OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-2 Paris
Au coeur des supporters !

Le Dimanche 14 Octobre 2012 par

Olympique de Marseille
C'est la trêve internationale, qu'est-ce qu'on s'emmerde ! Et vu ce que l'EDF nous a proposé l'autre soir, c'est pas près de s'arranger ! Alors à OMP, on s'est dit qu'il était temps de se remettre les fumis en place...
Pour vous désennuyer, voici donc le journal de bord de votre servante, façon TNT : en immersion !

Certains week-ends commencent tôt, très tôt, et démarrent fort, très fort.
Il n'est pas encore sept heures ce samedi matin quand, après avoir passé presque dix heures sur la route, débarquent les fradés du ch'Nord. Votre servante, qui n'a pas dormi deux heures, propose naturellement le traditionnel café-croissants. Cousine Soso accepte, les autres voient le truc un peu différemment :
Fumiman : - "J'ai une gueule à boire des croissants ?!"
Gainz : - "Vous préférez pas un whisky d'abord ?"
Le ton est donné.

Il faut dire que le Classico qui se profile à 36 heures a une saveur particulière : ils ne seront pas nombreux, les Parisiens qui feront le déplacement, et le dispositif policier annoncé, sans doute un poil disproportionné. Mais enfin, ils seront là pour la première fois depuis 2009. C'est un événement en soi, et se préparer à les accueillir fait logiquement partie du jeu.
Puis cette année, ça promet d'être un gros match : c'est l'actuel leader du championnat, que nul n'attendait à ce niveau il n'y a pas si longtemps, qui reçoit son dauphin fort vexé de sa propre place.
Enfin, côté supporters, les South Winners fêtent leur quart de siècle. la Révo, quant à elle, s'apprête à craquer son fumi de premier anniversaire.

En Provence, il fait chaud. Et quand il fait chaud, ben faut s'hydrater, c'est bien connu ! C'est donc l'heure de l'apéro sur le port de Cassis ; on se retrouve à dix dans le studio, on papote, on discute, on commence gentiment à faire monter la sauce. Le Colombien se remet de ses 1800 kilomètres en 24 heures. L'humeur est festive et décontractée. Napo Junior, deux ans et demi, entonne les hymnes du virage sud. On improvise un tendu d'écharpes. Sur la terrasse, s'illuminent quelques fumis.

Olympique de Marseille

Olympique de Marseille

A cette saison, le soir tombe vite. C'est soirée paëlla de l'autre côté de la ville. Après la traversée de Marseille, l'ambiance monte encore d'un cran.

Olympique de Marseille

Flex prend un peu d'avance en prévision d'une courte nuit. Gainz et Pantoufle l'imitent. Moi aussi, du coup. Le problème, c'est que quand je dors, tu peux faire péter des bombes agricoles autour de moi, je ne moufte pas. Privée de paëlla, ce sera ma punition. Quelques tags au marqueur sur les guibolles aussi, mais vous ne verrez pas les tofs, y a des choses qui doivent rester entre nous !
Du côté du virage nord aussi, les collègues ont pris un peu d'avance :

Dirtysseb :"Alors, ça a commencé samedi soir pour ma part, à rejoindre Nico au local des Yankees (sans Fazou qui n'était pas là pour nous engueuler,bizarre...), afin d'aider les jeunes a préparer le tifo. Michel Tonini en mode "et bois en un aaaaaaaaarh", donc fin de soirée vers 01H00 du mat' un tantinet empégué, soirée calmos avec le Président qui était défracté du dos (léplutoujeunelenico!)"


Dimanche. C'est le grand jour ! La nuit a été courte mais l'excitation gagne le petit groupe et quelques litres de café serré maintiennent les yeux ouverts et les esprits alertes. Billets en poche, il est temps de rejoindre le boulevard Michelet. S'agit d'abord de prendre des forces : le réconfort avant l'effort.

Olympique de Marseille

Les courageux sont déjà au bâchage. Les autres se retrouvent à la cantine : CU'84, SW'87, Yankees, MTP... y a même quelques Ganay. Ils sont venus, ils sont tous là. Des collègues le l'AEK ont fait le déplacement, les supps de l'Om de New-York ont expédié une délégation, un peu plus tard dans la soirée, je croiserai même un fada venu de Bulgarie en auto-stop. C'est la grande fraternisation des Phocéens ! Des groupes se forment et se déforment, les tournées circulent d'une tablée à l'autre, ceux qui ne se connaissaient pas encore font connaissance, on lance des chants et des chambrages : faire monter la mayo avant de plonger dans le grand bain...

Dirtysseb
: "Le jour J, ça chantait dans la ville, il y avait des maillots de l'OM partout (sauf sur le dos des habitants de Marseille en fait), ça sentait l'engouement populaire a plein pif. A 15H30, les Présidents sont entrés au bâchage, pour ma part, je suis allé taper l'apérobédo d'avant-match avec nos amis du virage sud".

Olympique de Marseille

Olympique de Marseille

Un dernier verre pour la route, il est temps d'y aller. A présent, c'est dans la mythique enceinte que ça se passe. Et là, c'est lo oaï !
A Marseille, on sait recevoir, c'est pas les parisiens qui diront le contraire ! Tandis que sur la pelouse, les 22 mecs en short justifient leur salaire, les tribunes s'enflamment : voir ici

Dirtysseb : "Sur le terrain, on a vu un match entre onze guerriers et un seul joueur... hystérie collective sur le premier but, je me suis même pris à ce moment là à rêver d'un score comme celui de l'an passé, mais c'était sans compter sur leur seul joueur, un mec qu'on a vu que deux fois dans le match... mais à qui il n'en fallait pas plus".




Olympique de Marseille

Olympique de Marseille


Dirtysseb : "Dans les virages, en tout cas, on n'a rien lâché (Joyeux anniversaire aux Winners, au passage. Vu d'en face c'était beau !). En fin de match, on a retrouvé ceux de l'apéro pour finir la soirée... et on a bien dormi, même si il manquait une victoire largement prenable, car en face, à part Ibra, ils avaient degun..."

Il est 23 heures. les équipes se séparent sur le score de 2-2. Frustrant ? Pas si l'on part du principe qu'il s'agissait du premier véritable test de la saison pour les deux clubs. Comme le souligne Benoît Cheyrou : "Ils étaient venus nous Zlataniser, c'est nous qui les avons Andrépierrisés" : l'OM conserve la tête du Championnat.
Ça mérite bien un post-apéro. On se retrouve avec la Révo'.
La Révo', c'est la réunion de supporters issus de tous les groupes des deux virages, qui entendent conserver leur libre-arbitre par rapport aux déclarations parfois contradictoires de leurs dirigeants. La Révo', c'est juste des gens qui sont là pour encourager les joueurs qui portent les couleurs de l'OM et faire la fête ensemble. La Révo', c'est l'esprit de l'OM, c'est l'esprit de cet énorme week-end.

Olympique de Marseille

Vous pouvez aussi retrouver l'album-photos sur la page Facebook d'OMP

avec l'aimable participation de Dirtysseb l'Insolent

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Paris
Championnat - Journée 8
Dim 07/10 à 21H00/2012
Feuille de match - Historique