OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - AEL Limassol
Trois points sinon rien !

Le Jeudi 04 Octobre 2012 par

Olympique de Marseille
L'OM va donc disputer ce jeudi son second match du groupe C de l'Europa League, face aux Chypriotes de Limassol. Quatre jours après la claque subie à Valenciennes, dans quel état d'esprit sera la formation olympienne ? Question d'autant plus importante que le onze de départ d'Elie Baup devrait nous réserver pas mal de surprises, l'entraîneur phocéen entendant faire tourner son effectif à trois jours de recevoir le PSG en championnat. Mais commençons donc par le commencement, comme dirait l'autre...

Tout d'abord, quid de Limassol ? Fondé le 4 octobre 1930, l'AEL fêtera ses 82 ans au stade Vélodrome. Six titres de champion, dont le dernier en 2012, six coupes nationales et trois supercoupes de Chypre constituent le palmarès de ce modeste club qui a disputé sa première joute européenne en 1968. Notons qu'il est considéré, à l'instar de l'APOEL Nicosie, comme un club phare de Chypre, quand bien même il soit à des années-lumière de son concurrent qui totalise 21 titres de champion et 19 coupes nationales (pour ne citer que ça).

Limassol est en Europa League cette saison après avoir disputé trois tours préliminaires de la Ligue des Champions : si l'entame n'a pas vraiment posé de problème face aux Irlandais de Linfield, battus 3-0 sur l'ensemble des deux matchs, le club chypriote peut s'enorgueillir d'avoir éliminé le Partizan Belgrade en gagnant tant à l'aller qu'au retour (1-0 et 0-1) ! Mais les Belges d'Anderlecht ont mis fin à cette belle aventure en s'imposant 2-0 sur leurs terres alors qu'ils avaient été battus à Chypre 2-1.

Une réputation de club accrocheur et pas facile à manier que les Allemands du Borussia Mönchengladbach ont constaté à leurs dépens lors de la première journée du groupe C, en ne ramenant qu'un résultat nul et vierge de Limassol (0-0). Voici donc les Olympiens prévenus : quand bien même l'AEL fasse très clairement figure de "petit poucet" dans ce groupe, il n'est pas question pour le club chypriote de disputer cette compétition en victime expiatoire. Un paramètre bien évidemment pris en compte et très au sérieux par Elie Baup : "Limassol est une équipe très athlétique et avec des joueurs très engagés dans le jeu vers l'avant avec un attaquant comme Vouho. Il est très mobile et derrière lui, il y a un joueur, Rui Miguel, qui est un bon passeur. Ils sont bons sur les coups de pied arrêtés" a ainsi expliqué l'entraîneur phocéen, avant d'ajouter au sujet de son effectif : "Le calendrier nous a placé ce match entre VA et le PSG, il faut faire avec et mettre une équipe compétitive. Je vais faire tourner, c'est sûr. Ça peut être la première titularisation de Mendes et la deuxième de Joey Barton qui peut disputer 90 minutes. Je suis persuadé que les joueurs alignés voudront montrer leurs qualités et prouver qu'ils peuvent jouer plus souvent."

De son côté, l'entraîneur de Limassol devra se passer des services de Charalampos Christodoulou, c'est-à-dire... lui-même ! Suspendu pour deux rencontres, il assistera en effet aux débats depuis les tribunes. Une situation qu'il commente avec un certain fatalisme : "Evidemment, ce n'est pas le meilleur scénario mais si l'on travaille bien et que tout le monde suit son rôle, j'espère que l'on pourra ramener quelque chose de Marseille" a-t-il ainsi expliqué en conférence de presse. Pour le reste, il comptera sur son effectif au complet avec entre autre un gardien qui excelle (ou a une baraka invraisemblable au choix) dans l'exercice des pénalties : aucun encaissé sur les huit dernières tentatives adverses. Mieux encore, il en a carrément arrêté six ! Même Oscar Wendt du Borussia Mönchengladbach a vu son tir repoussé par la transversale de Matias Degra à la dernière seconde il y a deux semaines...

Le portier argentin de Limassol, d'un naturel modeste, sait que son club est loin d'être favori ce soir encore : "Cette compétition est une grande expérience pour nous. Tous nos adversaires sont compliqués donc nous devons prendre les matches un par un. Le fait que l'autre rencontre (OM-Fenerbahçe, ndlr) se soit soldée par un nul signifie que nous recommençons tous de zéro donc c'est positif" a ainsi expliqué Matias Degra, avant de conclure : "Espérons que nous pourrons également ramener quelque chose de ce match !"

Face à une équipe qui n'a définitivement rien à perdre, l'OM se doit d'être maître sur sa pelouse et offrir aux supporters présents une victoire nette et sans appel... le spectacle en plus si possible.

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - AEL Limassol
Europa League - 2
Jeu 04/10 à 21H05/2012
Feuille de match - Phase de groupes