OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 3-2 Montpellier
Happy end !

Le Dimanche 20 Janvier 2013 par

Olympique de Marseille
Ils devraient pourtant le savoir... Savoir que mener au Vélodrome n'est pas synonyme de victoire et peut se transformer en cruelle désillusion. Depuis le mythique affrontement d'Août 1998, les Montpelliérains sont méfiants au moment de se déplacer à Marseille. Mais la méfiance n'évite pas le danger... Bon on fait les malins mais à 15 minutes de la fin on ne brillait pas spécialement, dans les tribunes, devant la TV ou la radio... Baup alignait son équipe type, en laissant Diawara et Amalfitano sur le banc : Mandanda – Fanni – Nkoulou – Mendes – Morel – Barton – Cheyrou – J. Ayew – Valbuena – A. Ayew – Gignac. Montpellier se présente affaibli, avec une défaite en Coupe de la Ligue mercredi et de très nombreux absents. Girard titularise Jourdren – Congré – Yanga Mbiwa – Hilton – Bédimo – Dabo – Pitau – Camara – Cabella – Utaka – Herrera.

Le résumé :

Le début de match est surtout marqué par le vent, terrible, qui balaie le Vélodrome. On plaint les gardiens sollicités sur les ballons aériens...
Les Olympiens ont le vent de face en première période mais ça ne les empêche pas d'ouvrir le score au quart d'heure de jeu. Un joli but suite à un mouvement collectif exemplaire : après un échange avec Jordan Ayew, Valbuena centre pour l'ainé des frères Ayew, André. Ce dernier marque de la tête, sa spécialité et lance le match. Il était sans doute hors jeu... 1-0

Les hommes de Baup n'ont pas le temps de savourer car Montpellier recolle trois minutes plus tard. Utaka, très en jambe sur son côté gauche, adresse une passe parfaite pour Herrera. L'Argentin, souvent critiqué depuis son arrivée, élimine Mandanda et égalise. 1-1

Ce but donne confiance aux hommes de Girard qui s'enhardissent avec de plus en plus d'insistance dans le camp olympien. Sur un corner mal renvoyé Pitau place une grosse frappe des 25 mètres, heureusement sans dommage. Le ballon passe à quelques centimètres du but marseillais.
La réplique de l'OM ne tarde pas. André Ayew, le plus dangereux des phocéens, perce dans l'axe et frappe. Ca flirte avec le poteau...
La première période se termine avec une grosse frayeur : Nkoulou veut remiser de la tête pour Mandanda mais il est très proche de marquer contre son camp...

Monsieur Jaffredo siffle la mi-temps sur un score de parité. Score logique après 45 minutes équilibrées. Bien que très affaibli Montpellier fait jeu égal avec l'OM. Un OM où tous les joueurs ne sont pas au même niveau, ce qui est problématique pour créer du jeu, avoir de la maitrise et un semblant d'équilibre. Il faudra pourtant en avoir pour faire la différence après le repos.

Montpellier domine nettement le début de 2ème mi-temps. Cabella, l'homme en forme côté visiteurs cette saison, déboule côté gauche et centre instantanément. Mandanda repousse sur... Camara. Ce dernier à la bonne idée de manquer sa reprise.

Ce n'est que partie remise et la sanction tombe à la 56ème minute de jeu : c'est encore Cabella qui est à l'origine de l'action. Il transperce une défense olympienne dépassée et sert Utaka. Le Nigérian a tout le temps d'ajuster un Mandanda impuissant et pas aidé par l'apathie de ses coéquipiers. 1-2

Cabella est déchainé et oblige Mandanda à s'employer cinq minutes plus tard. Le KO n'était pas loin... L'OM doit se reprendre, et très vite !
Baup sort Cheyrou, encore une fois décevant, et lance Amalfitano dans la bataille. Les hommes de Baup semblent impuissants et tombent sur des adversaires appliqués et concentrés, à l'image d'un Hilton impeccable. Triste constat. Sauf que c'est un OM-Montpellier au Vélodrome et qu'il se passe toujours quelque chose dans les dernières minutes.

Les Phocéens commencent par égaliser à 10 minutes de la fin : André Ayew déboule sur son côté gauche et centre pour son petit frère. Jordan Ayew, bien placé, permet aux Marseillais de revenir à 2-2


L'espoir change de camp, la fébrilité aussi. L'OM pousse et Montpellier s'inquiète. On peut rêver à un dénouement heureux. Le happy end intervient dans les arrêts de jeu. Valbuena lance un Gignac plutôt discret jusque là. L'avant centre profite du cafouillage de Congré pour battre Jourdren d'une belle frappe croisée. 3-2 pour l'OM !

Le match s'achève dans la foulée. Comme souvent cette saison l'OM n'a pas montré un visage particulièrement séduisant mais les ressources mentales de cette équipe sont immenses. Ca ne suffira pas toujours. Ou peut-être que si, puisque c'est ce qu'on répète depuis fin Septembre... L'OM revient à un point du leader Lyonnais et garde une confortable avance sur le 4ème. Prochains rendez-vous : Rouen en Coupe de France mardi puis un délicat déplacement à Rennes en championnat samedi. Après la vente de Rémy, on attend aussi du mouvement côté mercato dans le sens des arrivées...


  • Olympique de Marseille
  • Oh collègue, tu sais pas quoi te mettre cet été ?
    Bah vé un peu ces beaux tee-shirts !
    Fais-toi plaisir ! Figure de Poulpe !!
    Commande directement ici.

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Montpellier
Championnat - Journée 21
Sam 19/01 à 17H00/2013
Feuille de match - Historique