OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Nancy 0-1 OM
L'OM reçu 5 sur 5 !

Le Lundi 17 Septembre 2012 par

Olympique de Marseille
Le football est ainsi fait. Une équipe totalement à la dérive au printemps, enchaînant 12 matchs sans victoire, peut se retrouver en tête du championnat avec cinq succès en autant de rencontres à l'automne suivant, avec aucune recrue dans le onze de départ. A quoi tient le football ? Prenez un nouvel entraîneur, distillant un discours simple, prônant un jeu ne l'étant pas moins, basé sur le plaisir, le sens du sacrifice, du mouvement et du jeu au sol. Ajoutez-y un système ultra simple, un 4-5-1 composé de joueurs revanchards et evoluant à leur poste de prédilection. Un Mathieu Valbuena enfin installé dans l'axe et prenant une nouvelle dimension. Un Kaboré qui revit, enfin associé à un vrai relayeur et non pas seul devant la défense ou dans un rôle de milieu créateur qui n'est pas le sien. Un André-Pierre Gignac, enfin débarassé des pépins physiques l'ayant trop longtemps empêché de faire preuve de tout son talent. En somme, une équipe placée dans les meilleures conditions, et evoluant dans le contexte idéal d'une formation dont on attendait plus rien. Vous obtenez un OM sans pression, qui distance ses rivaux un peu plus chaque semaine, après avoir sans-doute livré, hier soir, sa première mi-temps la plus aboutie depuis près de trois ans.

Le match :


Les joueurs d'Elie Baup sont largement favoris de cette rencontre. Ils ne tardent pas à honorer ce statut, avec plusieurs infiltrations dans les 30 mètres lorrains.

10' : Première grosse occasion pour les phocéens. Sur une énorme erreur défensive, Jordan Ayew centre en retrait pour Gignac. Le ballon arrive sur André Ayew, seul au second poteau, qui place une frappe au ras du poteau, mais Muratori sauve miraculeusement son équipe.

13' : André-Pierre Gignac, d'une frappe enroulée du pied droit, oblige le gardien lorrain à se détendre.

20' : Gignac élimine Puygrenier d'un superbe contrôle orienté dans la surface, mais bute une nouvelle fois sur Ndy Assembé.

23' : Gignac, encore lui, loupe l'inmanquable : seul aux six mètres après un magnifique centre de Jordan Ayew, il frappe au-dessus.

C'est ensuite au tour de Jordan Ayew, par deux fois, d'inquiéter la défense de Nancy, en deux minutes, d'abord sur un tir du gauche contré à l'entrée de la surface, ensuite après une belle remise de Gignac de la tête. Mais un contrôle manqué empêche le cadet des frères Ayew d'aller au duel avec le gardien.

32' : André-Pierre Gignac, légèrement décalè sur le côté droit, écrase sa reprise de volée, après un très bon centre d'André Ayew.

37' : Insaisissable, Gignac, bien servi par Morel, effectue au même endroit une nouvelle reprise, d'une puissance terrifiante. Mais le ballon frôle le poteau gauche du but nancéien.

Les marseillais rejoignent leur vestiaire sans être parvenus à concrétiser leur immense domination. Tout reste à faire. Les joueurs de Nancy, totalement étouffés mais pas encore sanctionnés au score, reviennent sur la pelouse avec de meilleures intentions. L'OM se montre moins dominateur en seconde période. C'est pourtant dans cette dernière que la différence sera faite.

53' : L'OM continue d'utiliser les ailes. Et ça finit par payer : sur un centre parfait de son frère André, Jordan Ayew trompe le gardien nancéien d'une tête imparable. L'OM ouvre enfin le score. Logiquement.

Après l'ouverure du score, les olympiens reculent dangereusement, Nancy s'enhardit et tente le tout pour le tout afin de revenir au score.

56 ' : Nkoulou dévie de la tête une frappe dangereuse de Karaboué.

61' : Coup-franc parfaitement tiré par Mollo. Mandanda sauve les siens in-extremis, mais un hors-jeu de Puygrenier est de toute façon signalé.

68' : Sur un contre éclair, Valbuena sert idéalement André-Pierre Gignac. Seul aux 20 mètres, ce dernier manque malheureusement son contrôle et permet le retour de la défense adverse.

77' : Frappe du gauche de Jeff Louis. Mandanda bloque le ballon sans trembler.

Dans le dernier quart d'heure, Nancy pouse mais sans se montrer extrêmement dangereux. Les olympiens, après 30 minutes de souffrance, parviennent à remettre le pied sur le ballon. Une dernière frappe contrée de Gignac, au bout du temps aditionnel, vient conclure la soirée.

L'arbitre siffle la fin de la rencontre. L'OM s'offre une cinquième victoire en autant de matchs et reprend seul la tête du championnat !


Au final, il y a eu du très bon et du moins bon dans cette rencontre. La première mi-temps des phocéens est l'énorme point positif de la soirée. Aucune équipe, en déplacement, n'avait dominé à ce point son adversaire depuis le début de la saison en Ligue 1. Mais dominer ne garantit pas le succès, et les joueurs d'Elie Baup devront se montrer plus efficaces à l'avenir, afin de ne pas se mettre en danger comme lors de la seconde période, car toutes les équipes de L1 ne seront pas aussi inoffensives que l'AS Nancy Lorraine. L'OM n'en finit donc plus de gagner. Il faut désormais prier pour que les joueurs continuent d'aborder chaque match avec la même simplicité et la même humilité de ceux que l'on attend pas. Car il n'y a rien de plus dangereux pour cette équipe que le jour où les joueurs prendront conscience qu'ils peuvent viser haut.

Voir aussi :

La fiche du match
Les notes d'OM-Passion


Réagir sur Facebook

La rencontre
Nancy - Marseille
Championnat - Journée 5
Dim 16/09 à 21H00/2012
Feuille de match - Historique