OhaiMe-Passion, l'actualité de l'OM

Actualité

Guingamp 1-3 OM
L' OM, trop facile ?

Le Lundi 12 Août 2013 par

Olympique de Marseille
Il fallait les trois points d'entrée, c'est chose faite !
Auteurs d'une excellente entrée en matière avec trois buts inscrits en moins d'un quart d'heure, les hommes d'Elie Baup, encore en rôdage, avaient largement la place de prendre la première. Mais, sans doute par excès de décontraction, ils se sont peu à peu endormis sur leurs lauriers pour offrir finalement quelques occasions à des Bretons qui n'en demandaient pas tant, et qui ne se sont pas privés de réduire le score.


Un premier quart d'heure virevoltant, une bonne première mi-temps dans l'ensemble, une deuxième période où l'OM semble retomber dans ses travers habituels : on aura vu ce soir du très bon, du moyen, du moins bon. Rien de catastrophique, mais il y a de la place pour des progrès.


Dès l'entame de jeu, l'OM s'empare du ballon. Valbuena trouve André Ayew qui tente une frappe repoussée par Samassa. Mais Gignac rôde et n'a plus qu'à pousser dans les filets.
EAG 0-1 OM (2ème)

Pas le temps de savourer. C'est encore André Ayew, bien secondé par Imbula sur son côté gauche, qui tente cette fois-ci un centre. Payet reprend au point de pénalty.
EAG 0-2 OM (4ème)

Un scénario idéal pour les Olympiens, qui peuvent même se permettre une petite frayeur sur une erreur de placement de Nicolas Nkoulou : les Marseillais octroient une leçon de football aux Bretons qui n'en peuvent mais. Ces derniers tentent, essaient, mais ne peuvent rien face aux Provençaux qui déroulent et assènent le coup de grâce à leurs adversaires : la reprise de Valbuena sur un bon centre de Mendy est repoussée, mais la défense costarmoricaine cafouille et Dimitri Payet en profite pour inscrire un doublé.
EAG 0-3 OM (14ème)

Menés de trois buts, les Bretons sont à la peine, mais font preuve d'une belle combativité.
Tandis que les Olympiens, tranquilles dans cette première période, lèvent le pied, les Costarmoricains parviennent quelquefois à approcher du but de Steve Mandanda.
Sur un corner tiré par Langil, Il Fenomeno repousse (38ème). A nouveau sollicité une minute plus tard par le même Langil, Mandanda n'a pas de raison de s'en faire, puisque le drapeau du juge de ligne s'est levé : pas moins de quatre Bretons sont largement hors-jeu sur cette action et le but est logiquement refusé. (39ème)

Motivés, les Olympiens repartent de l'avant et Valbuena rate de peu le 4-0, bien servi par Payet. L'entente entre ces deux là est stupéfiante : "Dimitri est un joueur de ballon, ce serait difficile de ne pas s'entendre avec lui. Il est très talentueux. On s'est côtoyés en équipe de France. Il vient d'arriver. Notre complicité va s'améliorer. On travaille tous les jours à l'entraînement. On espère le traduire le week-end.", dira d'ailleurs Ptivélo au sortir du terrain.

Pendant ce temps, Nkoulou, lui, ne nous avait pas accoutumés à de telles approximations. Il mange même une biscotte pour une faute inutile sur Beauvue. (44ème)

Le retour des vestiaires n'offre pas le même visage. D'emblée, les Guingampais montrent leur envie de ne pas faire de figuration dans ce match. Malgré leur fébrilité défensive, ils se montrent enthousiastes, pleins d'allant, offensifs chaque fois qu'ils se saisissent du ballon.

Un excès d'enthousiasme de Souley dans la surface manque même offrir aux Bretons l'occasion de réduire le score. Le tacle sur Langil est en fait parfaitement régulier, mais Saïd Enjimmi, mal positionné, se laisse tromper par l'angle de vue et accorde le penalty aux Costarmoricains.
Yatabaré tente la frappe mais Steve Mandanda, parti du bon côté, repousse. La chance du champion ?
Le score est toujours de 0-3 en faveur des visiteurs.

Avec leurs trois buts d'avance, les Marseillais peuvent se permettre de jouer à la passe à dix et ne s'en privent pas. C'est poussif, cette seconde mi-temps ressemble à s'y méprendre aux matches de l'OM de la saison dernière : il ne se passe vraiment pas grand-chose.
Un peu de sang frais pourrait rendre un peu d'animation à ce match devenu ennuyeux : Gignac sort, remplacé par Jordan Ayew (70ème).

Cela ne suffit pas à enflammer la rencontre. Mieux ou pire, dans un manifeste excès de confiance (suffisance ?), Nicolas Nkoulou se laisse un peu trop facilement contrer par Atik. Yatabaré n'a plus qu'à reprendre, seul face à un Mandanda qui ne peut pas tout faire.
EAG 1-3 OM (74ème)

Le dernier quart d'heure est à l'avenant : un OM qui ne s'en fait pas trop en dépit d'un nouvel apport de jambes fraîches, avec la sortie de Payet remplacé par Amalfitano (81ème) et un EAG qui tente, mais de façon stérile.

Le score en restera là.

Au terme de cette première journée, face à un adversaire peu menaçant, l'OM prend donc logiquement les trois points. Sans trembler, mais sans vraiment briller non plus. On attend davantage de sérieux samedi prochain lors de la réception d'Evian-TG !


  • Olympique de Marseille
  • 30% de réduction sur votre prochain tattoo ça vous intéresse ? En vous présentant au salon de notre partenaire Massilia Ink de la part de OhaiMe-Passion, vous aurez droit à une remise de 30% sur votre tatouage !

Réagir sur Facebook

La rencontre
Guingamp - Marseille
Championnat - Journée 1
Dim 11/08 à 21H00/2013
Feuille de match - Historique