OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

L'édito du mois - Avril 2012

Le Vendredi 30 Mars 2012 par

Olympique de Marseille
Cher OM, j'ai décidé de prendre la plume car j'ai pas mal de choses à te dire. Je tenais à te dire à quel point tu me les brises. Tu me les brises car tu déploies une énergie folle pour te saborder. Tu me les brises car tu fais de tes forces des faiblesses. Rarement un club n'aura aussi peu exploité un potentiel aussi grand. Tu es insupportable, car tu as tout pour réussir, mais tu fais tout pour échouer. Tu m'agaces car malgré tes nombreux défauts, je ne peux pas m'éloigner de toi. Qu'est-ce donc, ce pouvoir indéfinissable qui m'attire inlassablement vers toi alors que tu fais tout pour me repousser depuis tant d'années ?

Bien sûr, ce n'est plus comme avant. La fraîcheur du début a laissé place à la routine. C'est sans-doute normal, après tant d'années. Bien sûr, je ne vibre plus autant qu'avant. Tes défauts deviennent de plus en plus flagrants. Je ne crie plus quand tu marques un but. Je ne déprime plus quand tu perds. Lorsque tu mènes d'un but dans le temps additionnel, je n'ai plus peur, je ne stresse plus, je ne vais plus dans la pièce voisine pour éloigner mes yeux de ce chrono en espérant que le temps s'écoule plus vite. La flamme a disparu. Il faut dire que tu ne fais plus beaucoup d'efforts pour me séduire. Malgré cela, je ne peux me passer de toi, c'est comme ça. J'aimerais qu'il en soit autrement, mais la passion ne se commande pas. C'est pour toutes ces raisons que la colère m'envahit lorsque je t'ai à l'esprit, car je suis obligé de te supporter alors que je devrais logiquement te fuir. Pourquoi t'acharnes-tu autant à faire souffrir ceux qui t'aiment ? Aujourd'hui, te regarder est un calvaire. Tu sembles toi-même convaincu que c'est une fatalité, que tu ne peux pas changer, alors tu t'enlises dans ta médiocrité. Que faut-il faire pour t'assurer que tu as toutes les qualités requises pour être aussi attrayant que tant d'autres clubs ? Tu pourrais faire tellement mieux, tellement plus...

Certaines personnes pensent que cela vient de tes mauvaises fréquentations. Je le pense aussi. Voilà ce qui est dramatique : tu te laisses influencer et diriger par des personnes qui ne te veulent pas forcément du bien, et dont les conseils ne sont pas des plus avisés. Cela dure depuis trop longtemps. Fais attention, car si tu as pu capitaliser pendant tant d'années sur ton lustre d'antan, la gloire et le pouvoir d'attraction qui vont avec ne sont pas éternels. D'autres ont commis les mêmes erreurs que toi dans le passé, et ont fini par tomber dans l'oubli. Revenons-en à ces fameux défauts si répugnants. Comment peux-tu accepter d'être le dindon de la farce Ligue 1 ? Comment peux-tu être aussi pitoyable dès qu'il s'agit de négocier un transfert ? Comment peux-tu aligner des sommes à huit chiffres pour recruter des joueurs qui de toute évidence ne méritent pas un tel effort de ta part, et qui en plus iront te tromper ailleurs à la moindre occasion ? Comment peux-tu accepter de donner 150 000 € par mois à un burkinabé qui n'était même pas le meilleur joueur de Libourne ? Comment as-tu pu t'accrocher avec tant de vigueur à un argentin qui t'a tourné le dos pendant plus d'un an en attendant la première occasion de retourner avec son premier amour portugais ? Comment peux-tu accepter de te faire malmener sans cesse par les instances sans réagir ? Comment peux-tu t'appuyer aussi peu sur un vivier de milliers de jeunes qui te chérissent depuis leur enfance et qui ne demandent qu'à t'aider ? Enfin, comment peux-tu te pointer sur le terrain avec des éléments aussi faibles qu'actuellement, tout en pensant (à tort) qu'ils sont capables de te porter à nouveau jusqu'au sommet du football français ? Je peux concevoir que tu ne sois pas toujours au top. Mais je refuse d'admettre qu'il est normal que tu laisses passer huit clubs devant toi dans la hiérarchie du football français. Je refuse de me faire à l'idée qu'il est normal que tu comptes sur un joueur de Ligue 2 brésilienne pour briller en coupe d'Europe. Je refuse d'envisager une nouvelle période de 17 ans de malheur, de frustration et d'humiliation.

C'est pour toutes ces raisons que tu me les brises depuis beaucoup trop longtemps. Voilà, je t'ai dit tout ce que j'avais sur le coeur, alors j'espère que tu feras les efforts nécessaires pour changer. J'espère que tu feras en sorte d'être mieux entouré, de prendre de meilleures décisions, et que tu sauras te convaincre que tu peux y parvenir, qu'il y a aussi de la place pour toi au somment du football hexagonal. En clair, j'espère que tu vas prendre conscience de tes lacunes, et que tu feras en sorte de me plaire à nouveau.

Kaio Shin, qui avant, attendait tes matchs avec impatience. Mais ça, c'était avant.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook