon des fautes inutiles à la pelle, jusqu'au retour aux vestiaires.

L'entame de seconde mi-temps promet une toute autre physionomie, presque un autre match : d'emblée, les Olympiens s'installent dans la moitié de terrain bourguignonne et poussent, poussent, comme des Belges à l'entrée d'un immeuble où sur la porte est apposé le panneau... mais quand ça veut pas, ça veut pas.

Pour une raison connue de lui seul, c'est alors que ses poulains semblent enfin chauds et bien dans leur match que Didier Deschamps décide de mettre quelques titulaires au repos.
Et ce qui devait arriver arriva, les Marseillais, déconcentrés, laissent Dijon tenter des contres et reprendre confiance.
Vexé, Nkoulou tente alors un geste désespéré, une faute stupide et bien inhabituelle de sa part : il ceinture Koné dans la surface... carton rouge pour le défenseur phocéen et pénalty indiscutable en faveur des Dijonnais, transformé par Kakuta.
Kakuta, vous savez, le mec qui a préféré Dijon à l'OM, ce qui en dit long sur les ambitions affichées par le club de la Canebière...

OM 1-2 DFCO (79ème)

Il reste un peu plus de dix minutes à l'OM pour tenter de revenir au score et s'efforcer de remporter quand-même ce match, mais les Marseillais ont été assommés par l'expulsion de leur coéquipier.
C'est sur ce score indigne et une sixième défaite consécutive, toutes compétitions confondues, que l'Om rentre au vestiaire, la queue entre les jambes.
VDM


Une pensée à Fabrice Muamba, dont on a appris pendant le match qu'il avait été victime d'un quadruple arrêt cardiaque sur le terrain, lors de la rencontre Tottenham-Bolton comptant pour la FA cup.
Selon les toutes dernières informations parvenues de la BBC, l'état du jeune milieu de terrain anglais, qui a bien failli nous la faire à la Marc-Vivien Foé, est à présent stabilisé.
Toutefois, sa carrière est footue. A 23 ans, c'est moche.


  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Dijon
Championnat - Journée 28
Sam 17/03 à 19H00/2012
Feuille de match - Historique