OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM 1-0 Valenciennes
Fanni ce héros !

Le Samedi 16 Février 2013 par

Olympique de Marseille
A quoi ça tient un match. A rien, trois fois rien. Quelques secondes de plus et on aurait glosé sur la crise qui secoue l'OM, les multiples erreurs de l'arbitre... mais Fanni est arrivé, tel Zorro pour donner la victoire au club phocéen. Privé de Cheyrou, Abdallah et Jordan Ayew, Baup aligne une équipe sans surprise : Mandanda – Fanni – Nkoulou – Mendes – Morel – Romao – Barton – Kadir – Valbuena – A. Ayew – Gignac. Diawara, Amalfitano et Sougou sont sur le banc.

Le résumé :

Le début de match est à l'avantage des olympiens qui occupent le camp adverse mais ne se créent pas d'occasion, considérablement gênés par des Valenciennois qui jouent très bas. La première occasion de vibrer pour le Vélodrome intervient peu avant la 20ème minute de jeu : suite à un coup franc rapidement (et intelligemment) joué par Valbuena, Gignac est lancé en profondeur. Il profite de la sortie ratée de Penneteau pour lober le gardien mais ajuste mal son ballon. Mater éloigne le danger.

La pression s'accentue sur VA à la demi-heure de jeu. C'est d'abord Valbuena qui est accroché dans la surface, sans obtenir de penalty. Et d'un ! Puis sur un corner de Valbuena, André Ayew reprend instinctivement et croit ouvrir le score mais Néry sauve sur sa ligne ! Enfin à la 33ème on assiste à une très belle action collective : Valbuena en est encore à l'origine, il accélère et se débarrasse de son vis-à-vis. Son centre trouve André Ayew qui remise astucieusement sur Gignac. Ce dernier manque complètement sa frappe en pivot...

Juste avant la mi-temps André Ayew ne cadre pas sa tête, à la réception d'un coup franc de Valbuena. VA se montre enfin dangereux, sur coup de pied arrêté. Romao commet une grosse faute, à la limite de la surface de réparation. Mais le manque de précision des nordistes ne trouble pas la tranquilité d'un Mandanda au chômage technique.

C'est la mi-temps ! L'OM a réalisé une bonne première période. Une sérénité défensive retrouvée (bien aidée par des Valenciennois très prudent et inoffensifs), de l'envie, quelques beaux mouvements... Les occasions de but n'ont malgré tout pas été très nombreuse et le réalisme pas au rendez-vous, en particulier pour Gignac. Il faudra pourtant marquer pour l'emporter !

A la 50ème minute de jeu, sur un énième corner Mendes reprend le ballon mais ne parvient pas à tromper Penneteau. Le Brésilien, ceinturé aurait dû bénéficier d'un penalty. Et de deux !!
Les premiers sifflets tombent des tribunes à l'heure de jeu. Les hommes de Baup sont moins tranchants, moins lucides aussi. On a tendance à abuser du jeu long, ce qui n'inquiète pas du tout Valenciennes. Le coach olympien remplace Kadir, auteur d'un match très moyen, et lance Amalfitano. Il reste une grosse vingtaine de minutes pour forcer la décision. Barton et... Amalfitano prennent chacun un carton jaune pour des fautes grossières.

Après un bel échange avec l'omniprésent Valbuena c'est Fanni qui sonne la révolte avec une grosse frappe à la 75ème minute. Mais la défense de Valenciennes dévie le ballon en corner. Le temps presse ! Elie Baup attend la 85ème pour procéder à un deuxième changement : Barton, lui aussi très moyen ce soir comme depuis plusieurs semaines (mois diront certains...) cède sa place à Sougou. On tente le tout pour le tout. Le Vél croit à la délivrance dans la foulée : sur un coup franc de Valbuena, Fanni surgit mais sa reprise du droit termine dans le petit filet.

La fin de match est complètement folle : à la 89ème, Morel est accroché dans la surface. Toujours pas de penalty. Et de trois !!! Monsieur l'arbitre passe à côté de son match, comme certains olympiens d'ailleurs (Morel, Romao, Barton, Kadir et Gignac ne sont pas au mieux ce soir...). Rageant ! A la 90ème Valbuena s'échappe dans la surface et centre vers André Ayew. Bong revient en catastrophe et contre le ghanéen.

C'est alors que vient la fameuse 94ème minute. On croit au nul rageant mais impossible n'est pas marseillais ! Ayew lance Morel côté gauche. L'ex Lorientais centre instantanément vers Fanni qui prend le dessus sur Danic et tacle le ballon au fond des filets. 1-0 au finish !


Fin du match. L'OM s'impose dans la douleur et à la dernière seconde. Les Phocéens ont alterné le bon (du jeu posé et construit, surtout en première mi-temps, un Valbuena très en jambes, un Fanni sauveur, une charnière centrale solide et un Ayew énergique) et le moins bon (un manque de réalisme criant, une lucidité souvent absente, un Morel à la peine, un duo Romao Barton sans influence, un Kadir moyen, un Gignac pas en réussite...) mais obtiennent l'essentiel. Cette victoire fera du bien au moral (et au classement, l'OM est 2ème en attendant le match de Lyon dimanche). Prochains rendez-vous ? Deux déplacements à Paris, dimanche 24 en championnat et 3 jours plus tard en Coupe de la ligue...















Photo l'équipe.fr



Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Valenciennes
Championnat - Journée 25
Sam 16/02 à 17H00/2013
Feuille de match - Historique