OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Paroles de supporters

Le Jeudi 28 Février 2013 par

Olympique de Marseille
Après la troisième défaite d'affilée contre le PSG, nous avons demandé aux membres qui suivent OMP sur les réseaux sociaux leur avis sur cet OM.
Beaucoup de réactions désabusées, parfois à fleur de peau, et une immense lassitude vis-à-vis des dirigeants qui (mal)mènent ce club sont les deux constantes exprimées par les supporters.


C'est la tristesse et une certaine nostalgie qui l'emportent chez Franck Pipin :
"Mon coeur saigne apres cette deuxième défaite de la semaine. Notre club coule mais beaucoup s'en branlent. Honte a certains groupes de supporters qui pensent plus à se remplir les poches qu'à notre passion ! Heureusement il en reste quelques uns.
J'ai la nostalgie des années 90 où quand ça allait mal, la Commanderie était mise à feu et à sang et où l'on mettait la pression !
Personnellement, le sang que j'ai dans les veines est marseillais,je me battrai toute ma vie pour hisser haut les couleurs de notre club !"


Loïc Farese regrette que la devise de l'OM, "Droit au but", ne soit plus qu'une coquille vide :
"J'ai pu constater à mon grand désarroi encore une fois que nous n'avons aucune profondeur dans notre jeu collectif : un Gignac qui décroche sans cesse à gauche et qui oblige Valbuena à jouer quasiment en 9, un Ayew qui lui et obligé de décrocher de son poste... du coup, on se retrouve toujours en difficultés.
A gauche, Morel prend des vagues de joueurs car Gignac ne fait pas de pressing, il faut trouver un attaquant qui joue vraiment devant !
Le passé reste au passé mais j'ai l'impression que nos dirigeants et les groupes de supporters ne veulent pas d'un futur. Et pourtant nous sommes l'OM ! Pas besoin d'argent, nous avons la renommée, la reconnaissance d'un grand club : les joueurs seront prêts à venir quand on aura compris que le problème vient de l'interne : notre football est petit, la peur de prendre des buts... mais la meilleure défense, c'est l'attaque ! Allez l'OM !"


Les supporters stéphanois aussi sont attentifs à l'OM, et Jobard Christian propose une analyse d'une effrayante lucidité :
"Cet OM fait peur : un bref sursaut d'orgueil à Paris en championnat, mais rien ou presque sur les autre rencontres. Tapis qui met les pieds dans le plat, la blonde qui le considère comme un faux-frère, Anigo qui reste contre vents et marées : à Marseille, qui dirige ?
La 3ème place au classement provisoire étouffe l'incendie qui couve, mais au premier coup de vent tout risque de s'embraser : voilà l'impression que me donne Marseille, vu de loin."


Laurent Postupak pose clairement la question de l'autorité même du club dans ses propres affaires :
"Arrêtez de taper sur Mme Louis-Dreyfus, vous vous trompez de cible ! C'est pas elle le problème, bien au contraire, elle signe des chèques à des gens qui ne savent pas les dépenser. Le Problème numéro un c'est Mr Labrune! Un mec qui n'a rien à faire à l'OM, ni dans le foot en général.
Le deuxième problème, c'est José Anigo, même si à un moment, il n'a pas si mal mené la barque que ça (ne l'oublions pas)!Mais le gros soucis, c'est qu'il est mêlé dans cette "mafia" qui entoure le Vélodrome et c'est ça qui fait du mal.
A l'époque de Tapie, lui seul décidait de tout, et c'est comme ça que ça remarchera à Marseille et pas autrement !
Cette année, s'ils finissent sur le podium ça sera un miracle, il n'y a rien dans leur jeu, et Dédé Gignac est un feu de paille. Franchement ça me gêne de le dire, mais j'ai de la peine à les voir jouer !
Et pourtant ce club, je le porte dans mon coeur, mais là, c'est trop (nul)!"


