OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 0-1 Fenerbahçe
Si près du but...

Le Vendredi 23 Novembre 2012 par

Olympique de Marseille
Nonobstant les calculs d'apothicaire de ceux qui voudraient bien encore y croire, voici donc l'OM d'ores-et-déjà éliminé de la course à la qualif' en Europa League.
Le goal average particulier, nani-nanère... je vous la fais courte, pour ceux qui n'auraient pas compris : quel que soit le résultat de la dernière journée, M'Gladbach conserve la deuxième place devant nous, vu qu'on n'a pas été fichus de les battre quand on en a eu l'occasion...

De toutes façons, cette soirée sentait la loose : un stade à moitié vide, des centaines de supporters turcs disposant de places achetées au noir hors du parcage visiteurs, et donc, hors de tout contrôle... ce qui devait arriver arriva et une heure avant le coup d'envoi, c'était un tel merdier que l'arbitre de la rencontre s'est senti obligé de sommer la sécu du club et les forces de l'ordre d'intervenir, sous peine d'annuler purement et simplement la rencontre.

Ce sera le bordel pendant toute la durée du match : sur le moment, voir des fumis en Jean Bouin, ça paraissait presque drôle, mais voilà : de provocations en bagarres, dès que ça se calmait d'un côté, ça pétait de l'autre et à l'heure où je vous parle, les CRS peinent encore à canaliser les "indés" : on craint désormais des débordements dans le centre-ville de Marseille. Le résultat, honteux, pitoyable, lamentable, le voilà :

Olympique de Marseille

Du coup, le match lui-même paraît presque anecdotique en comparaison. D'abord, on assiste à une première mi-temps ennuyeuse : des débats équilibrés, mais peu d'occasions de part et d'autre, pour ne pas dire aucune.

D'une certaine façon, même le but-casquette d'Irtegün à la 40ème ne change pas fondamentalement la donne : tant que le score reste nul et vierge en Rhénanie, ce n'est pas ce pauvre point d'écart qui changera quoi que ce soit : à la mi-temps, l'OM est encore en mesure d'espérer, à condition que Fener' joue le jeu pour la dernière journée. D'autant qu'en dépit d'une ligne d'attaque amputée de son meilleur et d'une ligne de défense pas super rassurante, les Phocéens laissent à croire qu'ils en ont.

D'ailleurs, dès l'entame de la seconde période, l'OM montre un visage sympathique : un jeu tourné vers l'avant, un pressing haut, qui menace le Fener' d'implosion.
Oui mais voilà, pour ça, faut que ça rentre, et quand ça veut pas...
Inutile de revenir sur le détail des ratés, ceux qui tiennent absolument à se faire du mal peuvent aller jeter un coup d'oeil ici

Et quand, en plus, M'Gladbach assure sa propre qualif' sans faire dans la dentelle (2-0 face à Limassol, doublé de De Camargo), ben voilà, c'est mort, quoi...

Les plus optimistes diront que c'est un mal pour un bien, un calendrier épuré d'un trop-plein de dates, toussa.
Pas moi. Moi, je ne peux me satisfaire de perdre cinq place à l'indice UEFA et quelques dizaines de millions d'euros de droits télé. Surtout alors qu'il y avait largement la place : on n'a peut-être pas un banc super fourni, mais on n'est pas totalement démunis non plus...

Tout ça pour ça, j'ai envie d'dire !

  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Fenerbahçe
Europa League - 5
Jeu 22/11 à 21H05/2012
Feuille de match - Phase de groupes