OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Bilan du mercato 2012-2013

Le Jeudi 06 Septembre 2012 par

Olympique de Marseille
Le mercato d'été 2012-2013 s'est donc achevé mardi soir, pour la France. Un mercato placé sous le signe de la rigueur, des économies et des paris sur l'avenir côté olympien. Le manque à gagner lié aux travaux de rénovation du Stade Vélodrome, la 10ème place de la saison dernière, l'absence de Ligue des Champions et un nouveau déficit à combler : quatre éléments qui ont forcé le club à se serrer la ceinture. Mais la saignée annoncée n'a pas eu lieu.

Les départs :

Outre Didider Deschamps, huit joueurs ont quitté le club. Mais parmi les partants, seuls trois étaient réellement importants d'ans l'effectif marseillais, dont César Azpilicueta et Stéphane Mbia. Ces deux joueurs constituent les principales pertes de ce mercato. D'autaut que leur prix de départ est très loin de leur valeur réelle (8M€ pour l'espagnol, 6M€ pour le camerounais). Mais, avec le départ d'Alou Diarra pour 2,5M€ à West Ham, le club a vendu, au total, pour 14M€, et n'a dépensé que 2,5M€. Avec la baisse de la masse salariale, l'objectif est donc atteint sur le plan financier. Seul l'avenir nous dira s'il en est de même sur le plan sportif. Brandao constitue, à un degré moindre, le quatrième gros départ du club (libre, il a signé à Saint-Etienne). Mais le brésilien, peu performant la saison dernière (un seul but en championnat), ne manquera pas beaucoup. D'autant qu'André-Pierre Gignac a retrouvé son meilleur niveau. Il en est de même pour Elinton Andrade, Djimi Traoré et Jean-Philippe Sabo. Ces trois joueurs n'étaient là que pour compléter l'effectif et ne jouaient que très peu. Leurs rares apparitions n'ont de toute façon pas convaincu, et ils n'ont d'ailleurs toujours pas trouvé de club à l'heure qu'il est. Enfin, le dernier départ est celui de Chris Gadi, qui a été prêté une saison à Boulogne sur Mer (National). A 20 ans, l'attaquant olympien n'a plus de temps à perdre. Il doit jouer, et réaliser une saison complète. Ou sombrer dans l'oubli du football amateur, comme tant d'autres espoirs olympiens avant lui. Loïc Rémy et André Ayew, sans-doute les joueurs les plus sollicités et ayant le plus de chances de partir avant le mercato, sont finalement restés. Leur décevante seconde partie de saison 2011-2012 a sans-doute fait baisser leur cote aux yeux de leurs courtisans. L'OM ne s'en plaindra pas.

Les arrivées :

Nous avons longtemps cru que Florian Raspentino serait la seule recrue de l'été côté olympien. Arrivé libre de tout contrat dès le début de l'été, l'ancien nantais est un classique de José Anigo : jeune, talentueux et pas cher. Capable de jouer sur un côté et à la pointe de l'attaque, il semble néanmoins condamné à jouer les seconds rôles. Il est le remplaçant attitré des joueurs de couloir que sont Morgan Amalfitano et André Ayew (même si Elie Baup semble encore lui préférer Jordan Ayew). En attendant mieux à l'avenir, peut-être... Lucas Mendes possède le même profil : peu connu, jeune et pas cher. A 22 ans, il arrive du Brésil pour concurrencer Jérémy Morel. Au regard du niveau de ce dernier, il serait inquiétant, pour lui et pour le club, qu'il n'y parvienne pas. Acheté 2,2M€, le brésilien peut aussi dépanner dans l'axe. La surprise de ce mercato se nomme Kassim Abdallah. Aucun lien avec le jeune Rafidine Abdullah (Olivier Rouyer en fait déjà des cauchemars). Arrivé de Sedan dans les derniers jours du mercato, élu meilleur latéral droit de Ligue 2 en 2011-2012 il n'a coûté que 500 000 € à l'OM. Lui aussi, c'est du Anigo tout craché. A 25 ans, il a effectué de très bons débuts contre Rennes. Le bon coup du mercato, c'est peut-être lui. Enfin, la dernière recrue, celle qui a le plus fait causer, c'est Joey Barton. Devant purger une longue suspension (qui risque d'ailleurs d'être étendue à la Ligue 1), indésirable du côté de QPR, l'anglais arrive avec une réputation sulfureuse qui risque de lui jouer des tours auprès des arbitres. Il devra être très vigilant lors de ses premières rencontres. Prêté pour une saison, il arrive pour remplacer Alou Diarra. Dans la catégorie arrivées, nous pouvons également ajouter Leyti N'Diaye, Pape M'Bow et Alexander N'Doumbou, de retour de prêt. Ce dernier, auteur d'une bonne saison avec Orléans, s'est aussi illustré avec le Gabon lors des Jeux Olympiques. Vif, technique, il n'est pas embêté avec le ballon. Mais il risque de nouveau d'avoir un temps de jeu famélique et de passer le plus clair de son temps avec la réserve. Le bilan des arrivées est mitigée. Il n'y a aucune garantie de succès, mais des joueurs qui pourraient figurer parmi les révélations de la Ligue 1.

