OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 2-2 Nice
Incroyable. Rageant. Incompréhensible.

Le Dimanche 11 Novembre 2012 par

Olympique de Marseille
"Ne juge pas les gens par les erreurs qu'ils ont commises, mais par ce qu'ils ont appris de celles-ci" ; "L'erreur est humaine, persévérer dans l'erreur est diabolique". Le 2ème proverbe est latin. Le 1er est d'origine inconnue, certainement pas marseillaise en tous cas. Les Olympiens ont fait un copié collé du match de jeudi en Ligue Europa, de belles fulgurances gâchées par d'incroyables relâchements, impardonnables à ce niveau-là.

Baup choisit de laisser sur le banc Diawara, Mendes et Rémy. Il aligne Mandanda, Abdallah, Fanni, Nkoulou, Morel, Kaboré, Cheyrou, Amalfitano, Valbuena, A. Ayew et J. Ayew. De son côté Claude Puel tiitularise Ospina, Genevois, Civelli, Gomis, Kolodziejczak, Digard, Abriel, Eysseric, Pied, Bauthéac et Cvitanitch.

Les Marseillais démarrent le match pied au plancher. Jordan Ayew sonne la charge au bout de 5 minutes, avant d'être relayé par Valbuena et Amalfitano qui combinent bien. L'ex-Lorientais centre pour Cheyrou qui ne cadre pas sa tête. Bis repetita quelques minutes plus tard : Cheyrou manque à nouveau sa tête dans la surface suite à un centre de Morel. Jordan Ayew, très en jambe dans ce début de match, était à nouveau à l'origine de l'action.

Le plus jeune des frères Ayew confirme son bon début de match. Au quart d'heure de jeu il se débarrasse de deux Niçois, dont l'ex-Olympien Civelli, avant de frapper. Ospina repousse sur... Valbuena. On croit à l'ouverture du score de "P'tit Vélo" mais le gardien niçois sauve à nouveau les siens en détournant le ballon en corner !

Peu avant la demi-heure de jeu, l'OM se procure sa meilleure occasion. Amalfitano, lui aussi très en jambes, est fauché par Gomis dans la surface. L'arbitre siffle logiquement le penalty qui s'imposait, mais Valbuena échoue une nouvelle fois sur Ospina. Le Colombien tient tête à l'OM à lui tout seul cet après-midi !
Valbuena ne se décourage et, dans la foulée, il sert idéalement Amalfitano. Le tir lobé du Lorientais ne trompe pas la vigilance d'un Ospina impérial. Impérial peut-être, très agaçant c'est une certitude... Les Olympiens font parfois preuve de maladresse, il faut bien le reconnaître. Témoin cette tête complètement ratée d'André Ayew, idéalement servi dans la surface de réparation par Amalfitano.

Mais le Ghanéen n'est pas du genre à baisser les bras ni à se résigner. C'est lui qui délivre le Vélodrome et ouvre le score à la 40ème minute de jeu ! Sa tête est parfaite et trompe un Ospina enfin impuissant. A noter que sur le centre de Valbuena, l'aîné des frères Ayew était en légère position de hors jeu. 1-0 pour l'OM !

Juste avant la mi-temps, les Niçois se créent, enfin, une première occasion : le coup franc d'Eysseric est puissant et précis, il prend la direction du petit filet. Mais Mandanda s'interpose brillamment.

C'est la pause au Vélodrome ! Auteurs d'une belle première période, les Phocéens mènent logiquement au score. Si le jeu est plaisant, l'efficacité et la précision ne sont pas toujours au rendez-vous. Les occasions nettes gâchées ont été beaucoup trop nombreuses. Il faudra faire le break rapidement pour éviter une cruelle déconvenue.

Les Niçois attaquent très fort au retour des vestiaires. Civelli, dominateur dans le domaine aérien comme souvent, place une tête puissante suite à un corner. Cvitanitch reprend dans la foulée et croit égaliser... mais André Ayew sauve sur sa ligne. L'OM doit une fière chandelle à son Ghanéen aujourd'hui ! Les Niçois sont furieux et considèrent que le ballon a franchi la ligne. Monsieur Ennjimi n'est pas du même avis.

Mais les hommes de Puel se consolent rapidement en égalisant à la 50ème. La défense marseillaise regarde le ballon passer sur un coup d'Eysseric. Cvitanitch profite de l'aubaine et fusille Mandanda de la tête. 1-1 ! Les hommes de Baup ne se sont sans doute pas rendus compte que la pause était terminée. Encore un relâchement coupable. Ça commence à faire beaucoup cette semaine...

Les Marseillais continuent à être ballotés : Eysseric marque sur coup franc mais son but est logiquement refusé. Civelli, hors-jeu, gênait considérablement Steve Mandanda. Dans la foulée, Fanni sauve en catastrophe devant Cvitanitch, bien servi par Bauthéac. Il faut se reprendre !

Et quoi de mieux pour se reprendre que d'inscrire un 2ème but ? Morel déboule côté gauche et sert Rémy (tout juste entré à la place d'Amalfitano) qui remise sur André Ayew. Ce dernier est proche du doublé mais Ospina dévie le ballon sur sa barre. Valbuena a bien suivi et redonne l'avantage à l'OM qui mène 2-1.

Une très mauvaise nouvelle survient à la 80ème : Rémy, touché, doit céder sa place malgré sa volonté de rester sur le terrain. Raspentino (si si la recrue venue de Nantes rappelez vous...) lui succède.

L'OM est crucifié à la 88ème minute de jeu. Comme un (très très très) mauvais remake du match de Jeudi en Coupe d'Europe. Bossetti (hors jeu ?) part côté gauche dans le dos de la défense olympienne et centre. Meriem manque sa reprise et épargne son ex-club. Abriel n'a pas autant de scrupule et égalise. 2-2 ! Incroyable. Rageant. Incompréhensible. Les joueurs n'ont donc pas retenu la leçon ?!!!

Les derniers mouvements de part et d'autre ne changent rien à l'issue du match. Comme jeudi, l'OM a dominé son sujet et produit du jeu. Comme jeudi, l'OM a marqué 2 fois. Mais comme jeudi, l'OM a manqué d'agressivité, de concentration, de vigilance et d'intelligence. La fébrilité défensive de cet OM devient préoccupante. Exaspérante aussi. Le staff aura une semaine pour corriger le tir avant un déplacement à Bordeaux, terre maudite entre toutes...

  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Nice
Championnat - Journée 12
Dim 11/11 à 14H00/2012
Feuille de match - Historique