OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

OM - Toulouse
Les grands hOMmes

Le Samedi 11 Mai 2013 par

Olympique de Marseille
Une parenthèse avant d'aborder cet OM-Toulouse. Une petite parenthèse pour un immense entraineur et un grand homme. Sir Alex Ferguson a donc annoncé qu'il prenait sa retraite à la fin de la saison. Arrivé en 1986 à Manchester United, l'Ecossais a failli... se faire licencier en 1990 après une série de mauvais résultats. La patience et le football font rarement bon ménage, c'est souvent dommage. En 27 ans, le futur retraité a remporté la bagatelle de 13 titres de champion, 2 Ligues des champions, 1 Coupe des Coupes, un championnat du monde des clubs, une Coupe Intercontinentale, une Supercoupe d'Europe, 5 Coupes d'Angleterre, 4 Coupes de la ligue et 10 Community Shield. Mais Sir Alex c'est beaucoup plus que cet invraisemblable palmarès. C'est le coach qui a fait exploser Cantona, accompagné Giggs, et amené Rooney au plus haut niveau. L'homme qui est salué unanimement par ses anciens joueurs, de Blanc à Ronaldo en passant par Schmeichel ou Barthez, Beckam... et le monde du foot dans son entier. Un passionné de football, un amoureux de United, un obsédé de la victoire. Un homme de valeurs aussi, qui connaissait le prix de l'effort et la valeur de l'argent. Un monstre sacré. Thank you Sir Alex.

Et Sir Elie ? Elie Baup ne boxe pas dans la même catégorie mais il est (presque) aussi heureux cette saison. Après plusieurs années de chômage, il rebondit contre toute attente à l'Olympique de Marseille. Et, malgré un fond de jeu parfois désastreux, il parvient à mener l'équipe à la deuxième place du championnat, seulement devancée par le PSG. Comment ? Pourquoi ? En faisant un excellent début de saison avec 6 victoires en autant de matchs. La façon idéale de chasser les doutes et de retrouver de l'ambition. En faisant le dos rond quand les vents sont contraires. Raclées au Vél contre Lyon ou Lorient ? Défaite indigne, toujours au Vél, contre Nancy ? Elimination de toutes les Coupes, triple échec au Parc des Princes ? Même pas mal ! Baup trace sa route, avec des ingrédients solides : un groupe resserré, des titulaires quasi inamovibles, un mental à toute épreuve. Le tout porté par des individualités au top : Mandanda est redevenu le meilleur gardien de L1, Nkoulou rayonne, Mendes se révèle, Fanni assure, Romao stabilise l'ensemble, Valbuena excelle et Gignac claque. What else ?

Aujourd'hui le club phocéen n'a plus besoin que d'une victoire lors des trois derniers matchs pour assurer sa place sur le podium. Mais l'OM veut plus et compte bien conserver sa précieuse 2ème place, ce qui n'a rien d'insurmontable avec Lyon qui pointe à 4 longueurs... Les détracteurs se sont tus, ou ont mis leurs critiques en sourdine. Baup est nominé pour être élu meilleur coach de l'année en L1, idem pour Mandanda dans la catégorie des gardiens. L'absence de Valbuena dans la catégorie des meilleurs joueurs de L1 est une invraisemblable blague. Mais nos chères instances ne finiront jamais de nous surprendre...

Sur la route des hommes de Baup c'est Toulouse qui se dresse, ex club de Gignac et de Sir Elie. Les hommes de Casanova (sifflé à domicile il y a quelques semaines, ce qui est très inhabituel...) ne réalisent pas une bonne saison. Toulouse se voulait ambitieux et visait une place dans le premier tiers du classement. Mais les Toulousains devront se contenter d'une place dans le ventre mou au terme d'une saison traversée dans l'anonymat. La faute à une philosophie décidemment trop tournée vers la défense et qui montre ses limites (une leçon à retenir pour l'avenir du côté de Marseille ?). Le club garonnais n'a pas été aidé non plus par la vente de Sissoko (un temps convoité par l'OM) à Newcastle en Janvier, ni par de nombreuses blessures... Mais Toulouse, même sans objectif en fin de saison, reste capable d'exploser Lille 4-2. Méfi...

La méfiance est d'autant plus nécessaire que, dans un passé récent, l'OM a souvent eu du mal à se défaire des Toulousains au Vélodrome. La dernière victoire remonte à 2006, 3-0 avec des buts de Taiwo, Bamogo et Cana. Une autre époque... Depuis on compte 3 nuls et deux défaites. Le souvenir de 2009 (nul 2-2 avec un doublé de Gignac pour Toulouse) est cruel : l'OM a sans doute perdu le titre ce soir-là. L'an dernier l'OM s'était incliné 1-0 au terme d'un match navrant.

Il faudra faire mieux demain ! Ça ne devrait pas être trop dur. Baup sera toujours privé de Fanni et Cheyrou blessés, mais André Ayew revient de suspension. La compo devrait être des plus classiques avec une défense Morel-Mendes-Nkoulou-Abdallah, un milieu Romao – Barton et un Valbuena à la baguette avec Gignac en pointe entouré des frères Ayew. Il faudra s'arracher, encore, pour obtenir une victoire synonyme de ligue des champions. Mais donner le meilleur, encore et toujours, n'est-ce pas la marque des grands hommes ? L'un d'entre eux a pris sa retraite cette semaine, à vous de suivre son exemple Messieurs les Olympiens !



  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Marseille - Toulouse
Championnat - Journée 36
Sam 11/05 à 17H00/2013
Feuille de match - Historique