OhaiMe-Passion » Actualité » Bastia - OM : 12/12/12 : le début de la fin ?

Actualité

Bastia - OM : 12/12/12 : le début de la fin ?

Le Mercredi 12 Décembre 2012 par

Bastia - OM : 12/12/12 : le début de la fin ? Un seul mot d'ordre face aux Bastiais : on vient, on gagne et on s'en va !

De toutes façons, y a-t-il le choix ?

Certes, grâce à sa bonne série du début de saison - qui s'explique d'ailleurs par son entrée précoce en tours préliminaires d'EL : au début de la saion, l'OM était tout simlement mieux rôdé que ses adversaires - l'OM pointe (encore) à la troisième place du Championnat. Un classement inespéré derrière lequel se planquent tous ceux qui refusent de se remettre en question. Un classement qui cache cependant une réalité beaucoup plus inquiétante : 7 matches sans victoire sur les 9 dernières journées de championnat, (2 nuls et 5 défaites), sans compter les piteuses éliminations dès le premier tour de Coupe de la Ligue et en Europa League.

Donc, "pour l'instant", cette troisième place en trompe l'oeil permet à tout le monde de nous expliquer que non, l'OM n'est pas en crise, et que tout va bien dans le meilleur des mondes.

Oui mais voilà, les supporters, eux, le sentaient venir, ce "coup de moins bien" : quand, sous prétexte d'économies dont, à un moment, on est en droit de se demander si le budget du club les justifie réellement, on brade les tôliers pour ne même pas les remplacer numériquement, et encore moins qualitativement, faut pas s'étonner que ça coince.
Quand on affiche des ambitions de milieu de tableau, faut pas s'étonner que les gonzes renoncent à se comporter en guerriers sur le terrain : la carotte, en général, ça fonctionne mieux que le bâton.

Pour l'instant, tout va bien, donc. Sauf qu'à Furiani, on nous attend de pied ferme, en témoigne l'"élégante" affiche très très humoristique pondue par les "officiels" corses.

Olympique de Marseille


On n'épiloguera pas sur cette affaire de huis-clos qui tombe mal. La bonne nouvelle du jour, c'est que Gignac est de retour dans le groupe. La mauvaise, c'est qu'il s'agirait pas qu'il soit nécessaire de le faire entrer sur le terrain : un coup à ce que l'unique véritable numéro 9 de l'OM retourne à l'infirmerie pour 12 semaines, au bas mot.

Ouais, j'suis pessimiste, et alors ? Ils l'ont dit à Bugarach, la fin du monde est pour dans pas longtemps...

Réagissez

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour laisser un commentaire.

Nom d'utilisateur :   Mot de passe :   Se souvenir de moi ?  
el diablo el diablo
15 Décembre 2012 à 22H39

Que ce club retourne en L2, sa vraie place et encore ...
Xeryus Xeryus
15 Décembre 2012 à 09H54

oh ba oui c'est vrai sa la ligue s'acharne contre Bastia, leurs supporter ont juste foutu un bordel monstre et ont juste etais super viloent je vois pas pourquoi la mechante ligue puni ce pauvre petit club innocent
Bab Joo Bab Joo
14 Décembre 2012 à 23H26

ben voyons...

Ceci-dit, c'est vrai que se faire suspendre alors qu'ils étaient à huis-clos, ils ont fait fort, les Corses :mrflex:
forzaOMdu34 forzaOMdu34
14 Décembre 2012 à 23H05

@el diablo
:lol:

Heureux de te retrouver parmi nous Panaché ! :D

Sinon :

Incidents Bastia-OM : Jo Bonavita, dirigeant du Sporting, entame une grève de la faim

Jo Bonavita, coordinateur sportif et responsable logistique du SC Bastia, âgé de 73 ans, a décidé ce matin d'entamer une grève de la faim pour protester contre la sanction de la commission de discipline de la LFP qui a suspendu hier le stade Armand-Cesari à titre conservatoire après une multiplication d'incidents, dont ceux survenus mercredi soir au moment de l'arrivée et au départ du bus de l'OM à Furiani.

Durant le match - à huis-clos -, les supporters corses qui suivaient la rencontre sur un écran géant installé derrière la tribune Sud, ont également fait usage d'un "arsenal impressionnant d'engins pyrotechniques instaurant manifestement un climat d'insécurité autour du stade".

Pour rappel, les Olympiens ont été visés par des bombes agricoles et des pétards à leur descente du car, Vincent Labrune et Guy Cazadamont ayant même échappé au pire puisque l'un de ces puissant projectiles a explosé juste à côté d'eux. Un délégué a également été touché à la jambe alors que des cris de singe ont aussi été entendus à ce moment-là.

Il a fallu que Vanina Guidicelli, veuve de l'une des 18 victimes de Furiani, vienne se mettre au milieu, sidérée, pour calmer cette frange d'irresponsables. La courageuse femme était simplement là pour le recueillement prévu autour de la stèle érigée en hommage aux victimes de la catastrophe... Le dépôt d'une gerbe par les dirigeants de l'OM avait même dû être repoussé d'une demi-heure, le temps que ces excités se dirigent de l'autre côté du stade.

Mais, pour Jo Bonavita, le Sporting est victime d'un acharnement des instances fédérales. "Ils attendent le moindre écart de notre club ou de nos supporters pour nous sanctionner... Et puis, pourquoi mettre le match contre Marseille à huis-clos ?, s'interroge-t-il sur le site officiel du SC Bastia. Je crois que personne ne s'est posé la question. C'est simplement parce qu'il y aurait eu 16000 spectateurs, qui ont payé, ça c'est important, peut-être que nos 10500 abonnés peuvent porter plainte contre la Ligue pour suppression de spectacle... Il y aurait eu aussi 500 supporters marseillais qui allaient venir, cela aurait peut-être engendré du désordre en ville et autour du stade. C'est pour ça qu'ils ont mis ce huis-clos, si au lieu de l'OM, c'était Nancy, le match aurait eu lieu normalement." 7

LaProvence.fr
Bab Joo Bab Joo
14 Décembre 2012 à 22H53

mais allez vous faire mettre ! :fuck:
el diablo el diablo
14 Décembre 2012 à 22H45

C'est pour ça qu'une femme qui a de l'esprit c'est louche :mrgreen:
OMPanache OMPanache
14 Décembre 2012 à 21H47

Grand esprit, grande **** !
On connait tous le dicton ! :mrgreen:
el diablo el diablo
14 Décembre 2012 à 21H41

La marque des grands :sm6:
Du moins par l'esprit :mrgreen:
OMPanache OMPanache
14 Décembre 2012 à 21H21

Il est bien ce prénom hein el diablo ? :hehe:
el diablo el diablo
14 Décembre 2012 à 20H57

On m'a appelé ? 8-)
Voir plus de commentairesVoir tous les commentaires