__

Laissons le mot de la fin à Romain Chenal, qui s'efforce de décortiquer les deux rencontres avant de conclure sur la qualité de l'effectif :

"Bon par ou commencer ...

Par dimanche dans un premier temps. Un match dans lequel nos soi-disant deux meilleurs joueurs, en l'occurrence Nkoulou et Mandanda, oublient de débuter le match en même temps que leurs copains avec pour le premier, des erreurs inhabituelles dues à mon sens à une trop grande confiance en lui et au fait qu'il soit pas habitué à être pressé par un mec qui court à 2000 km/h, sans oublier sa passe en retrait alors qu'il voit bien Mandanda sortir.
Deux erreurs pour Nkoulou sur ce coup : la première, c'est de ne pas protéger la sortie de son gardien (peur de Lavezzi qui l'a déjà grugé 3 fois ?) et la deuxieme, c'est de faire la passe en direction du but (première chose qu'on apprend à un défenseur débutant : pas de passe en retrait dans l'axe).
De plus le placement de Mandanda sur le premier but est incroyable, déjà qu'aux six mètres il est un peu avancé, alors pourquoi se précipiter au point de péno pour une frappe déclenchée à dix-sept mètres, ça ne laisse que huit mètres pour reagir en moins d'une seconde ! C'est encore plus près qu'un penalty, donc encore plus dur de lire la trajectoire du ballon, surtout si celle ci est contrée deux fois. Bref.

Autant, dimanche on aurait pu croire à de la malchance - mais en football, la chance n'existe pas, il faut la provoquer -. Paris, après son but rapide et un repositionnement plus haut du "bloc" de l'OM, s'est régalé a jouer en contre avec les joueurs de génie qu'ils ont (si, si, Lavezzi, Ibra, Lucas, Verrati et même Pastore quand il veut, sont des génies face à nos clowns) : des passes précises 1/2 touches maximum et une projection vers l'avant redoutable.
C'est simple, nous avons été en danger à chaque fois.
La quantité d'occasions obtenues en deuxième mi-temps était seulement l'arbre qui cachait la forêt.
Même si Sirigu (qui soit dit en passant fait un bon pied de nez à ses détracteurs de la semaine précédente) sort 5/6 frappes quand le PSG n'a eu besoin de deux tirs cadrés pour scorer deux fois.

Sur ce match, objectivement, on a eu peur du PSG ,il ne faut pas avoir peur de le dire on les a regardés jusqu'à ce qu'ils ouvrent le score. Puis on a essayé de jouer à la baballe sans aucun génie, sans folie, sans créativité.
On a vu une équipe marseillaise appliquée et c'est tout, une équipe ennuyeuse où rien ne se passe, une équipe qui ne produit pas de jeu, une équipe qui endort non pas l'adversaire mais les spectateurs et téléspectateurs.

Hier soir, la partie avait quand même débuté sur un tout autre rythme de notre part en tentant justement de faire l'inverse de ce qu'on fait habituellement.
Ca aurait pu le faire face a Troyes ou Nancy, mais même si le PSG avait aligné une équipe B, elle avait fière allure et a démontré qu'elle serait devant nous au classement .
Bref en essayant de jouer un jeu qui n'est pas le nôtre (mais qui le devrait) et en n'ayant aucune profondeur de banc (ni aucune confiance en eux) on s'est cramés tous seuls à vouloir mettre du rythme et marquer rapidement. Paris s'est régalé encore plus que dimanche. Car hier c'est vraiment les doigts dans le nez qu'ils nous ont battus, Douchez n'a quand même pas été inquiété du tout, sauf sur une frappe de Gignac.
Alors cette fois oui, il y a eu de l'agressivité, des tacles, même des échauffourées, mais quand on n'a que cela comme argument, face au PSG ça fait doucement rire la France du football.