L'effectif :

La situation n'est finalement pas si catastrophique que cela, pour une équipe dont la seule ambition cette saison sera de terminer dans les cinq premiers pour demeurer en Coupe d'Europe en attendant le renouveau annoncé du club à partir de 2014. Peu de changement chez les gardiens : Steve Mandanda reste l'indéboulonable numéro 1, et Gennaro Bracigliano un honnête numéro 2. Julien Fabri, 18 ans, devient le 3ème gardien du club et jouera en CFA2. Le gros point noir se situe en défense. Tous les postes sont doublés, mais Stéphane Mbia n'a pas été réllement remplacé. Kassim Abdallah et Rod Fanni sont les deux arrières-droits de l'effectif, mais ce dernier devrait s'installer dans l'axe aux côtés de Nicolas Nkoulou, en attendant le retour de blessure de Souleymane Diawara. Ne reste plus qu'à prier pour qu'il n'y ait pas de casse dans ce secteur, car Leyti N'Diaye, Senah Mango et Pape M'Bow ne présentent aucune garantie et ne peuvent rien espérer de mieux que des miettes en coupe, bien que le second cité reste un bel espoir du club et une solution relativement fiable en cas de besoin. Jérémy Morel et Lucas Mendes se disputeront le poste d'arrière-gauche, Baptiste Aloé, 18 ans, qui évolue en CFA2, constituant un dernier recours en cas de besoin. Au milieu, l'OM est plutôt bien fourni. Charles Kaboré et Benoît Cheyrou ont effectué un très bon début de saison. Joey Barton apporte de la concurrence dans un secteur qui en manquait. Rafidine Abdullah s'annonce comme le 4ème choix dans ce secteur, mais, à 18 ans, il semble parti pour être l'un des jeunes formés au club ayant le plus de temps de jeu. Les réservistes Larry Azouni, Kévin Osei et Momar Bangoura seront des recours en cas d'hécatombe. L'animation du jeu devrait revenir, comme la saison dernière, à Morgan Amalfitano à droite, André Ayew à gauche et Mathieu Valbuena dans l'axe, qui semble prendre encore plus d'ampleur à ce poste. Florian Raspentino et Jordan Ayew seront les doublures. Mais ce dernier devrait aussi avoir un rôle à jouer à la pointe de l'attaque, où Loïc Rémy et André-Pierre Gignac seront en concurrence. Najib Ammari, 20 ans, qui présente un profil proche de celui d'Amalfitano, passera le plus clair de son temps en réserve et sera l'ultime recours au milieu, tout comme Alexander N'Doumbou. En attaque, Billel Omrani et Wesley Jobello, 19 et 18 ans, pourront espérer quelques apparitions sur le banc et un peu de temps de jeu dans les coupes. Mais cette saison, ils devront avant-tout faire leurs preuves en CFA2.

En résumé, l'OM présente un effectif assez bien fourni quantitativement, mais avec seulement 18 joueurs confirmés, ainsi qu'une grosse dizaine de jeunes formés au club, qui évolueront en réserve mais qui seront prêts à jouer à tout moment en cas de blessures. Nous ne nous en plaindrons pas. Ne vaut-il mieux pas donner leur chance à de jeunes joueurs formés localement, plutôt qu'aller chercher des cadres de Ligue 1 sur le déclin et qui coûteront beaucoup plus cher en salaire, pour un apport douteux, comme ce fut le cas de Djimi Traoré ou Cyril Rool ? Reste que si l'OM présente un noyau de titulaires tout-à-fait convenable, il faudra prier pour que l'effectif soit épargné par les pépins physiques. Pour changer.


Réagir sur Facebook