OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Tribune Libre : Mercato, place à quelle chèvre ?

Le Mercredi 16 Janvier 2013 par

Olympique de Marseille
Supporter passionné et sans concession, le Corbeau Phocéen décrypte l'actualité de l'OM avec sa plume trempée dans le vitriol.

Bon finalement, ce qui devait arriver arriva. A force de cracher à la gueule de Rémy et à force d'acharnement, le staff aura finalement obtenu ce qu'il voulait : un joueur qui claquait but sur but l'an dernier qui se barre en courant vu le soutien dont il beneficie depuis des mois, mais également quelques millions dans la musette histoire de remplir les popoches à Marguerite qui, non contente de ne pas mettre un sou dans le club, demande désormais qu'on vende nos bijoux de famille à chaque mercato. Ca va devenir une coutume récurrente et à ce rythme, si ça continue, on va finir avec 11 Morel. Que dis-je, 5 Morel, 5 Kaboré et 1 Samba. Si on fait pas peur au QSG et aux Catalans sur le long terme c'est que j'y comprends rien au foot. Quoique avec notre stade qui résonne comme Louis II désormais, faute de mettre la pression sur l'adversaire comme à l'epoque du but de Gallas contre le grand Manchester par exemple, peut-être que l'équipe d'en face se croira à un match de charité. Passons

Kadir, Beauvue, Bakar, Samba, les noms clinquants ressurgissent inlassablement dans la presse. Quand tu vas au boulot et que tu vois ces noms dans La Provence, faut dire que t'as des etoiles dans les yeux toute la journée. Non contents de nous avoir vendu pour pas un radis successivement Ben Arfa, Niang, Heinze, Lucho, Alou Diarra, Stéphane Mbia, Azpilicueta et desormais Loïc Rémy en aussi peu de temps, soit le socle des joueurs ayant redonné au blason olympien et à sa vitrine ses couleurs d'antan, nous voici désormais reduits à compter le nombre de chèvres susceptibles de nous rejoindre

La dernière fois, j'entendais "Kadir est un grand espoir du foot algérien". 30 piges, le mec. Ca c'est de l'espoir. Y'a pas à dire, notre chauve de directeur sportif a repris du galon et ses potes agents doivent dejà compter les euros. Grâce à lui, pendant que Paris s'embourgeoise, l'OM se strasbourgeoise (de nouveau). Au fait j'avais dis à sa venue que si FLorient Raspentino reussissait à l'OM, je mettais un maillot du PSG à mon chien et je le bouffais. Heureusement pour le clébard, j'ai reussi mon pari. Pas envie de me retrouver avec la SPA sur le dos. FORZA L'OM !

retrouvez les chroniques du Corbeau Phocéen sur sa page Facebook


Réagir sur Facebook