Je suis désolé mais cette équipe n'a pas d'âme, ni d'amour propre (avait-elle les moyens physiques de se révolter ?). Elle est certes combative (pour certains) et ne lâche pas forcément chaque fois, mais qu'est ce qu'on s'ennuie a voir l'OM jouer !
Je me pose également la question de la nécessité de reconduire le même onze-type que dimanche avec des joueurs on le sait deja épuisés fin février.
Quitte à perdre, autant faire tourner, même si évidement rien n'est écrit a l'avance : mais il faut néanmoins réfléchir sur le calendrier à venir. Si Baup ne fait pas tourner en coupe de France alors que beaucoup sont usés ou d'autres incertains, quand le fera-t-il ? Contre Troyes alors qu'il y a un besoin urgent de prendre des points sous peine de voir Nice et St Etienne nous passer devant ? Certainement pas.

La promesse qu'on nous a faite en début de saison, place aux jeunes : combien en a t-on-vus ? Hormis pour le fiasco de Limassol, aucun !
Certes les lancer face au PSG n'aurait pas été leur rendre service, même si dans le passé le contraire nous a été prouvé. Mais un miracle n'arrive jamais deux fois. En tout cas, ils auraient pu grignoter du temps de jeu lors d'autres matches.
Ce n'est pas non plus contre Troyes qu'on les verra, alors que ça commence à gronder dans les gradins, et que les pauvres ne paieraient que les pots cassés par leurs aînés.

Pourtant à entendre le staff, nous avons des pépites !
Oui mais, des pepites en chocolat ou des pépitos ?
Plus sérieusement, si on ne leur donne jamais leur chance comment pourront ils prouver ? Le caractère se forge en jouant !
Par contre on s'entête a mettre un Jordan Ayew certes avec des qualités, mais qui pense plus à jouer des coudes (même si on aime bien, quand c'est Paris en face) qu'à jouer au ballon. Son carton rouge contre Evian, ses deux matches de suspension dont dimanche dernier ne lui auront donc pas servi de leçon.

Bref je suis décu et complètement meurtri par les deux non-performances face au PSG. Nous avons juste montré qu'on était une équipe qui acceptait la supériorité et la domination du PSG sans réels moyens de les inquiéter.

Et le pire c'est que les dirigeants semblent être en harmonie avec cela : l'actionnaire majoritaire, en plus de se satisfaire des résultats économiques avant le sportif, ose prétendre être un bon exemple pour les autres clubs ! Le pire est qu'elle croit sincèrement que nous avons réalisé deux bons matches...
Evidement Paris était plus fort sur le papier et sur le terrain mais cela ne semble pas les déranger, ne semble pas les meurtrir, pire on dirait qu'ils sont satisfaits de ne pas en avoir pris 4 ou 5 !

C'est scandaleux ! Nous sommes l'OM ! Nous nous devons, si ce n'est les battre, au moins ne pas accepter leur domination comme c'est le cas actuellement !
Mais il est évident qu'avec l'effectif actuel nous ne pouvons rivaliser en rien. Effectif dans lequel seul Valbuena fait office de satisfaction car tous les autres sont éteints ou à leur niveau (digne d'un milieu de tableau de L1,en harmonie avec notre dernier classement) .
On ne peut pas trop en demander à Morel (pauvret, je ne lui tape plus dessus tellement il est perdu !), Kadir, Amalfitano, Sougou (je n'ai rien contre lui mais si à 28ans, il était encore en Roumanie, c'est qu'il y a une raison), Gignac qui malgré un bon début de saison et ses 13 buts ne pèse que trop peu sur le défenses adverses, Romao... tous joueurs surcotés et qui n'ont pas les qualités pour jouer chez nous. (Lucho, Heinze, Mbia, Azpilicueta, Taiwo, voire Remy, c'était quand même autre chose !).

A quand de VRAIS joueurs de foot à l'OM, que l'on puisse à nouveau s'enflammer ?"


Réagissez et débattez sur le forum et la page facebook


Réagir sur Facebook