OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

L'édito du mois - Juin 2012

Le Vendredi 01 Juin 2012 par

Olympique de Marseille
Le temps est venu pour moi de vous pondre le dernier édito de la saison, une saison pour le moins usante qui nous aura vu alterner (dans le désordre) dépression, insultes, envies suicidaires, hurlements primaires ainsi que quelques jets de télécommandes bien sentis. Une saison délicate que j'avais annoncée dès janvier 2011, dans un précédent édito, tant les difficultés à venir semblaient évidentes, notamment en raison de la rénovation du stade et du manque à gagner qui va avec, plongeant le club dans une situation financière désastreuse. Ajoutons à cela une équipe en fin de cycle et un recrutement pour le moins hasardeux, et nous obtenons le pire classement du club depuis... 11 ans. La troisième Coupe de la Ligue remportée par le club permettant à peine de sauver la face.

Mais je n'avais pas prévu qu'une seule saison de ce genre. J'ai le regret de vous annoncer que nous allons encore ramer un certain temps. Jusqu'en 2014, au moins. Une période charnière, c'est le titre que j'avais donné à cet édito de janvier 2011. Nous sommes en plein dedans. Je ne ferais pas un bilan détaillé de notre saison. Il vous en sera proposé un très prochainement. Je vais plutôt m'atteler à vous rappeler ce qui nous attend dans un avenir relativement proche. J'ose espérer que personne n'est assez naïf pour faire du titre un objectif la saison prochaine. Ni même une qualification en Ligue des Champions. N'y comptez pas. L'OM est comparable à un nageur de haut niveau. Pendant trois ans, il s'entraînait dur et gagnait presque tout. Puis il décida soudainement de ne plus s'entraîner, avant de revenir après une année sabbatique. Sauf qu'entre-temps, ce nageur a été vidé de sa substance. Il a perdu le rythme, l'habitude d'avaler les kilomètres chaque jour. Et il lui faudra au moins deux ans pour retrouver son niveau. Et bien c'est ce que vit l'OM actuellement. Tout comme Lyon le vit depuis près de trois ans déjà. L'OM est subitement passé d'un recrutement haut de gamme pour jouer le titre à un recrutement low-cost pour jouer l'Europa League. D'une équipe faite de cadres, de joueurs confirmés, à une équipe de joueurs en déclin et de jeunes pas encore totalement formés. D'un budget Ligue des Champions à un budget Europa League. On ne s'en remet pas en une saison. Alors ne vous faites aucune illusion : on va encore en chier grave.

Mon inspiration étant actuellement à la hauteur de celle de nos joueurs cette saison, c'est-à-dire au plus bas, cet édito sera pour une fois assez court. Je vais donc terminer avec ce qui est pour moi l'un des grands mystères de l'OM actuel : la gestion financière. Un déficit de plus de 20M€ a été annoncé. Comment cela est-il possible, pour une équipe qui a peu recruté l'été dernier et qui a atteint les 1/4 de finale de la Ligue des Champions ? Certes, les dirigeants n'avaient sans-doute pas prévu de terminer à la 10ème place du classement. Mais l'écart entre cette place et la probable place sur le podium prévue dans le budget en début de saison n'est pas aussi élevé que le déficit qui s'annonce. Puis, je ne pense pas que la qualification pour les 1/4 de finale de la Ligue des Champions ait été prévue. Alors où passe l'argent ? Un club est censé prévoir chaque dépense et chaque revenu. Et je n'ose imaginer que le manque à gagner inhérent à la réduction de capacité du Stade Vélodrome n'ait pas été pris en compte dans le budget. Où sont donc passés ces plus de 20M€ ? C'est sur cette question que cet édito touche à sa fin. Fort heureusement, l'Euro arrive rapidement pour nous aider à oublier plus facilement cette triste saison. Profitons-en, car rien n'indique que la prochaine ne sera pas pire.

Kaio Shin, qui part tirer la chasse d'eau pour ne plus voir la saison 2011-2012.



Réagir sur Facebook