OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Tribune Libre : Et maintenant...

Le Samedi 15 Juin 2013 par

Olympique de Marseille
Et maintenant. Si si c'est le titre. Histoire pour une fois de faire dans la sobriété. Non parce qu'entre les déclas (pas du tout rassurantes) de Labrune, les conférences de presse de Baup et le travail acharné de José Anigo pour rapatrier Guillaume Hoarau et Sessegnon sur la Canebière, la dernière solution pour être joyeux est de s'enquiller les pastis. Surtout qu'avec cet OM version 2012-2013, "supporter" son équipe prend tout son sens.

"A pris" ok. Ferme là. Non parce que faut dire que les gestes les plus spectaculaires qu'on aura eus à voir cette année, c'est les envolées de Mandanda dans les cages. En même temps, quand t'as un effectif auquel tu as enlevé les 3 /4 des joueurs valables en à peine un an et demi, faut pas s'étonner.
J'en profite pour dire que les bras d'honneur de Taiwo aux supporters adverses me manquent, que je ne peux pas m'empêcher d'essuyer une larme au souvenir de Ben Arfa qui met le maillot de Niang en entrant en jeu ou encore, que le doux souvenir de Gaby Heinze crucifiant du Parigot me fait chialer.
Sans parler du toucher d'un danseur de tango de Lucho, de la roja-attitude d'Azpi' ou des conférences de presse d'Mbia.
A l'époque nous dira-t-on, enfin à l'époque d'hier, on avait encore une équipe qui faisait se chier dessus les adversaires. Dans cet OM, y avait de tout. Du vaillant, du branleur, du gueulard, du talent, du taulard... bon la dernière c'est pour la rime. "Re" ferme-là.

Et puis tu as quand même ce cher Vince Labrune qui se targue d'être sur la bonne voie. Et la pauvre Margarita qui croit sans doute croire au doux miracle servit par Vincent. Non parce que si cette saison notre championnat n'avait pas eu le niveau de celui du championnat ouzbek, avec un OM huitième attaque de L1 SVP, et l'OM une chance de cocu, on serait bon au mieux pour la Coupe à Toto. Sans Dreyfus qui danse en tongs par contre.
J'ai envie de voir l'an prochain la gueule que ça aura quand en Ligue des Champions on affrontera le gotha européen avec Amalfitano qui ne sait pas cadrer une frappe et les deux-tiers des joueurs qui traînent la caravane à Gignac, et qu'en L1 on proposera Hoarau au Monaco de Falcao. Au mieux, aux strass de la C1, on proposera des Payet. Au mieux hein. Parce que vu à quel rythme ça tatillonne niveau mercato, y a de quoi tirer la sonnette d'alarme.
Encore un coup à nous ramener le nouveau Sougou.
D'ailleurs à ce propos ce cher Vince, entre deux mains passées dans son brushing, a déclaré, je cite, que "José Anigo [allait] nous dégoter encore deux ou trois pépites dont il a le secret". J'aimerais bien souligner le "encore" mais c'est pas moi qui fais la mise en page.*

Non parce que parler des "pépites de José Anigo" c'est un peu comme dire "les caviars de Jérémy Morel". Ça fait tout de suite pas crédible. Du Raspentino, du Foued Kadir, du Sougou (qui joue en Freelance apparamment), ça c'est de la perle!
Ou sinon, Labrune aurait dû déclarer "selon mes calculs, dans sept années, après avoir recruté le nouveau Gragnic, le futur Ziani, le dernier Arrache et le digne successeur de Samassa, José Anigo tombera enfin sur le nouveau Valbuena".
Dans sept ans. On a le temps. Surtout que le chauve y tient visiblement à sa place. Parole de supporter. Non décidemment ce mercato ne nous dit rien de bon. Pas plus que la saison prochaîne.

Bon au moins, on a retrouvé nos couleurs et viré cet orange affreux de notre maillot. On a aussi eu le plaisir de voir ces supporters qui traîtaient les Ganéens (supporters de la province de Ganay) de footix, se retrouver à chanter à tue-tête dans cette partie inexplorée du Vélodrome. C'est déjà ça de pris.

Kha l'OM !




*cadeau de la mise en page


Réagir sur Facebook